Share
Print Friendly
16/04/2020

Pays-Bas : refus du confinement total

Les autorités néerlandaises n’ont pas imposé le confinement général qui est actuellement en vigueur en Italie, Espagne, France ou Belgique mais il existe bien des mesures de restriction en place aujourd’hui : les restaurants, écoles, bars, etc… sont fermés jusqu’au 1er juin. Une annonce sera faite par le gouvernement néerlandais le 21 avril 2020 pour repréciser les interdits et l’organisation future.

Jeudi 9 avril 2020, les Pays-Bas (qui bloquaient jusqu’ici les discussions) acceptent un accord sur une réponse économique commune des 27 pays de l’UE. Cet accord inclut 500 milliards d’euros disponibles immédiatement et un fonds de relance à venir.

Au 14 avril 2020, 2 833 décès et 26 710 cas de malades touchés par l’épidémie de Covid 19 ont été confirmés aux Pays-Bas.

Cécile AMBACHER, Chargée de Promotion, nous livre ci-dessous le retour de 2 Tos néerlandais :

Joost FRANSEN, Contract Manager à l’ANWB Reizen :

Bonjour Cécile,

Les tour-opérateurs de l’ANWB :  FOX Verre Reizen,  Pharos Reizen, ANWB Ledenreizen, Kampeerreizen van ANWB et Travelhome ont dû décider d’annuler tous les départs jusqu’au 31 mai 2020 inclus. Le virus COVID-19 a impacté globalement tous les domaines d’activité et empêche ANWB de garantir à ses clients des vacances sans souci. Cela concerne toutes les destinations offertes par ANWB Reizen : p.ex. un weekend aux Pays-Bas, un autotour en France ou un voyage en Nouvelle-Zélande. Il s’agit de 6.000 départs annulés au total. Heureusement que l’ANWB est une société financièrement stable.

En ce moment nous avons quasiment zéro demande pour l’été. Tout va dépendre des mesures prises par les gouvernements et l’ampleur de la récession si/quand les clients vont réserver des vacances et pour quelle période de l’année. Il est difficile de prévoir par quelle destinations les Néerlandais vont être attirés du moment ils vont à nouveau penser au tourisme. Il y a trop d’incertitudes en ce moment et le comportement des consommateurs change tous les jours suivant les nouvelles du COVID-19.

Nous voulons néanmoins rester présents et préparer l’avenir proche (l’été, automne cette année) et 2021 dès que la demande du marché se fera sentir.

Nous vous souhaitons bon courage, une bonne santé, et l’énergie et l’imagination nécessaires pour surmonter cette épreuve collective.

Michel Leijen – Directeur de Het Frankrijk Huis

Chère Cécile,

Après la fermeture des domaines skiables mi-mars, nous sommes surtout occupés avec les annulations des séjours sport d’hiver. Depuis mi-mars, il n’y a plus de demandes de vacances, ni pour l’été, ni pour l’hiver. Les Néerlandais – comme les Français – ont autre chose à faire pour l’instant. Et en plus, voyager en ce moment est impossible. Pour l’été, c’est difficile à dire. Tout dépend quand nous pourrons de nouveau voyager, au niveau national et international. Si la France ouvre ses frontières, je pense que nous aurons des demandes pour des structures et/ou destinations relativement petites. Donc là, il y a peut être un avantage pour votre région.”

Dernier point de vue, celui de Stefan de Vries journaliste, correspondant basé à Paris d’Euronews et RTL Pays-Bas.

Il nous livre ici son analyse sur la réaction des Pays-Bas à la crise épidémique et sur ses conséquences européennes.