Share
Print Friendly

Mexique

Dans ce pays de 130 millions d’habitants, le pic de contagion vient d’être atteint, tuant au total 2 704 Mexicains et la fin de l’urgence sanitaire devrait durer jusqu’au 30 mai. Au Mexique, le confinement dépend du compte en banque. Si le secrétaire à la Santé martèle à chaque point presse « reste chez toi ! », le gouvernement n’a pas instauré de confinement officiel, afin de ne pas nuire aux 31,3 millions de travailleurs non déclarés et au jour le jour (jornaleros). Dans cette crise économique plus que sanitaire, ces derniers ne bénéficient pas de couverture sociale.

Le personnel de santé, de son côté, est en première ligne contre le virus et se dit abandonné par l’Etat mexicain. Il se retrouve également agressé par la population.

Pour freiner la propagation du coronavirus au Mexique, les autorités mettent en place des “tunnels de désinfection”. Ils projettent sur les personnes qui passent en-dessous un désinfectant. Cela génère un film sur la peau, sur les vêtements, qui peut rester 14 à 15 heures, vous protégeant ainsi du virus et des bactéries. Ce 13 mai, c’est une ville frontalière entre le Mexique et les États-Unis, Nogales, qui a expérimenté cette nouvelle pratique. Si cette dernière se développe au Mexique, elle est pourtant déconseillée par le ministre de la santé. Selon lui, le désinfectant pourrait endommager la peau, les yeux et les poumons.

Quant au tourisme…

Témoignage de Mélanie Belin, Directrice d’Atout France Mexique :

« Hola! Difficile de prédire l’avenir… Les Mexicains ont toujours fait preuve d’une grande résilience, après les attentats à Paris ou les mouvements de greve/gilets jaunes. On pourrait donc espérer qu’après le coronavirus, les Mexicains continuent de voyager. Pour le moment, nous ne sommes qu’au début de la phase 3 et le confinement devrait durer jusqu’au 30 mai, voir plus pour la ville de Mexico (principal bassin émetteur). La Mexique n’a pas fermé son espace aérien et Air France ainsi que KLM opère chacun 3 vols par semaine vers Paris et Amsterdam respectivement. Cela laisse donc penser que la reprise devrait se faire et AF/KLM se positionne en leader en maintenant un service minimun en phase de crise. Si tu veux on peut se prévoir un appel téléphonique pour échanger et discuter plus amplement de la situation, A ta disposition, abrazo. »

Avril

9501 cas confirmés de Covid. 857 décès. Le confinement a été prolongé d’un mois supplémentaire jusqu’au 30 mai.

Il n’y a aucune interdiction de circuler sur l’ensemble du territoire pour le moment, l’espace aérien mexicain reste ouvert. Les seules compagnies aériennes européennes qui continuent à opérer des vols entre l’Europe et le Mexique sont Air France et KLM, chacune avec 3 vols par semaine.

Le passage en phase 3 pourrait amener à fermer les frontières.

Seule un TO a fermé ses portes (Te llevamos), d’autres commencent à réduire le nombre d’employés.

 

Témoignage de Mélanie Belin, Directrice d’Atout France Mexique :

″La situation s’accélère, avec également une interrogation sur la réalité (sous-estimée) de la situation par les autorités mexicaines. En attendant, nous continuons d’être sollicités par les TO pour faire des formations online sur la France″.