Share
Print Friendly
30/04/2020

Des aides complémentaires de la Région pour les hébergements touristiques

Chers partenaires, chers amis,

 

Malgré l’ampleur de la crise, des choses avancent pour le tourisme en Bourgogne Franche-Comté et au niveau national.

Bien sûr au stress et à l’inquiétude s’ajoute la difficulté de comprendre les différents dispositifs : à quelle aide est-on éligible, combien de temps pour recevoir effectivement les fonds, et ce à quoi on a droit.

Cette situation inédite, imprévisible dans sa force et sa durée met à l’épreuve tous nos systèmes, toutes nos institutions et bien sûr les entreprises et associations en lien avec le tourisme. Aux aides de l’Etat qui tentent de parer au plus pressé – les salaires et les charges – la région Bourgogne-Franche-Comté a mobilisé un fond de 6,5 millions d’euros pour la sauvegarde des entreprises touristiques et de l’évènementiel et contribuer aux besoins de trésorerie immédiats.

Je suis heureux dans cette terrible tempête de vous confirmer que votre Comité Régional du Tourisme, qui a mobilisé toute son équipe depuis le premier jour, a su sensibiliser la région sur la nécessité d’inclure aussi les gîtes et chambres d’hôtes – plus de 4 500 sur notre territoire- dans le dispositif d’appui.

Ainsi, une aide de la région de 3000 € concernera les professionnels exploitants des meublés et des chambres d’hôtes à vocation touristique justifiant d’un chiffre d’affaires supérieur à 24 000 € en 2019 et 5000 € pour les autres hébergeurs : hôtels, campings, centres et villages de vacances et gîtes de groupes de 14 lits et plus en une unité immobilière.

Par ailleurs, ADN Tourisme – la nouvelle grande fédération unifiée dans laquelle je siège -qui regroupe tous les organismes touristiques (Offices de tourisme, Agences départementales et Comité régionaux du tourisme), milite auprès du gouvernement et du ministre pour la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle afin de voir les pertes d’exploitation prises en compte par les assureurs.

Si certains doutaient de l’importance du tourisme en France, une filière à l’arrêt a démontré son ampleur, son utilité autant économique que sociale. Ce sera précieux demain pour faire entendre la voix des professionnels qui se battent debout face à la pire crise de leur histoire. Nous ne pouvons deviner l’avenir mais nous pouvons nous y préparer. C’est pourquoi un plan de relance est en cours, opérationnel dès que nous verrons un peu plus clair sur les directives nationales de mesures sanitaires et de déplacements.

A vos côtés, plus que jamais.

 

Loïc Niepceron
Président de Bourgogne-Franche-Comté Tourisme