Share
Print Friendly

Allemagne

Au 13 mai 2020, 173 171 cas, 7 738 morts et 147 200 guéris

Le taux de contamination augmente, ce qui inquiète les autorités. Le déconfinement est bien avancé en Allemagne, où les magasins, lieux de culte, musées et zoos sont ouverts au public.

Ces derniers jours, certains indicateurs sont venus rappeler que la situation était loin d’être maitrisée : en Bavière, Rhénanie du Nord Westphalie, en Thuringe et Schleswig-Holstein, 4 cantons ont enregistré plus de 50 nouveaux cas pour 100 000 habitants en l’espace d’une semaine, seuil à partir duquel les autorités ont décidé qu’un retour au confinement local s’imposait. Angela Merkel s’alarme en particulier du non-respect systématique du port du masque dans les magasins.

Les contrôles aux frontières ont lieu depuis le 16 mars 2020 avec 5 pays : La France, l’Autriche, la Suisse, le Danemark et le Luxembourg.

« L’avenir commun de l’Europe doit aussi être financé conjointement » affirme le 11 mai 2020 Olivier Hermes, PDG d’une grande entreprise allemande qui prend position pour l’émission d’obligations européennes, destinées à financer aussi bien la sortie de crise sanitaire que l’investissement dans l’industrie du futur.

Les tour-opérateurs sont prudents, la plupart des clients allemands reportent leurs voyages en 2021 et n’envisagent pas ou peu de voyager d’ici la fin de l’année 2020 hors des frontières nationales. Ils planifient déjà la reprise.

Témoignage du Tour opérateur IC-gruppenreisen (Dominique Bascou-Breuer- Produktmanagement – du 22 avril 2020 :

https://www.ic-gruppenreisen.de/ est une entreprise familiale qui va fêter ses 50 d’existence en 2022. Tu m’as donné l’idée de proposer à nos décideurs de groupe un voyage d’information combiné Jura/Bourgogne.

Chaque année nous proposons des « Informationsreisen » : https://www.ic-gruppenreisen.de/informationsreisen.html

Etant donné la crise, nous devons revoir les propositions pour 2020, beaucoup sont reportées à 2021 et c’est là que j’interviens avec la France et ta région.

En mars 2019 je suis partie avec 13 décideurs de groupe dans la région de Lille. De ce voyage, j’ai pu générer 4 groupes. La région Hauts de France nous a sponsorisé l’hébergement et quelques « réceptions ».

Avant de continuer à planifier ce voyage, penses-tu que la région Bourgogne/Franche-Comté puisse nous sponsoriser ? si oui dans quelle mesure ? »

22 avril

La pandémie est « sous contrôle » en Allemagne (148 291 cas déclarés dont 5 033 mortels et 95 200 guéris) après un mois de restrictions dans la vie sociale, sans confinement strict. À partir du 4 mai, écoles et lycées rouvriront progressivement. Sans l’imposer, la chancelière allemande Angela Merkel a recommandé le port de masque de protection dans les transports en commun et dans les magasins et a fermement appelé à faire encore preuve de discipline et parle de « nouvelle normalité » : maintien strict des mesures de distanciation sociale jusqu’à l’arrivée d’un vaccin et en attendant, réouverture au compte-goutte et traçage précis des chaînes de transmission du virus.

 

Témoignage de Philippe Masson, Directeur de la Cordée Reisen -20 avril :

“On tourne actuellement au minimum et j´ai dû mettre toute mon équipe au chômage partiel.

On espère que d´ici les semaines qui viennent, la situation va s´améliorer et que l´activité va repartir petit à petit. Mais personnellement, je ne pense pas que cela se produise avant le mois d´août voir septembre. Et même si cela reprend, cela va mettre un certain temps avant que le redémarrage se fasse réellement ressentir. On va dire que l´année 2020 est plus ou moins perdue. Les clients qui annulent les groupes essaient dans la majorité de les reporter pour plus tard, principalement pour 2021. On espère tous que la situation va s´améliorer et que les clients pourront à nouveau voyager à peu près normalement. La question est de savoir quand cela sera possible“.

 

Témoignage de Joachim Schweda, tour opérateur grossiste Touren Service, avec qui nous travaillons les marchés allemand et suisse – 22 avril :

Pour moi le comportement touristique des groupes allemands cette année aura plusieurs tendances :

  • Des voyages plutôt dans des régions rurales
  • Éviter le tourisme de masse
  • Moins de circuits, plutôt des voyages avec un hôtel central et des excursions pour minimiser les risques
  • Des programmes moins chargés
  • Plutôt des hôtels avec des bonnes surfaces, donc moins d’hôtels de chaîne avec des chambres de 12 m²

 

Il faut faire une distinction entre les différentes tranches d’âge. Les politiciens en Allemagne essaient de confiner les seniors plus longtemps que la publication jeune.

Le fait d’être déconfinés en premier ne va pas amener les Allemands à voyager en premier. Il ne faut pas oublier, que les gens ont moins d’argent. Il y a beaucoup de gens qui sont au chômage technique. Une bonne partie de cette clientèle ne va pas partir en vacances. Cela concerne peut-être moins la France, comme c’est un pays assez cher, la clientèle est plutôt aisée.

En ce qui concerne le tourisme de groupe, comme les seniors sont des personnes à risque, ils vont avoir peur de voyager – et ils ne souhaiteront pas prendre le moindre risque. Cela concerne pour moi aussi la Bourgogne-Franche-Comté, qui a une clientèle un peu plus âgée que la Côte d’Azur par exemple.

L’avantage de cette crise pour nous est le fait, que les gens sont beaucoup plus méfiants en ce qui concerne les voyages en avion. Mais, malheureusement, on se trouve aussi coincé dans un car, les voyages de groupe surtout vont donc souffrir encore longtemps. Les autocars est-allemands sont en train de réfléchir comment ils peuvent résoudre ce problème, par exemple en limitant le nombre de passagers par car à 20-24 personnes« .