Share
Print Friendly

Suisse

30 380 cas confirmés, dont 1867 morts. (-25% du nombre de morts par rapport à la semaine précédente)

Les frontières suisses, terrestres et aériennes sont fermées sauf pour les ressortissants suisses, liechtensteinois, résidents, travailleurs et personnes en situation de nécessité absolue. Aucune quarantaine n’est imposée aux personnes entrant dans le territoire.

La confédération appelle à renoncer à tout voyage à l’étranger et de rester en Suisse pour les vacances d’été 2020.

Des centaines de personnes se sont rassemblées dans plusieurs villes du pays pour protester le 9 mai 2020 contre les mesures prises contre l’épidémie ;

Les écoles, musées, restaurants librairies, salons de coiffure et fleuristes ont rouvert. Les rassemblements de plus de 5 personnes restent théoriquement interdits.

Les agences de voyages ont rouvert le 11 mai et le gouvernement a prévu plusieurs mesures afin de garantir les emplois : https://www.tdg.ch/suisse/secteur-voyage-doit-encore-protege/story/22461350

Avril

28268 cas confirmés de Covid. 1509 décès.

L’entrée en Suisse est toujours refusée à toutes les personnes à l’exception de celles provenant du Liechtenstein. Des exceptions sont possibles, par exemple pour les personnes qui vivent ou travaillent en Suisse. Les liaisons en TGV avec Lyria sont suspendues entre la Suisse et la France et les connexions aériennes sont limitées.

Les agences de voyages vivent une situation préoccupante. Les effets de la pandémie se ressentent dans les vacances des Suisses, dont les trois quarts avaient prévu de partir cette année. Si la moitié d’entre eux maintient pour l’heure ses projets, un sur trois les a mis en suspens.

 

Témoignage de Joachim Schweda, tour opérateur grossiste Touren Service, avec qui nous travaillons les marchés allemand et suisse – 22 avril :

Pour moi le comportement touristique des groupes cette année aura plusieurs tendances :

  • Des voyages plutôt dans des régions rurales
  • Éviter le tourisme de masse
  • Moins de circuits, plutôt des voyages avec un hôtel central et des excursions pour minimiser les risques
  • Des programmes moins chargés
  • Plutôt des hôtels avec des bonnes surfaces, donc moins d’hôtels de chaîne avec des chambres de 12 m²

 

Il faut faire une distinction entre les différentes tranches d’âge. Les politiciens essaient de confiner les seniors plus longtemps que la publication jeune.

En ce qui concerne le tourisme de groupe, comme les seniors sont des personnes à risque, ils vont avoir peur de voyager – et ils ne souhaiteront pas prendre le moindre risque. Cela concerne pour moi aussi la Bourgogne-Franche-Comté, qui a une clientèle un peu plus âgée que la Côte d’Azur par exemple.

L’avantage de cette crise pour nous est le fait, que les gens sont beaucoup plus méfiants en ce qui concerne les voyages en avion. Mais, malheureusement, on se trouve aussi coincé dans un car, les voyages de groupe surtout vont donc souffrir encore longtemps ».