Share
Print Friendly
13/01/2021

Anti-gaspillage : ces hôtels qui redistribuent leurs produits non consommés à ceux qui en ont besoin

Comment éviter le gâchis de produits de qualité tout en les valorisant de manière solidaire ?

Entre viennoiseries pas touchées, literie régulièrement remplacée, et tubes de gels douche ou de shampoings non utilisés, les hôtels mettent régulièrement à la benne de nombreux produits consommables. Heureusement, certains d’entre eux ont ouvert les yeux sur ce gaspillage et noué des partenariats avec des associations anti-gaspillage.

Alors qu’il travaillait dans un hôtel du 14ème arrondissement, Antoine Janot était aux premières loges pour constater le gaspillage quotidien de viennoiseries dans l’hôtellerie. Alors, avec son associé Pierre Capelle, il a fondé il y a un an et demi l’association Les hôtels solidaires. Son concept est simple : convaincre les hôtels de Paris de mettre de côté leurs produits inusités, puis passer les récupérer pour les redistribuer immédiatement aux associations.

Grâce à leur initiative, environ 500 viennoiseries sont sauvées par journée de collecte.

Mais ce n’est pas tout, puisque l’association récupère également à présent des produits d’hygiène (entre 400 et 1000 par journée de collectes), comme des savons encore emballés, et plus ponctuellement du mobilier, de la literie et de l’électro-ménager.

En tout, ce sont une cinquantaine d’hôtels de Paris qui participent à l’opération. Parmi eux, surtout des établissements de luxe, voire des palaces.

Pour les « restes » du petit-déjeuner, certains hôtels ont plutôt choisi de se tourner vers l’application To good to go. « Même s’il n’y a qu’une personne par jour au petit-déjeuner, il faut que le buffet soit rempli. Et à la fin, tous les produits frais du jour comme le bacon, les œufs brouillés et la salade de fruits doivent être jetés car ils seront périmés à la fin de la journée ». En bon système « gagnant-gagnant » Too good to go sauve ces victuailles en permettant à ceux qui possèdent l’application de venir les récupérer, contre une somme modique.

Les hôtels solidaires

To good to go