Share
Print Friendly

Le CRT vous informe vers la reprise

08/09/2020

Minoration de la redevance audiovisuelle

Il est désormais acté que non seulement les villages vacances, mais aussi de nombreuses autres catégories d’hébergements collectifs : résidences de tourisme, villages résidentiels de tourisme, meublés de tourisme et chambres d’hôtes, refuges de montagne, habitations légères et résidences mobiles de loisir, terrains aménagés (camping, caravanage, parcs résidentiels de loisir)….) pourront appliquer la minoration de 25% dès lors qu’ils peuvent justifier d’une période d’activité de moins de neuf mois par an, soit la même règle que pour les hôtels.

Plus d’infos ici

Premier bilan estival Atout France

APRÈS UNE SAISON ESTIVALE GLOBALEMENT CORRECTE,BIEN QUE COURTE ET CONTRASTÉE, DES INQUIÉTUDES POUR LA SUITE DE L’ANNÉE

La bonne tenue des taux de départ des Français en France et de certains marchés européens (Belgique, Suisse et Pays-Bas) a permis à de nombreuses destinations de contenir l’impact de la crise sanitaire entre mi-juillet et mi-août. Les prévisions sont en revanche préoccupantes pour la suite de l’année compte tenu de la reprise de l’épidémie et des restrictions croissantes et non coordonnées à la mobilité intra européenne.

Atout France et ses partenaires estiment à -50 à -60 milliards d’euros l’impact sur les recettes touristiques de l’année (base 170 Mrds € de recettes annuelles), correspondant à une baisse de la consommation touristique annuelle de -30 à -35%.

Pour en savoir plus

03/09/2020

BILAN DE SAISON ESTIVALE – LES TOURISTES FRANÇAIS AU RENDEZ-VOUS EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE

Le CRT a tenu ce matin sa conférence de presse de bilan de saison.

La Bourgogne-Franche-Comté a ainsi accueilli 4 % des séjours estivaux des Français en 2020

La Bourgogne-Franche-Comté se positionne cet été devant la Corse, l’Ile de France et les Hauts-de-France, et juste derrière Centre Val de Loire et Grand-Est.

Les professionnels du tourisme en région s’attendent à une saison estivale (avril à septembre) en repli de 15 à 20 % en raison d’une activité à l’arrêt au deuxième trimestre. Les très bons mois de juillet et août permettent de limiter la casse. Pour le mois de septembre, les réservations s’annoncent en recul pour l’instant, et les réservations de dernière minute étant devenues la norme cet été, les professionnels gardent espoir d’une belle arrière-saison.

En effet, si le mois de septembre peut encore nous surprendre, il dépendra surtout de la météo et des annonces concernant l’évolution de la COVID 19.

 

Retrouvez plus d’informations ici

La conférence de presse du 3 septembre

La note de conjoncture / fin août 2020

Fréquentation des lieux de visite Juillet-août 2020

31/07/2020

ADN TOURISME : Résultat de l’enquête sur les impacts économiques et sociaux de la crise POINT DE SITUATION JUILLET 2020

Quatre mois après le début de la crise, et malgré le déconfinement dès le 11 mai, l’impact économique et social de la crise se fait toujours clairement sentir et les inquiétudes restent nombreuses.

Entre mars et juin, la baisse de chiffres d’affaires est estimée à 1/3 du CA annuel. Un impact non négligeable car l’activité commerciale représente 19% des ressources annuelles des OT et 15% pour les ADRT.

L’impact sur la taxe de séjour sera très important. Une inquiétude majeure pour les adhérents d’ADN Tourisme car celle-ci représente en moyenne 30% des ressources des OT en EPIC (et plus de 50% pour ¼ d’entre eux).

La quasi-totalité des OT a réouvert et la moitié d’entre eux se dit « plutôt satisfaite » de la fréquentation. 14% des salariés sont concernés par des mesures de chômage partiel (contre 38% en avril). La réouverture semble avoir été bien gérée, mais les OT ont dû s’adapter (baisse du recours aux saisonniers, adaptation des planning…) et certains éprouvent des difficultés à faire respecter le protocole sanitaire par les visiteurs.

L’activité groupes se retrouve très impactée avec notamment un coup de frein sur les clientèles scolaires (non reportables) et séniors. Une inquiétude partagée notamment par les ADRT très positionnées sur ces clientèles. 12% des salariés des ADRT sont toujours au chômage partiel (contre 13% en avril).

Aujourd’hui, les principales préoccupations portent sur la crainte d’une 2nde vague de l’épidémie, les difficultés financières – notamment pour certains OT au modèle économique fragilisé – l’emploi et le fait que certains professionnels du tourisme risquent de ne pas se relever de cette crise. Les attentes pour faire face à la situation portent essentiellement sur le maintien des aides financières de l’Etat pour compenser la baisse d’activité.

ATOUT France : POINT DE CONJONCTURE JUILLET 2020

Baromètre mensuel des intentions de voyages des touristes internationaux en France et à Paris.

Cette édition réalisée début juillet confirme la tendance du mois dernier : l’incertitude demeure avec des voyages réservés toujours plus tardivement en fonction de l’évolution des conditions sanitaires.

Début juillet, seulement 1 Français sur 2 avait ainsi réservé son prochain séjour et seulement 2 sur 5 pour les voyageurs actifs européens. L’attentisme et la prudence prédominent donc toujours.

17/07/2020

#SORTEZCHEZVOUS : les nouveaux signataires, les nouveaux portraits, …

Le manifeste #SORTEZCHEZVOUS comptabilise plus de 1 150 signatures.

6 nouveaux portraits sont en ligne, et d’autres vont suivre très prochainement.

Afin de valoriser la campagne #SORTEZCHEZVOUS, un spot TV a été diffusé sur France 3 BFC du 20 juin au 5 juillet. Cette diffusion a été complétée par des spots sur France Bleu du 27 juin au 12 juillet, et un partenariat avec Vive la Bourgogne-Franche-Comte / Diffusion de spot radio sur Chérie FM – Nostalgie en juillet

Relais en région à travers des achats d’espace dans BING BANG MAGAZINE, VAEVIENT Magazine, SORTIR MAGAZINE EN BFC, LE JOURNAL DU PALAIS (+ interview de Loïc NIEPCERON).

Une campagne digitale sur les sites des quotidiens régionaux et sur infos-dijon.com auront lieu d’ici fin juillet.

Rendez-vous sur sortezchezvous.fr

Voir la vidéo YouTube

Le Pass Découverte Bourgogne-Franche-Comté

Le 1er juillet a eu lieu le lancement officiel du Pass Découverte Bourgogne-Franche-Comté. Ce Pass participe à la reprise de l’activité touristique estivale à la suite de la crise sanitaire. Il s’inscrit dans un dispositif global, qui comprend les mesures d’urgence mises en place depuis mars et celles qui seront adoptées par les conseillers régionaux à la prochaine session plénière du 9 octobre dans le cadre du plan de relance régional.

Plus d’infos ici  : Téléchargement PDF

16/07/2020

Les campagnes Designed by Bourgogne et Montagnes du Jura

Designed by Bourgogne

1ère quinzaine de juillet : Campagne de communication Designed by Bourgogne / Eté

Diffusion pendant 2 semaines en replay TV (TF1 et France Télévision) d’un spot vidéo de 30 secondes (près de 2 millions de diffusions) + relais de la campagne sur le digital, notamment via les réseaux sociaux

Le concept : profiter de l’été pour les retrouvailles en famille, entre amis, entre concubin-e-s

Le message : « PARCE QUE VOUS N’AVEZ JAMAIS AUTANT EU ENVIE DE VOUS RETROUVER / ICI EN BOURGOGNE / ENSEMBLE EN BOURGOGNE »

Le claim : « LA BOURGOGNE SERA TOUJOURS LÀ POUR VOUS ».

 

Montagnes du Jura

La marque de destination « Montagnes du Jura » participe aux côtés de tous les massifs français à la campagne de relance de France Montagne : « LA MONTAGNE TOUT NATURELLEMENT ! » – «LA MONTAGNE EST, TOUT NATURELLEMENT, LA DESTINATION LA PLUS ADAPTEE POUR VOS VACANCES CET ETE»

Une opération de communication centrée sur la télévision, puissant, porteur d’image et de potentiel de réassurance, séquencée en 2 vagues :

Un spot a été diffusé du 10 au 28 juin sur France 2, France 3, France 5 et BFMTV : 245 passages (essentiellement programmés en access et prime time)

Par ailleurs, Montagnes du Jura participe activement au plan de relance de France Montagnes, en partenariat avec tous les Massifs Français

Découvrez les plans de relance Designed by Bourgogne et Montagnes du Jura ici : Télécharger le PDF

La nouvelle campagne #CetÉtéJeVisiteLaFrance

Suite à la crise sanitaire, Atout France lance un plan de relance à destination des français autour d’un dispositif de communication centré influenceurs. BFC Tourisme participe activement à cette campagne nationale.

Les partenaires engagés pourront s’approprier le #CetÉtéJeVisiteLaFrance et relayer la campagne.

Le projet comprend pour notre région 2 volets :

VOLET 1 : accueil d’un Top Influenceur : @travelmehappy (Thibault Touzeau) dont l’accueil est prévu du 27 juillet au 2 août qui viendra découvrir les marques de destination Bourgogne et Montagnes du Jura – 42 000 abonnés Instagram – 19 300 abonnés Facebook – 7 900 abonnés Twitter

VOLET 2 : 2 accueils de 2 micro-influenceurs en juillet :

  • Pour Montagnes du Jura : Laura Andrieu @journaldelaura– 16 000 abonnés Instagram
  • Pour Designed by Bourgogne : Coralie @bycoralieblog– 25 000 abonnés Instagram

2ème édition du Prix régional de l’innovation touristique

La Région organise du 1er avril au 31 octobre 2020 la 2ème édition du Prix régional de l’innovation touristique. Cette initiative récompense des actions ou initiatives récentes (moins de 3 ans) ou en cours de réalisation. L’innovation n’est pas seulement technologique, elle peut reposer sur l’originalité d’un concept, d’un équipement ou d’un produit. Elle peut revêtir une dimension sociale, organisationnelle, commerciale ou être liée à la prise en compte du développement durable.

4 000 € seront remis au lauréat de chacune des cinq catégories suivantes :

  • Nouvelles technologies
  • Tourisme durable solidaire et handi-accueillant
  • Offre touristique innovante
  • Hébergement touristique
  • Services innovants

Un grand prix de l’innovation touristique (6 000 €) et un prix « coup de coeur » (2 000 €) seront attribués.

Les informations sont accessibles en téléchargement sur le site internet de la Région :

https://www.bourgognefranchecomte.fr/une-grande-ambition-touristique

Sortez chez vous

Chers partenaires, chers amis

La vie revient peu à peu dans nos territoires et dans les entreprises touristiques de Bourgogne Franche-Comté. Chacun le sait, la saison est incertaine. Les hébergeurs, restaurateurs, sites et prestataires ne ménagent pas leurs efforts pour accueillir avec plaisir leurs futurs clients, dans le respect des mesures sanitaires.

Saluons leur courage et celui des Offices de tourisme qui partout sont de vrais ambassadeurs de terrain, ainsi que nos partenaires touristiques départementaux qui se sont mobilisés sans relâche pour informer et conseiller.

Les frontières intérieures de l’Europe s’ouvrent et de nombreux européens, on l’imagine, n’ont pas envie de se priver de vacances – pas forcément très loin-, mais pas forcément dans leur pays. La France,  comme l’Italie et l’Espagne ses voisines, est si attractive pour les étrangers que ce désir ne va pas disparaitre.

Mais il est un réservoir « naturel » de visiteurs à qui Bourgogne Franche-Comté Tourisme veut dire combien leur région est belle, riche, plurielle. Ce sont les habitants, vos voisins, vos amis, vos connaissances, vos collègues.

Mobilisons-nous tous pour donner envie de passer tout ou partie de cet été dans une région vaste et saine qui fait près de…
48 000 km², qui compte 8 départements, 3 800 communes, une infinité de terroirs, d’ambiances, d’expériences à vivre et … à peine 60 habitants au km², donc tant d’espace pour tous ceux qui aspirent à respirer après le confinement. De Saint-Fargeau à Montbéliard il y a … plus de 360 km, presqu’autant que de Paris à Nantes !

Pour encourager ce mouvement solidaire et joyeux nous lançons très prochainement une campagne qui va mettre en valeur notre région pour ceux qui y vivent mais ne la connaissent pas forcément si bien.

Nous avons la chance de vivre dans une région qui donne envie à tant de visiteurs de la découvrir, alors cet été, Sortez chez vous !

Loïc Niepceron
Président de Bourgogne-Franche-Comté Tourisme

#SortezChezVous, la nouvelle campagne solidaire du CRT

Bourgogne-Franche-Comté Tourisme, lancera dès le 9 juin une campagne de communication générale, partageable par tous. Cette action s’appuie sur un appel lancé par tous les professionnels du tourisme aux habitants de Bourgogne-Franche- Comté, afin de les inciter à fréquenter les lieux touristiques de la région

L’objectif : donner envie à chacun de (re)découvrir les merveilleux atouts et les nombreuses ressources dont dispose notre belle région.

Plus de détails dans la eletter dédiée #SORTEZCHEZVOUS qui sera envoyée la semaine prochaine.

Le plan de relance en détail : Téléchargez le PDF

Pour en savoir plus : Téléchargez le PDF

Atout France relaye le logo « Notre établissement s’engage »

AFFICHEZ VOTRE ENGAGEMENT A LA MISE EN PLACE DES MESURES SANITAIRES

Nous sommes aujourd’hui entrés dans une deuxième phase de déconfinement qui permet à nombre d’entre vous de recevoir à nouveau du public.
Mais certains clients se demandent si ces établissements ont adopté les bonnes pratiques sanitaires. Le gouvernement a donc mis en place le logo « Notre établissement s’engage », garantissant leur respect du protocole sanitaire.

En apposant cette affiche à l’entrée de vos établissements, vous affichez clairement votre total respect des règles sanitaires.
L’ensemble des professionnels du tourisme peuvent la télécharger.

En outre, une version doit prochainement être proposée en langue anglaise pour les clientèles internationales.
Vous pouvez télécharger l’affiche directement en cliquant ici

29/05/2020

La vie en vert

 

Chers partenaires, chers amis

Nous l’attendions tous impatiemment et ce jour est enfin arrivé. Bien sûr ce n’est pas un retour immédiat à la normalité, ni l’occasion de perdre les nécessaires habitudes gestes barrières qui doivent partout prévaloir.

Mais nous voyons la lumière au bout de ce long tunnel, et la physionomie de notre grande région, qui regorge d’espaces naturels, de montagnes, de lacs, de forêts, de canaux – tous de magnifiques arguments de vente sur lesquels s’appuyer pour l’été qui commence enfin en Bourgogne Franche-Comté !

Un été pour réapprendre, pas à pas, à ouvrir les restaurants, les cafés, les sites, les parcs de loisirs, les colonies de vacances, les lieux culturels.

Un été pour convaincre, donner envie, accueillir et sauver la saison le mieux possible, tout en ayant à l’esprit les consignes sanitaires.

Un été pour reprendre confiance, tous ensemble, solidaires avec nos professionnels durement éprouvés.

Mais la situation pour les professionnels, les territoires et les consommateurs bénéficie maintenant d’une visibilité qui va rendre possible de se projeter et de s’organiser c’était devenu vital.

Un été à mettre en scène à travers des campagnes de destination qui vont pouvoir être réactivées pour capter l’attention nécessaire. Une deuxième phase de déconfinement commence donc la semaine prochaine, un nouveau monde s’ouvre à nous, fait d’incertitudes certes mais aussi de bonheurs retrouvés.

Ensemble, continuons à mettre du bleu au ciel !

 

Loïc Niepceron
Président de Bourgogne-Franche-Comté Tourisme

Des aides sur-mesure pour la filière Tourisme

 

Pour soutenir les acteurs de la filière Tourisme, Bpifrance et la Banque des Territoires, en collaboration avec les Ministères de l’Économie et des Finances et de l’Action et des Comptes Publics, et les Régions de France ont développé une plateforme pour permettre à chaque entreprise d’identifier les différentes aides dont elle peut bénéficier.

En vous rendant sur le site www.plan-tourisme.fr ., et après avoir répondu aux 4 critères d’éligibilité, vous accéderez à l’ensemble des aides, (financement, accompagnement…) qui vous sont dédiées en fonction de la typologie de votre entreprise, de votre secteur d’activité (hôtellerie ou toute forme d’hébergement, restauration, musées, jardins botaniques, parcs de loisirs, tourisme social … ).

Pour connaitre toutes ces solutions, connectez-vous sur www.plan-tourisme.fr

La campagne #10SensationsEnBFC

Dans le cadre du déconfinement, un défi digital a été lancé par BFCT auprès des influenceurs en région BFC afin qu’ils puissent partager une expérience qu’ils ont adoré en Bourgogne-Franche-Comté à travers une photo postée sur les réseaux sociaux.
Le défi est de poster 10 photos en 10 jours et de défier d’autres de jouer le jeu, ce qui maximise la viralité.

L’opération est surtout visible sur Instagram avec l’utilisation du # ci-dessus, mais également Facebook et Twitter. A ce jour le # a été utilisé presque 400 fois sur Instagram et cela va encore augmenter

Les publications seront ensuite relayées sur nos propres réseaux sociaux – BFC, DBB et MDJ sous forme de publication dans le fil d’Instagram, Instagram story, album photo sur Facebook et tweets

Les Collectifs Itinérance et Patrimoine toujours actifs ….

Tout au long du mois de juin, le CRT déploiera une activité particulièrement intense de communication sous la forme d’achats d’espaces et de diffusion de ses propres éditions sur le marché français et sur les deux importants marchés européens de proximité que sont l’Allemagne et la Belgique pour notre région :

En France

45 000 exemplaires du magazine Itinérance et Patrimoine seront encartés dans le Journal du Dimanche du 7 juin.

– Pour le collectif Patrimoine, il a été convenu d’intégrer à tous les publirédactionnels à venir une phrase faisant référence à ce retour à la vie : « Optez pour un déconfinement 100% nature… Lors de vos prochaines escapades, explorez une Bourgogne-Franche-Comté inspirante et inattendue ».

– Une page entière dédiée à Dijon paraîtra le 18 juin dans l’édition Ile-de-France de Paris Match.

– Une double page sur l’archéologie en BFC paraîtra le 19 juin dans M le magazine du Monde.

– Une série de pages entières dans L’OBS sur les grands hommes (dont une femme) de BFC s’échelonnera du 18 juin au 1er juillet : Bartholdi, Le Corbusier et Ledoux (18/06), Pasteur, Courbet et Vercingétorix (25/05) ainsi que Colette, Paul Emile Victor, le peintre Gérôme et Peugeot (01/07).

– Une page intitulée « Les Grandes Signatures Chapitre 1 » paraîtra le 26 juin dans Le Parisien Week-End.

– Une double page sur les châteaux de BFC paraîtra le 15 juin dans la nouveau magazine Courants d’Air (thématiques évasion et art de vivre), accompagnée d’une insertion publicitaire des sites UNESCO. En complément, la rédaction a réalisé une double page sur la Bourgogne-Franche-Comté gourmande et nous a offert une campagne de display sur le site Internet du magazine, www.courantsdair.com. La totalité des articles sera aussi en ligne sur ce site.

En Allemagne

– Une page de publirédactionnel sur la Bourgogne-Franche-Comté à vélo paraîtra le 12 juin dans le magazine spécialisé Bike & Travel.

– La sortie du numéro d’été de Frankreich erleben, initialement prévue le 19 mai, a été reportée au 20 juin. C’est donc à cette date que paraîtra le publireportage de trois pages sur le thème « La Bourgogne-Franche-Comté Nature et Gourmande » annoncé dans la lettre interne de mai. Ce publirédactionnel mettra en avant Dijon et les Climats de Bourgogne, la Cristallerie de Passavant-la-Rochère, l’Ecomusée du Pays de la Cerise, la Route de l’Absinthe et le Fort Saint-Antoine.

En complément de ces trois pages, la rédaction réalise un article de 10 pages sur « Culture et Nature au gré de la forêt » avec la valorisation du Parc National des Forêts de Champagne et Bourgogne.

– Une double page valorisant le Grand Vézelay, La Charité-sur-Loire et Nevers paraîtra le 30 juin dans Frankreich Magazin. En complément, la rédaction fera un article sur les Allemands vivant en BFC. Ils donneront aux lecteurs leurs bons plans pour découvrir la région.

– Egalement le 30 juin, une page de la Badische Zeitung (quotidien du Sud-Ouest de l’Allemagne, proche de notre région) sera entièrement dédiée à Luxeuil-les-Bains.

En Belgique

Besançon sera le sujet d’une pleine page à paraître le 17 juin dans le magazine féminin GAEL.

– Le 20 juin, le magazine flamand Het Nieuwsblad Magazin dédiera une double page aux neuf sites UNESCO de notre région ainsi qu’aux villes de Dijon et Besançon.

– Le 22 juin, ce sera au tour du magazine GR Sentiers de valoriser la randonnée pédestre en Bourgogne-Franche-Comté.

– Dans Paris Match Belgique du 25 juin, une pleine page présentera Vézelay, Avallon et Noyers-sur-Serein.

Dès lors que les déplacements pourront à nouveau dépasser les 100 km et que les frontières seront à nouveau ouvertes, ce ne seront pas les idées de découvertes qui manqueront aux lecteurs de ces nombreuses publications pour découvrir la Bourgogne-Franche-Comté.

28/05/2020

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA REOUVERTURE DES GITES, MEUBLES DE TOURISME ET CHAMBRES D’HOTES– version provisoire

Vous êtes nombreux à vous poser la question des consignes pour empêcher la propagation du COVID-19 au sein de vos hébergements : gîtes, meublés de tourisme et chambres d’hôtes.

Afin de vous accompagner, ADN Tourisme, en concertation avec le réseau national des Gîtes de France, a élaboré un guide de bonnes pratiques qui pourraient vous être utiles.

Le guide est à télécharger ici.

Vacances des héros

VVF VILLAGES, acteur engagé du tourisme solidaire, œuvre depuis plus de 60 ans à l’accessibilité aux vacances pour tous, au développement des territoires et de l’économie locale.
Aussi, pour témoigner leur soutien et remercier les personnels de sécurité et de santé engagées dans cette crise, VVF a décidé d’offrir des vacances à ces héros.
C’est tout naturellement qu’Isabelle GARCIA, directrice du VVF Village du Mont Fier à Prémanon, a adhéré à cette démarche.
VVF propose l’équivalent de la gratuité pour le « héros » au sein d’un séjour famille, soit une remise allant de 150 à 400€ en fonction de la période pour un séjour de juillet 2020 à octobre 2021.

Pour plus d’infos >>> https://www.vvf-villages.fr/les-vacances-des-heros.html

Repos des Héros

L’Office de Tourisme Arbois Poligny Salins Cœur du Jura participe à l’opération de solidarité « Le Repos des Héros » et souhaite remercier les « héros du quotidien » qui ont œuvré pendant cette crise sanitaire.

Cette idée a immédiatement séduit les partenaires touristiques de l’OT qui ont décidé de leur offrir des séjours et des activités.

Cette mobilisation permet aujourd’hui à l’OT de proposer des séjours et activités qui profiteront directement aux personnels hospitaliers, aux salariés des magasins d’alimentation et aux employés en charge du nettoyage des espaces publics situés en Bourgogne-Franche-Comté, le Grand-Est, les Haut-de-France, l’Ile-de-France et Mayotte, régions les plus exposées.

Retrouvez ici toutes les infos de cette initiative

26/05/2020

Témoignage, Stéphane Villain (ADN Tourisme) : « Nous avons encore la capacité de réaliser 65 à 70% de la saison »

ADN Tourisme née de la fusion d’Offices de Tourisme de France, de Tourisme & Territoires et de Destination Régions accompagne les professionnels du tourisme les professionnels dans la réouverture et l’adaptation de l’offre. TourMaG.com a fait le point avec Stéphane Villain président délégué, à l’heure où la profession montre des signes de reprise. Interview.

En savoir plus

La Minute Artips n°9 : On sourit pour la photo !

Combien de personnes connaissez-vous, qui s’appellent Nicéphore ? A part le célèbre inventeur de la photographie, Monsieur Joseph (puisque c’est en fait son vrai prénom) Niépce… Ce chalonnais travaillera toute sa vie à la mise au point d’outils de prise d’image pour donner naissance, en 1827, à la toute première photographie. Un musée lui est d’ailleurs entièrement consacré à Châlon-sur Saône.

Pour en savoir plus sur la Nicéphore, cliquez ici.

Semaine Virtuelle du Tourisme pour Tous, Durable et Solidaire.

La crise du coronavirus fait réfléchir de nombreuses personnes sur le sens même de leur existence et ouvre la possibilité de discuter d’une nouvelle vision de leurs projets de vie.

Quel sera le rôle du tourisme dans cette nouvelle société, soucieuse de donner un sens à leur vie personnelle et à celle de leur famille ? Quelles possibilités cela ouvre-t-il pour donner un sens humain et social au tourisme dans les années à venir ?

En savoir plus

Salon virtuel Food Hotel tech le 09 juin 2020

Food Hotel Tech (FHT) n’ayant pas pu tenir son salon en début d’année, organise un événement virtuel : FHT#Live. C’est l’occasion pour les professionnels des CHR de découvrir toutes les solutions digitales et technologiques pour accélérer la reprise de leur activité grâce à : des conseils d’experts, un partage de bonnes pratiques, un point complet sur les normes gouvernementales, des conférences sur les conséquences de la situation sanitaire sur l’activité des CHR, des offres spéciales et des rencontres exposants.

Le salon virtuel se tiendra mardi 09 juin de 10h à 19 h.

En savoir plus

Seulement 6% des français pensent être totalement sereins pour leurs vacances

78% des Français veulent toujours prendre des vacances cet été. 48% pensent que leur employeur ne va pas leur imposer de travailler. Des dates de congés non imposées pour 59% des Français. Crise sanitaire et économique : 82% des Français préfèrent partir en vacances plutôt que de continuer à travailler. Plus de 11% des Français tomberont le masque pendant leurs vacances.

En savoir plus

Le suivi de l’activité touristique pendant la crise du Covid-19 en Bourgogne-Franche-Comté / 2ème vague

Le suivi de l’activité des professionnels du tourisme régional durant cette crise sanitaire a d’ores et déjà permis de recueillir plus de 900 réponses à notre seconde enquête (enquête en ligne depuis le 7 mai). Celle-ci doit permettre de suivre les conditions de reprise d’activité des professionnels, mais également leurs prévisions, en particulier sur les semaines et les mois à venir.

L’impact est à ce jour extrêmement important sur l’activité touristique. Mais depuis le déconfinement amorcé le 11 mai, l’activité commence à repartir et de plus en plus de structures réouvrent leurs portes.

Ce document présente les premiers résultats de notre seconde étude.

Celle-ci va se poursuivre dans les jours qui viennent afin d’améliorer encore la précision des résultats.

Si vous n’avez pas encore répondu à cette enquête, nous vous remercions d’y apporter votre contribution. Elle nous permettra d’avoir une vision plus précise du redémarrage de l’activité touristique régionale.

Consultez les résultats de l’enquête ici

Reprise des vols cet été : où en sont les compagnies ?

Si les informations sont données au compte-goutte, quelques compagnies aériennes ont prévu un début de reprise de leurs vols en juin.

Après deux mois de quasi-inactivité, les compagnies aériennes voient enfin poindre une reprise partielle de leurs programmes de vols en juin. Après Air France, qui a partagé son programme détaillé il y a quelques jours, les premières compagnies partagent leurs programmes de vols.

En savoir plus

Étude nationale API & YOU 1 368 personnes : « les perspectives de restauration des français a la réouverture »

Etude réalisée entre le samedi 16 mai 2020 et lundi 18 mai 2020 auprès de 1368 Français ayant fait l’acquisition d’au moins un coffret cadeau via les services et solutions de Secretbox. Etude menée par questionnaire internet de manière anonyme.

SECRETBOX est une solution pour créer, publier et encaisser les chèques et coffrets cadeaux d’une entreprise. 700 établissements sont déjà équipés en France et à l’étranger de cette boutique en ligne de coffrets cadeaux qui se greffe à tout type de site officiel. Secretbox est une technologie de l’agence conseil et communication API & YOU.

En savoir plus

Découvrez la lettre ouverte de la FNHPA au Président de la République

Dans une lettre ouverte adressée au Président de la République et au Premier Ministre publiée dans le Figaro de ce 25 mai, Nicolas Dayot président de la FNHPA leur demande d’annoncer une date de réouverture des campings pour ce 2 juin.

« L’avenir des 8 000 campings français, de leurs dizaines de milliers de salariés, de leurs centaines de milliers de partenaires et sous-traitants, des nombreux territoires dont ils irriguent l’économie, partout dans l’hexagone dépend désormais de l’annonce d’une date de réouverture des campings ! » Ce sont par ces mots que Nicolas Dayot, président de la FNHPA, a demandé au Président de la République et au Premier Ministre, l’ouverture des campings dès ce 2 juin dans une lettre ouverte publiée dans le Figaro de ce 25 mai. « En annonçant une date pour le 2 juin, vous nous permettrez de nous organiser et de vous aider à relancer l’économie du Pays.  Vous donnerez de l’espoir et de la perspective à des milliers d’entrepreneurs, à des centaines de milliers d’employés saisonniers et aux millions de Français qui attendent cette date pour programmer leurs vacances.

En savoir plus

20/05/2020

Une assemblée générale connectée

Sous la Présidence de Monsieur Loïc Niepceron, l’Assemblée Générale de Bourgogne-Franche-Comté Tourisme s’est tenue jeudi 14 mai 2020.

En raison de la situation sanitaire, l’Assemblée Générale du CRT s’est tenue en visio-conférence.

Plus de 129 personnes connectées en simultané pour découvrir :

  • Le rapport d’activité 2019 et la clôture de l’exercice comptable
  • La cellule de crise mise en place par le CRT pour accompagner au mieux les professionnels du tourisme en cette période de crise.
  • Le projet de Plan de relance et de sortie de crise COVID et notamment l’opération à destination des socio-pros et des habitants de la région : SORTEZCHEZVOUS

En savoir plus

Convergence des volontés pour soutenir les entreprises du tourisme

On en peut que s’en réjouir, toutes les institutions locales, départementales, régionales, nationales et maintenant européennes convergent dans la volonté de soutenir les entreprises du tourisme.

A l’heure où nous attendons tous les scénarios de réouverture prudente certes mais indispensable, des bars et restaurants, des lieux de baignade, où festivals et événements culturels sont à l’arrêt, gardons les yeux sur la ligne d’horizon en espérant passer bientôt en vert pour être à armes égales avec un grand nombre d’autres régions.

Nous devons tous faire de cette saison 2020 et de l’automne qui suivra un nouvel élan pour un tourisme plus collaboratif, plus éthique, plus innovant encore. Les commerces et les entreprises touchées si directement doivent trouver cependant la force de se projeter dans le « monde d’après » et dans les bouleversements qui en naîtront. Nous serons à leurs côtés, plus que jamais, pour les aider dans ces transitions. Pour l’heure, préparons-nous à donner envie aux habitants de notre grande région de devenir des touristes curieux, enthousiastes : on ne sait pas toujours la valeur de ce qu’on a tout près ! « Sortez chez vous » est notre slogan pour les y inciter, notre région est immense, c’est un marché en soi, adossé à un plan de relance complet comportant plusieurs volets de communication. Les habitants des autres régions, nous continuerons de les attirer, de les enchanter à travers nos actions menées en partenariat avec les départements, les villes et les sites dans le cadre de nos marques de destinations et de nos filières emblématiques.

Nous nous sommes battus pour développer une grande région de tourisme, nous continuerons plus que jamais, avec vous.

Loïc Niepceron
Président de Bourgogne-Franche-Comté Tourisme

Le plan d’attaque de l’hôtellerie de plein air pour préparer l’été

47% des Français comptent partir en vacances cet été, c’est qui ressort du dernier sondage IFOP, sondage pourtant réalisé avant l’annonce du déconfinement. De plus, ils veulent retrouver la nature, ce qui réjouit les professionnels de l’hôtellerie de plein air. Afin d’accueillir leurs clients dans les meilleures conditions, Les propriétaires de campings et autres hébergements de plein air travaillent à la mise en place d’un dispositif de sécurité pour rassurer leurs clients et leurs personnels. La FNHPA va réaliser une charte édictant les règles à respecter, qui doit être validée dans les prochains jours par le gouvernement.

En savoir plus

ARTIPS Bourgogne-Franche-Comté

Dans le cadre de notre partenariat avec Artips, la Bourgogne Franche-Comté a été valorisée à travers deux campagnes en nationale. 2 newsletters ont été envoyées aux 410 000 abonnés nationaux Artips :

  • Le 29 janvier 2020 : La Dame de Vix
  • Le 29 mars 2020 : La Saline royale d’Arc-et-Senans

A noter que la newsletter sur la Saline royale a été envoyée en pleine de période de confinement et a battu des records historiques sur les réseaux sociaux Artips. Plus de 70 % des abonnés ont ouverts cette newsletter.

Enewsletter Saline royale d’Arc-et-Senans, des chiffres records sur Facebook, de toute l’histoire d’Artips ! :

  • du nombre d’impressions : 201 477
  • du nombre de clics : 13 281 :
  • du nombre de réactions : 9 723

Découvrez les résultats ici

Témoignage Jean-Baptiste Lemoyne

Vacances : le secrétaire d’État au tourisme promet un été « différent des autres », mais « tout aussi réussi ».

Jean-Baptiste Lemoyne appelle les Français à s’adapter à la situation et à notamment « bannir l’entassement ».

En savoir plus

19/05/2020

La Minute Artips n°8 : les voyages forment la jeunesse…

… Et déforment les valises !

C’est pourquoi, lorsqu’on part en voyage, il faut savoir bien s’équiper et choisir les bons bagages…  Mais saviez-vous qu’un des plus célèbres créateurs de maroquinerie de luxe, Louis VUITTON, était originaire du Jura ? La marque a été fondée en 1854. Encore aujourd’hui, cette maison française de maroquinerie de luxe est connue dans le monde entier et a même été nommée « marque de luxe la plus précieuse » par le magazine Forbes.

Pour en savoir plus sur la biographie de Louis VUITTON, cliquez ici

En attendant l’été, Petit Futé vous offre gracieusement, une nouvelle série de guides numériques : « 100 km autour de… » pour vos premières balades…

Fini le petit kilomètre si vite parcouru autour de chez soi et l’heure si vite passée de promenade.

Sans pouvoir aller pour encore quelque temps au bout du monde, au moins pouvons-nous dépasser le bout de notre rue.

Depuis lundi 11 mai, notre horizon s’est élargi, notre rayon d’action agrandi jusqu’à 100 kilomètres.

C’est l’occasion rêvée de nous évader de notre ville, de partir à la découverte de ses environs immédiats ou un peu plus éloignés, grâce à de petites balades à moins de 20 kms, de plus grandes entre 20 et 50 kms et des escapades au-delà de 100 kms.

Petit Futé vous offre donc une nouvelle série de 12 guides : 100 KM AUTOUR DE en version numérique et gratuits.

Plus d’infos

Logis mise sur la clientèle affaires

Business Traveler France a interrogé Karim Soleilhavoup, le directeur général du groupe Logis Hôtels pour parler de l’impact de la crise, de la réouverture des hôtels et d’un plan d’aide au secteur hôtelier…

Plus d’infos

Campagne digitale « Partir en France, c’est tendance ! »

Depuis le 15 mars, nos métiers sont touchés de plein fouet par la crise du covid-19. Le 14 mai, le Premier ministre a déclaré que les Français pourront partir en vacances en juillet et août en France. Cette année, plus que jamais, il est important de partir, consommer et produire en France.

L’UMIH et ses syndicats associés lancent une campagne digitale « Partir en France, c’est tendance ! » avec un seul mot d’ordre : Hôtels, restaurants, traiteurs, cafés, établissements de nuit, thalasso, bowlings pour vos vacances en France.

Plus d’infos

Une subvention pour aider les TPE et PME à prévenir le Covid-19 au travail

Pour aider les entreprises de moins de 50 salariés et les travailleurs indépendants à prévenir la transmission du COVID-19 au travail, l’Assurance Maladie – Risques professionnels propose la subvention « Prévention COVID ». Si vous avez investi depuis le 14 mars ou comptez investir dans des équipements de protection, bénéficiez d’une subvention allant jusqu’à 50 % de votre investissement.

Plus d’infos

Accor annonce une nouvelle ligne de crédit bancaire de 560 millions d’euros

Accor annonce ce jour la conclusion d’un accord avec un consortium de 5 banques portant sur la mise en place d’une nouvelle ligne de crédit renouvelable (RCF) de 560 millions d’euros. Elle vient s’ajouter à la ligne de crédit de 1,2 milliard d’euros signée en juillet 2018 et renforce encore la liquidité de Accor qui excède aujourd’hui 4,0 milliards d’euros, soit plus de 40 mois de liquidité dans les conditions actuelles

Plus d’infos

Vacances d’été : comment les réservations repartent depuis le Go d’Édouard Philippe

Mer, camping, montagne, Antilles : un vent de reprise souffle sur les professionnels du voyage, nous confirment plusieurs pros du voyage.

Le discours du Premier ministre Edouard Philippe, à l’issue du Comité interministériel du tourisme, a réveillé l’envie de vacances. Même si nous sommes très loin du niveau habituel de réservations, les entreprises du voyage que nous avons interrogées commencent, tout doucement, à entrevoir le bout du tunnel.

Plus d’infos

Point du 17 mai par Stéphanie LECLERRE – RestoEnsemble

L’idée est que ce groupe de restaurateurs, d’hôteliers, Bar, Brasserie, Café́, discothèque puissent se retrouver sans étiquette politique, certains sont UMIH d autres GNI, d’autres pas syndiqués par choix – le but étant de se réunir pour avancer et « partager avec TOUS « nos infos pour aider les uns et les autres. De par nos différents statuts politiques et associatifs Laurent et moi-même nous vous mettons à disposition TOUTES ces informations, ces aides : à savoir , nos sources sont diverses : la préfecture, la banque de France, la Région, l UMIH, la mairie, la CCI, d’autres associations…

Plus d’infos

Plan Tourisme, le point sur ce qui a été obtenu… et sur ce qui est attendu

Le 5ème Comité interministériel du tourisme s’est tenu la semaine dernière sous la présidence du Premier Ministre. Le GNI et l’Umih confirment les mesures annoncées par Edouard Philippe au terme de la réunion pour la relance du secteur (attention, toutes les modalités d’application ne sont pas encore connues). Les organisations patronales, présidées respectivement par Didier Chenet et Roland Héguy, estiment toutefois que des points essentiels sont encore à régler.

Plus d’infos

Plan Marshall : hausse des réservations des vacances des Français

Les annonces du plan Marshall ont eu un effet immédiat sur les réservations. La perspective de pouvoir partir cet été et l’assurance d’être remboursé en cas d’annulation ont incité les Français à confirmer leurs réservations. La nouvelle Aquitaine se place en tête des destinations et la mer est plébiscitée. Néanmoins la baisse du pouvoir d’achat se fait sentir et les réservations des CSP les moins favorisés accusent une forte baisse.

Plus d’infos

Carte domestique Atout France

Afin d’accompagner tous les acteurs publics et privés dans le contexte actuel de reprise de l’activité, Atout France a enrichi sa carte interactive d’un nouveau module « Indicateurs du marché domestique » présentant toutes les données utiles pour mieux comprendre les dynamiques du marché domestique.

 

Plus d’infos

Bourgogne-Franche-Comté : après deux mois atones, les professionnels du tourisme imaginent les vacances sans les étrangers

C’est l’un des secteurs qui a perdu quasiment 100% de son chiffre d’affaires depuis le confinement. Avec les restrictions de circulation toujours en vigueur, même si elles peuvent être assouplies, et l’hésitation des vacanciers à franchir les frontières, les professionnels du tourisme espèrent rebondir grâce une clientèle régionale et nationale. Le point de la situation en Bourgogne-Franche-Comté.

Plus d’infos

14/05/2020

Retour sur le comité interministériel du Tourisme – 14 mai 2020

Le Premier Ministre a réuni ce jeudi 14 mai 2020, les acteurs du tourisme lors d’un comité interministériel dédié au Tourisme.

A cette occasion, plusieurs annonces ont été faites notamment les mesures d’aides au secteur. Une enveloppe d’1,3 milliards d’euros a été débloquée. Et c’est confirmé : « Les Français pourront partir en vacances en juillet et août… »

Plus d’infos ici

Une prise de conscience nationale

Chers partenaires, chers amis,

Le Premier Ministre vient d’annoncer que les français pourraient partir en vacances en France en juillet aout (sauf évolution négative de l’épidémie).

Avec l’annonce du plan d’investissement massif en fonds propres de la Caisse des Dépôts ce jeudi – 1,3 milliard d’euros pour développer et soutenir le tourisme en France -, le tourisme est bien devenu une priorité nationale. Il vient s’ajouter au plan d’urgence tourisme déjà lancé de plus de 6 Milliards d’euros de prêts garantis par l’Etat le 11 mai dernier et dont plus de 65 000 entreprises du tourisme ont pu bénéficier. A l’occasion de l’Assemblée générale qui s’est tenue hier, le CRT a présente une campagne de promotion : #sortez chez vous destinée à faire connaître à chaque habitant, chaque socio-pro les atouts de la Bourgogne-Franche-Comté, elle a été approuvée à l’unanimité.

Demain nos territoires auront à penser encore plus fortement à soutenir leur économie touristique et leurs professionnels, tout en prenant en compte l’indispensable transition écologique et numérique, qui sera d’ailleurs une des conditions clefs de la relance.

Ces enjeux sont aussi les nôtres, les vôtres.

Alors que se profile un été franco-français, il faudra parvenir à faire sans les visiteurs étrangers et promettre une redécouverte contrainte mais que nous devons rendre joyeuse et bénéfique de l’hyper proximité. Travaillons plus que jamais à préparer la réouverture progressive des hébergements, restaurants, activités et sites.

Que vos clients de ce marquant été 2020 s’émerveillent de ce qu’il y a tout près, en toute sérénité.

Loïc Niepceron
Président de Bourgogne-Franche-Comté Tourisme

Zoom sur la Belgique

Lundi 11 mai 2020, la Belgique a entamé son déconfinement, progressif. Mais qui a tout de même signifié le retour au travail pour bon nombre d’employés et de managers, dans un environnement complètement différent. Brussels Airlines va supprimer environ 1 000 emplois, soit un quart de son personnel et réduire sa flotte de 30% (annonce du 12/05/2020).

La Belgique enregistre 53 779 cas confirmés, dont 8761 morts dont 13 732 guéris

Selon Atout France Belgique, les réservations sont à l’arrêt actuellement.  Il faudra attendre l’annonce de réouverture des frontières pour espérer voir les réservations reprendre – les voyages non essentiels vers l’étranger sont interdits jusqu’au 7 juin 2020-.  Certains prennent de l’avance sur leur programmation/production 2021 si les fournisseurs sont joignables (pour les grosses structures). D’autres ont un problème de mise en chômage technique du personnel qui ne leur permet pas d’avancer sur les projets d’avenir. Ce qui est certain c’est que les tour-opérateurs prennent en compte le fait que les touristes auront besoin de grand air, qu’ils ne rechercheront pas le tourisme de masse et que les destinations limitrophes, si les frontières sont ouvertes et s’il n’y a pas de campagne médiatique pour voyager local, seront sollicitées.

 

Une reprise limitée de la circulation en train (TGV Bruxelles-France) a eu lieu à partir du 11 mai 2020 ainsi que celle de l’IC Courtrai-Lille (trafic en totalité) et Tournai Lille (70% du trafic). Les vols Ryanair repartiront des aéroports de Brussels Airport et Charleroi (BSCA) dès le 1er juillet 2020, a annoncé mardi 12 mai, le directeur général et fondateur du groupe, Michael O’Leary. Des réservations ont déjà été enregistrées en Belgique, a-t-il indiqué mardi à l’agence Belga. Elles concernent principalement la Grèce, le Portugal, la France, l’Italie et l’Espagne.

Fin avril 2020, une étude du ministère du tourisme indique qu’un Belge sur 4 pense partir en vacances cet été et 2 Belges sur 3 pensent choisir une destination plus proche que d’habitude.

Le déconfinement en Belgique – 1er jour le 11/05/2020

Etude BPI France Horwath

Face à la crise sanitaire et économique liée au coronavirus, le gouvernement a adopté un plan massif de soutien visant à protéger les emplois et les entreprises jusqu’au déconfinement progressif.

BPI France, qui intervient de façon significative dans le financement des entreprises du tourisme, notamment par le Fonds France Investissement Tourisme, a également adopté des mesures d’urgence : report d’échéances automatiques, lancement des Prêts Atout, généralisation des prêts Rebond, mise en place des prêts Tourisme Covid…

En dépit de ces mesures indispensables, l’impact de la crise sur les entreprises du tourisme sera massif, brutal et sans doute durable.

Pour éclairer les choix à opérer pour soutenir les entreprises du tourisme, BPI France a demandé à Horwath HTL de réaliser une étude sur les perspectives de sortie de crise pour certains secteurs du tourisme.

Cette étude a été réalisée entre le 30 mars et le 23 avril 2020 et prend en compte les dernières mesures annoncées par le Premier Ministre le 28 avril 2020.Ce document constitue une synthèse pour quelques-uns des principaux secteurs du tourisme.

Accéder à la synthèse de l’étude

CAMPAGNES, DEMAIN ! Vers un tourisme national et rural ?

Une émission proposée par l’Association Nationale Nouvelles Ruralités pour interroger l’actualité.

La crise que nous traversons à travers l’épidémie de coronavirus questionne notre modèle de développement. L’hyper-concentration des moyens et des hommes montre ses limites. C’est pourquoi l’Association Nationale Nouvelles Ruralités se demande : nos campagnes, une chance pour la France ?

Dans cet entretien, Roland Héguy Umih, Président de l’UMIH, évoque l’avenir de la profession qu’il représente et plaide pour l’avènement d’un tourisme domestique et rural pour relancer l’économie.

En savoir plus

Vous êtes ouvert au public, ayez le réflexe Décibelles Data !

Afin de répertorier les activités touristiques de Bourgogne-Franche-Comté qui sont ouvertes au public depuis le déconfinement, une rubrique « Informations sanitaires » a été créée dans la base de données touristiques régionale « Décibelles Data » permettant ainsi aux Offices de Tourisme et aux prestataires touristiques d’indiquer les conditions d’ouverture de leurs établissements ou de leurs activités.

Cette rubrique s’étoffera d’autres types d’informations qui pourront nous être demandées au niveau national, afin que les sites touristiques puissent également être mis en valeur sur la plateforme nationale en open data « Data Tourisme » et sur tous les sites de nos partenaires.

Si vous proposez une activité adaptée à la période de déconfinement, pensez à mettre vos informations à jour sur Décibelles Data ! Pour ce faire, il suffit de contacter votre Office de Tourisme le plus proche ou bien pour ceux qui ont déjà un accès, connectez-vous à https://pros-decibelles-data.tourinsoft.com

La Minute Artips n°7 : « Alésia ? Connais pas Alésia !»

« Je ne sais pas où se trouve Alésia ! Personne ne sait où se trouve Alésia ! »

Il n’y a pas qu’Abraracourcix, le chef du village gaulois d’Astérix et Obélix, qui est perdu.

Alors, en Bourgogne ou en Franche-Comté ? Cette discussion divise les experts en archéologie et les historiens depuis des années. Mais Alésia, c’est surtout le lieu d’une célèbre bataille décisive de la fin de la guerre des Gaules contre les armées de Jules César.

Pour en savoir plus sur Alésia, cliquez ici.

Zenchef lance le Click & Collect pour les restaurants traditionnels, bistrots et gastronomiques

L’offre Click & Collect de Zenchef permet d’offrir aux clients une alternative à la restauration sur place ainsi qu’aux différentes offres des plateformes de livraison. Zenchef a créé un module de commande en ligne et paiement qui permet de lancer en quelques heures une activité de vente à emporter. Depuis son lancement, plus de 1 000 restaurateurs de toute la France utilisent cette fonctionnalité. Le montant moyen d’une commande est de 45 €, et c’est déjà plus de 500 000 euros de chiffre d’affaires réalisé. « Ce module va aussi permettre aux restaurateurs de rouvrir plus sereinement car avec cette crise les modes de consommation ont évolué et nous ne savons pas encore si les Français vont revenir rapidement dans les établissements », déclare Xavier Zeltoun, fondateur de Zenchef.

En savoir plus

Les Relais & Châteaux se tiennent prêts à accueillir les français cet été et lancent des initiatives

Dans la perspective d’accueillir les français qui ne pourront voyager à l’étranger cet été, les 150 maisons Relais & Châteaux sur le territoire national se préparent à rouvrir leurs portes en adaptant leurs offres à la situation sanitaire. Après les premières initiatives de solidarité, c’est toute l’hôtellerie et la restauration qui se repensent, et les maisons Relais & Châteaux sont à la pointe de cette réinvention.

En savoir plus

Le groupe LOGIS HOTELS prêt pour relancer son activité

LOGIS HOTELS, première chaîne d’hôteliers-restaurateurs indépendants en Europe avec 2400 établissements et 1800 restaurants, représente 16% du parc hôtelier français et compte plus de 16 000 emplois : elle met tout en œuvre pour accompagner ses adhérents dans une reprise rapide et durable.

En savoir plus

Comment repérer des loisirs, sports et séjours à moins de 100km

Villes, parcs, hébergements, loisirs : nous avons identifié quelques plateformes afin de les repérer dans un rayon de 100 kilomètres.

L’heure de la libération des loisirs de proximité a presque sonné. Dès le début du déconfinement le 11 mai, les Français pourront se déplacer dans leur département, et à moins de 100 kilomètres de leur lieu de résidence s’ils quittent leur département. Jusqu’au 2 juin, les Français pourront ainsi se déplacer et profiter de « petits musées », de « petits sites » et de jardins, a récemment annoncé Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat en charge du tourisme. Pour calculer ces 100 kilomètres « à vol d’oiseau », tel que précisé par le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, et repérer des activités touristiques, nous vous proposons quelques solutions

En savoir plus

Réouverture des Offices de Tourisme sous conditions

Le Décret n° 2020-545 du 11 mai 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19, dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire permet la réouverture des Offices de Tourisme sous conditions.

 

Restent soumis à l’interdiction d’ouverture, les établissements recevant du public figurant dans la liste ci-dessous dans laquelle ne figure pas les activités d’un Office de Tourisme :

  • Établissements de type L : Salles d’auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple sauf pour les salles d’audience des juridictions, les salles de ventes et pour les accueils de jour de personnes en situation de précarité et les centres sociaux ;
  • Établissements de type N : Restaurants et débits de boissons, sauf pour leurs activités de livraison et de vente à emporter, le room service des restaurants et bars d’hôtels et la restauration collective sous contrat ;
  • Établissements de type P : Salles de danse et salles de jeux ;
  • Établissements de type T : Etablissements à vocation commerciale destinés à des expositions, des foires-expositions ou des salons ayant un caractère temporaire ;
  • Établissements de type REF : Refuges de montagne sauf pour leurs parties faisant fonction d’abri de secours ;
  • Établissements de type X : Etablissements sportifs couverts ;
  • Établissements de type Y : Musées ;
  • Établissements de type CTS : Chapiteaux, tentes et structures ;
  • Établissements de type PA : Etablissements de plein air, à l’exception de ceux au sein desquels sont pratiquées les activités physiques et sportives mentionnées au IV du présent article et dans les conditions que ledit IV prévoit, ainsi que la pêche en eau douce ;
  • Établissements de type R : Etablissements d’enseignement sous réserve des dispositions des articles 9 à 13 et à l’exception des centres de formation des apprentis, centres de vacances.

Les autres établissements recevant du public (dont les Offices de Tourisme) peuvent ouvrir dans les conditions de nature à permettre le respect des mesures d’hygiène et de distanciation sociale et à prévenir tout regroupement de plus de dix personnes. Il est autorisé de subordonner l’entrée au port d’un masque et un affichage des mesures doit être apposé. Lorsque, par sa nature même, une activité professionnelle, quel que soit son lieu d’exercice, ne permet pas de maintenir la distanciation entre le professionnel et le client ou l’usager, le professionnel concerné rencontré en œuvre les mesures sanitaires de la nature à prévenir les risques de propagation du virus.

Le décret confère des pouvoirs larges aux Préfets et il faut donc vérifier qu’un arrêté local n’interdise pas une activité autorisée par le décret ou l’inverse.

Le Préfet peut notamment :

  • Rétablir les interdictions d’ouverture ;
  • Restreindre les possibilités d’ouverture par exemple en limitant de nouveau les hébergements touristiques aux personnes qui s’y domicilient (Article 25 avec application de l’annexe 4) ;
  • Ordonner la fermeture des établissements recevant du public qui ne mettent pas en œuvre les obligations ;
  • Autoriser après avis du Maire l’accès aux plages, plans d’eau et aux lacs et les activités nautiques et de plaisance ;
  • Autoriser après avis du Maire l’ouverture des musées, monuments et parcs zoologiques dont la fréquentation habituelle est essentiellement locale et dont la réouverture n’est pas susceptible de provoquer des déplacements significatifs de population.

 

Le décret est à lire dans son intégralité ici

Création d’un « prêt rebond » pour les secteurs les plus impactés

La Région, avec le soutien de Bpifrance, crée un prêt rebond pour les secteurs les plus impactés (hôtellerie, spectacle, événementiel) dont l’objectif est de consolider la trésorerie des entreprises en sécurisant les établissements bancaires.

Le système repose sur un effet levier. Lorsque la Région dote de 100 le prêt rebond, BPI prête 300 à l’entreprise. Par ailleurs ce prêt rebond est conditionné à un prêt bancaire du même montant, soit 300. Ainsi avec 100, la Région permet à l’entreprise d’être financée à hauteur de 600 en trésorerie.

Une affectation de 3 M€ par la Région permettra ainsi de financer 18 M€ de trésorerie aux entreprises.

Contact

BPI Bourgogne-Franche-Comté

Tél : 03 80 78 82 40

En savoir plus

Recommandations réouverture des lieux patrimoniaux

La DRAC Bourgogne-Franche-Comté recense toutes les informations concernant la reprise d’activités et la réouverture des lieux patrimoniaux. Ces informations seront complétées et mises à jour régulièrement.

Ces informations pratiques sont à télécharger ici

 

Protocole sanitaire, plan de sauvetage des campings : la FNHPA fait le point

Toujours dans l’attente d’une date de réouverture des campings, la FNHPA fait le point sur la situation des campings après deux mois de confinement, ainsi que sur ses actions en cours.

Rien de nouveau sur le front de la réouverture des campings ! A la suite de la réunion fin avril avec le Président de la République et au discours du Premier ministre, on sait seulement que les campings ne pourront sans doute pas accueillir de clientèle touristique avant le 2 juin. On devrait en savoir plus sur une date d’ouverture fin mai.

En savoir plus

Événementiel : le tourisme, la crise et après ?

La crise actuelle est d’une violence singulière sur le secteur du tourisme, en incluant les voyages, les hébergements, les sites culturels, les parcs, et une large partie de la restauration, de l’événementiel, et sans oublier le tourisme d’affaire (MICE). Pour la première fois dans l’histoire tous les segments sont touchés, dans toutes les régions de France et de l’Outre-Mer et plus globalement à l’échelle mondiale.

En savoir plus

Publication de nouveaux contenus mutualisés sur les réseaux sociaux

Bourgogne Franche-Comté Tourisme continue de prendre la parole régulièrement auprès de ses 3 communautés sur Facebook et Instagram. Durant le confinement, notre but a été de faire voyager nos fans depuis chez eux et de les divertir. Les communautés se sont révélées très réceptives et les interactions ont été en nette hausse.

Désormais nous adaptons nos publications pour être complètement en phase avec les nouvelles directives gouvernementales concernant les sorties dans un rayon de 100 km. Nous devons apporter une attention particulière au choix des photos et du wording pour qu’il soit en phase avec le respect des règles de déconfinement.

Nos divers comptes ont gagné en crédibilité et volume ces dernières années, leurs stratégies de communication et leurs cibles sont certes différentes, mais il y a désormais une vraie cohérence à créer du lien entre les communautés de Designed by Bourgogne, Montagnes du Jura et Bourgogne Franche-Comté.

Nous démarrons ainsi la publication de nouveaux contenus mutualisés pour mettre en valeur tout le territoire de BFC :

  • Une vidéo des clochers Comtois publiée sur la page Facebook de MDJ sera crosspostée la semaine prochaine sur la page Facebook de Bourgogne Franche-Comté Tourisme.
  • Une « battle » entre Rosalie la vache Montbéliarde et Marguerite la Charolaise a été mise en place sur Instagram – dans le fil et en format story entre nos 2 marques Montagnes Du Jura et Designed By Bourgogne.

Ces initiatives permettent de créer de l’émulsion et le ton ludique est très apprécié de nos fans.

Sondage Campings[.]com déconfinement et vacances : 26% des familles accepteraient de partir à moins de 300 kilomètres

Camping de la Forêt

Alors que les vacances deviennent la première préoccupation des français, après la situation sanitaire, seulement 20% des familles comptent réserver dans les 30 prochains jours

Alors que la France entre aujourd’hui dans la phase de déconfinement tant attendue, les résultats de la 4e vague du baromètre “Confinement, peut-on encore rêver de vacances” réalisé par Campings.com révèlent que la situation sanitaire préoccupe beaucoup moins les familles qu’au début de la crise sanitaire (40% vs 78% fin mars). Les modalités de déconfinement (16%) et les prochaines vacances (19%) occupent désormais les esprits des Français. L’inquiétude liée à la situation financière des ménages ne semble pas avoir été impactée ces dernières semaines : le chiffre oscille entre 6% et 8% depuis le début du confinement.

En savoir plus

Etude : 6 millions de Français pourraient renoncer à leurs vacances d’été

D’après une étude du Cabinet Protourisme, un grand nombre de Français pourraient purement et simplement renoncer à partir cet été, en raison de la crise du Coronavirus.

Des vacances franco-françaises, peut-être européennes… ou pas de vacances du tout ? Pour le cabinet Protourisme*, ce sera le choix que pourraient faire 6 millions de Français cet été, près de 4 millions affirmant même y avoir renoncé de façon certaine. Craintes quant à la sécurité sanitaire, manque de visibilité sur l’offre et les contraintes de déplacement, budget en berne… Les facteurs qui pourront faire pencher la balance vers cette décision sont, on le sait, nombreux. Une décision qui n’arrangera en tout cas pas les affaires des professionnels du tourisme : d’après Protourisme, l’ensemble de la filière tourisme a déjà perdu 18 milliards d’euros depuis le début du confinement, dont près de 6 milliards pour l’hébergement marchand. Selon les professionnels sondés, les réservations dans les hébergements marchands, de juin à septembre, sont à date en retard de 35%. Environ 22% des entreprises touristiques interrogées affirment qu’elles n’ouvriront pas cette saison si elles ne peuvent pas accueillir leurs clients d’ici le 15 juin.

En savoir plus

Baromètre exclusif TH & D-EDGE spécial #COVID19 – 5e épisode

Tout le monde s’accorde à dire que la question n’est pas de savoir si, mais quand et à quel rythme l’activité hôtelière va reprendre.

Afin de vous aider à repérer les signes de reprise le plus rapidement possible, D-EDGE a créé un outil dynamique, disponible dans la rubrique Blog de son site, le Recovery Tracker : cet outil permet de visualiser selon le pays et le canal les évolutions des réservations pour les 3 mois à venir.

En partenariat avec Tendance Hôtellerie, nous publions ici chaque semaine un zoom des résultats sur 4 grandes régions de France : Paris, PACA, Corse et Sud-Ouest.

En savoir plus

07/05/2020

Le suivi de l’activité touristique pendant la crise du Covid-19 en Bourgogne-Franche-Comté

La première vague d’interrogation sur le suivi de l’activité des professionnels du tourisme régional durant cette crise sanitaire a permis de recueillir plus de 1200 réponses à notre enquête.

L’impact reste extrêmement important sur l’activité touristique depuis le début du mois de mars, et en particulier depuis le confinement de mi-mars. L’ensemble du secteur est fortement marqué par cette situation. Aucun secteur géographique n’est épargné par cette situation.

Ce document présente les résultats de notre étude.

A quelques jours du déconfinement attendu, nous mettons en place une nouvelle étude qui sera toujours centrée sur vos entreprises, et en particulier sur les anticipations de reprise d’activité et les mesures mises en place pour réussir au mieux cette reprise.

Nouvelle enquête en ligne à l’approche du déconfinement 

Les charges annulées pour les petits commerces

Dans le cadre du plan de relance, une première mesure fiscale vient d’être prise pour les commerçants. Toutes les entreprises frappées par une décision de fermeture administrative pendant le confinement et composées de moins de 10 salariés devraient être concernées par cette exonération de charge. Il s’agit donc d’une avancée qui va dans le sens notamment des secteurs très impactés par la crise sanitaire tels que l’hôtellerie-restauration, le tourisme ou la culture, qui devaient déjà bénéficier de reports de charge. À titre d’exemple : au 23 avril 2020, l’hôtellerie et la restauration subissaient une perte d’activité de -91% par rapport à l’activité normale à la même période. Pour l’heure, trois filières prioritaires semblent identifiées : l’aéronautique, l’automobile et le tourisme. Le Ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, détaillera prochainement les modalités d’annulation.

En savoir plus

Préparer l’après déconfinement

Chacun espère un retour à la normale, pour reprendre son activité : Cela dépendra de l’évolution des conditions sanitaires pour tous les équipements du tourisme qui accueillent du public. Mais, Il faudra bien ressortir !

Aussi, nous avons tous collectivement la nécessité de faire savoir à nos clients que notre région est toujours aussi belle, notre tourisme dès qu’il pourra rouvrir et refleurir partout toujours aussi accueillant et que nous sommes impatients de retrouver nos repères et nos clients. Nous entrons certes dans un monde incertain, fait de précautions et de mesures de bon sens, un vrai défi pour tous les professionnels recevant du public. Nous sommes toujours dans la bataille pour sauver entreprises et emplois touristiques, et nous devons simultanément regarder l’avenir.

Nos hôtels, nos campings, nos meublés, nos chambres d’hôtes, rouvriront. Nos offices de tourisme, nos sites, nos musées, nos caves, nos activités reprendront. Nos clients reviendront, et nous saurons en conquérir de nouveaux.

Le tourisme aura fait finalement la démonstration qu’il est un moteur indispensable des territoires et chacun s’en souviendra demain, nous y veillerons.

Dans cette attente, nous sommes à vos côtés, nous travaillons au redémarrage, nous mobilisons nos ressources financières et idées tant cette situation imprévisible a pris chacun par surprise.

Nous restons séparés, pour l’heure, mais ensemble pour demain.

Loïc Niepceron
Président de Bourgogne-Franche-Comté Tourisme

06/05/2020

Zoom sur le marché suisse

Etat du Pays au 5 mai 2020

29 981 cas confirmés, 1784 morts et 25 200 guéris

Le 4 mai 2020, le parlement suisse a validé le crédit pour l’aviation (1,8 Milliard FS) sous réserve du respect et du développement des objectifs climatiques de la confédération, ainsi que pour les crèches (100 millions FS) et médias (65 millions FS).

Dès le 11 mai, cafés restaurants commerces, écoles obligatoires, musées et bibliothèques auront le droit de rouvrir leurs portes en respectant de strictes règles d’hygiène. Les restrictions seront assouplies à la frontière (regroupement familial autorisé, séjour des ressortissants de l’UE ou AELE examinées de nouveau normalement… contrôles aux frontières plus souples pour les frontaliers) ; la première étape de l’assouplissement progressif a eu lieu cette semaine (ouverture des hôpitaux, cabinets médicaux, dentiste, physiothérapeutes, coiffure, jardinage…)

Les rassemblements de plus de 5 personnes restent interdits. Dès le 8 juin, les établissements de divertissement ainsi que les hautes écoles devraient pouvoir reprendre leur activité. Manifestations de + de 1000 personnes sont interdites jusqu’à fin aout, tous les festivals estivaux annulés.

La reprise progressive des trains Lyria est programmée à partir du 11 mai puis à partir du 17 mai 2020 de certains services ferroviaires AR entre la Suisse et la France, au départ de Bâle pour la Suisse alémanique et Genève pour la Suisse romande.

« Ce qui nous permet d’envisager ces réouvertures, c’est qu’on a eu dans notre pays une population qui a très vite adhéré aux mesures que nous avons proposé dès le mois de février et de mars » justifie Alain Berset, conseiller général suisse en charge de la santé sur BFMTV, le 1er mai 2020. Il déclare par ailleurs ne pas savoir comment vont se dérouler les vacances d’été en Suisse « on espère avoir la chance de pouvoir avoir une vraie saison d’été mais on n’est pas sûr ». Il prévient » qu’on ne pourra pas envisager facilement des vacances à l’étranger cette année ».

En savoir plus sur la protection des agences de voyage en Suisse

Interview de Caroline Leboucher, directrice générale d’Atout France

Face à une crise sans précédent pour le secteur touristique, Atout France s’attelle à réunir les conditions de la reprise « sans brûler » les étapes. Afin de soutenir à la fois le tourisme domestique et international, l’agence de développement touristique de la France a demandé des moyens supplémentaires à l’Etat. TourMaG.com a fait le point avec Caroline Leboucher, Directrice générale d’Atout France.

En savoir plus

La Minute Artips n°6 : Les carottes sont cuites…

Confinés depuis presque deux mois, nous avons bien été obligés de remettre nos tabliers et retourner aux fourneaux. On a ressorti les livres de recettes pour préparer de bons petits plats pour la famille. Et pourquoi pas s’inscrire à la prochaine saison de Top Chef pour montrer nos nouveaux talents de cuisinier ?

Encore faut-il les bons outils : les couteaux bien aiguisés, le batteur et… les casseroles ! Mais saviez-vous que les grands chefs (et les candidats de Top Chef) utilisent des ustensiles conçus et fabriqués en Bourgogne-Franche-Comté ?

Pour en savoir plus sur CRISTEL, labellisée Entreprise du patrimoine Vivant (EPV), cliquez ici

vagaBon part en tournée !

Dès le 7 mai prochain et chaque semaine tant que les restaurants ne pourront pas rouvrir, le #goodtruck vagaBon vous propose son menu #MOF à retirer dans 6 points de distribution !

Vous pouvez passer vos commandes sur appli : https://vagabon.heyou-easylife.fr/

Vous pourrez également trouver « le marché vagaBon », une sélection de produits préférés : fromages, cafés, thés, infusions, vins, truite fumée, escargots… et même des bons-cadeaux !

Le tourisme de masse pourrait ne pas survivre au Covid-19

Le tourisme est un secteur stratégique pour l’Europe, il pèse 10 % de son PIB. Pour relancer la machine, le commissaire européen Thierry Breton souhaite un « plan Marshall du tourisme », mais appelle à réfléchir à un secteur plus durable et résilient. Face aux désastres générés par le tourisme de masse, la crise du Covid-19 pourrait avoir l’effet d’un électrochoc. L’exemple est frappant à Venise qui, allégée de millions de touristes, redécouvre la beauté de ses canaux assainis.

En savoir plus

Comment va-t-on voyager « après » ?

Non, le coronavirus ne marque pas la fin des voyages… Il faudra juste faire les choses différemment.

L’incertitude la plus totale règne sur les vacances d’été… Pourra-t-on quitter sa région ? Son pays ? Aller à la plage ? Séjourner à l’hôtel ? Bref, on se demande à quoi vont ressembler les voyages après le confinement…

En savoir plus

05/05/2020

Atd publie un manifeste pour un plan de transformation du tourisme

La crise du COVID-19 est en train de mettre à terre une partie du tourisme français et mondial. Derrière l’urgence de la situation pour l’ensemble des professionnels du tourisme et la nécessaire action publique à envisager pour les soutenir économiquement, il s’agit également d’appréhender l’après et de construire durablement l’avenir de notre secteur.

Plus d’infos

Drive au chateau de Courban

Depuis le début de l’épidémie, chaque dimanche, le chef étoilé du Château de Courban – Takashi Kinoshita – offre des repas aux personnels soignants d’établissements hospitaliers de Côte d’Or ( Dijon, Semur-en-Auxois, Châtillon-sur-Seine, Beaune …). Il a débuté cette démarche solidaire seul, mais au fur et à mesure des semaines, il a associé d’autres chefs de Côte d’Or et de Saône-et-Loire à son action.

Aujourd’hui, Takashi KINOSHITA propose un drive en direct du Château Courban. Le principe est simple : il suffit de réserver par téléphone et venir retirer votre commande à Courban.

Bravo pour ces belles initiatives.

En savoir plus sur Facebook @chateaucourban ou https://chateaudecourban.com/fr/

Experience Hotel et le Groupe Logis Hôtels s’associent dans le cadre de la crise du COVID-19

Face à une crise sans précédent dans le monde du tourisme, un formidable élan d’entraide s’est vu naître sur les réseaux sociaux pour aider hôteliers et restaurateurs à anticiper, réagir, et rebondir en termes de communication face à leurs clients.

C’est pour cette raison que le Groupe Logis Hôtels a choisi de s’associer à Experience Hotel pour proposer à plus de 2 000 hôtels en Europe de bénéficier d’une offre unique : L’envoi gratuit de campagnes Emailing livrées clés en main, et personnalisables par chacun. Ces messages, empreints d’émotion, portent un regard fort sur la relation entre le client et l’hôtelier à un moment où il est essentiel de la maintenir.

Plus d’infos

Le plaidoyer pour le camping du groupe Huttopia

A travers un billet publié sur son compte LinkedIn, Philippe Bossanne, président du groupe Huttopia (43 campings sous enseigne), explique pourquoi les campings peuvent et doivent être ouverts. Nous publions in extenso son plaidoyer pour une réouverture rapide des campings.

Vacances d’été : pourquoi les campings peuvent et doivent être ouverts ?

Pourquoi les campings peuvent et doivent rouvrir leurs portes avant l’été, et d’ores et déjà bénéficier de l’annonce d’un objectif de date d’ouverture par le Gouvernement ?

Les 8000 campings français, avec leurs 900 000 emplacements représentent 50% de la capacité hôtelière française. Les campings comptent 57 % d’emplacements nus accueillant des familles avec leur propre équipement (tentes, caravanes, camping-car) et 43% d’hébergements locatifs.

En cette année 2020 de crise sanitaire, c’est un acteur clé du tourisme français à plus d’un titre.

Plus d’infos

Fonds National de Solidarité

Comment bénéficier de l’aide défiscalisée du fonds de solidarité financé par l’État et les régions ?

L’État et les Régions ont mis en place un fonds de solidarité pour aider les petites entreprises les plus touchées par la crise. Les intercommunalités et les grandes entreprises pourront contribuer au financement du fonds. Les compagnies d’assurance ont déjà annoncé une contribution de 400 millions d’euros.

Plus d’infos

Gérald Bronner, sociologue

Un comportement de relâchement a été constaté chez les Français. Pour mieux comprendre ce changement, Gérald Bronner, sociologue, nous donne des explications.

Plus d’infos

Coronavirus : TripAdvisor licencie 25% de ses salariés

En pleine réflexion sur sa stratégie, le hibou digital avait déjà annoncé le licenciement de 200 salariés en janvier 2020. Cette fois, l’entreprise américaine restructure plus largement, à l’échelle mondiale. Evoquant la pandémie Covid-19 sur nos activités, TripAdvisor prévoit désormais de supprimer plus de 900 emplois, soit environ un quart des effectifs. C’est ce qu’a annoncé la semaine dernière Steve Kaufer, PDG et cofondateur de Tripadvisor, dans un message à ses employés.

Plus d’infos

France Diplomatie

Participation de Jean-Baptiste Lemoyne à la réunion des ministres de l’Union européenne en charge du tourisme (visioconférence, 27.04.20)

Plus d’infos

Etude VVF : les Français et les vacances : 1ers impacts du confinement

Après plus de 40 jours de confinement comment les Français envisagent-ils leurs vacances d’été et dans quel état d’esprit sont-ils ? Quelles sont leurs craintes ? Destinations, budget, durée … quels sont les impacts de la crise sur leurs projets et leurs envies ? Entre statuquo, annulation, report où en sont-ils de leurs réservations pour cet été ? VVF et sa filiale VVF Ingénierie (cabinet conseil, spécialiste d’études et de conduite de projet d’équipements touristiques) ont interrogé près de 4 000 Français du 20 au 29 avril pour connaître les conséquences de la situation sur leurs projets et leur humeur.

Plus d’infos

Un tourisme de proximité

Un tourisme de proximité, voire « ultra local », c’est ce qui s’annonce pour les prochains mois ainsi que l’a souligné hier Jean-Baptiste Lemoyne, évoquant devant l’Assemblée nationale cette saison estivale « pas comme les autres ».

 

Plus d’infos

Baromètre exclusif spécial #COVID19 – 4e épisode

COVID – Anticiper le rebond.

Tout le monde s’accorde à dire que la question n’est pas de savoir si, mais quand et à quel rythme l’activité hôtelière va reprendre.

Afin de vous aider à repérer les signes de reprise le plus rapidement possible, D-EDGE a créé un outil dynamique, disponible dans la rubrique Blog de son site, le Recovery Tracker : cet outil permet de visualiser selon le pays et le canal les évolutions des réservations pour les 3 mois à venir.

En partenariat avec Tendance Hôtellerie, nous publions ici chaque semaine un zoom des résultats sur 4 grandes régions de France : Paris, PACA, Corse et Sud-Ouest.

Plus d’infos

30/04/2020

Des aides complémentaires de la Région pour les hébergements touristiques

Chers partenaires, chers amis,

 

Malgré l’ampleur de la crise, des choses avancent pour le tourisme en Bourgogne Franche-Comté et au niveau national.

Bien sûr au stress et à l’inquiétude s’ajoute la difficulté de comprendre les différents dispositifs : à quelle aide est-on éligible, combien de temps pour recevoir effectivement les fonds, et ce à quoi on a droit.

Cette situation inédite, imprévisible dans sa force et sa durée met à l’épreuve tous nos systèmes, toutes nos institutions et bien sûr les entreprises et associations en lien avec le tourisme. Aux aides de l’Etat qui tentent de parer au plus pressé – les salaires et les charges – la région Bourgogne-Franche-Comté a mobilisé un fond de 6,5 millions d’euros pour la sauvegarde des entreprises touristiques et de l’évènementiel et contribuer aux besoins de trésorerie immédiats.

Je suis heureux dans cette terrible tempête de vous confirmer que votre Comité Régional du Tourisme, qui a mobilisé toute son équipe depuis le premier jour, a su sensibiliser la région sur la nécessité d’inclure aussi les gîtes et chambres d’hôtes – plus de 4 500 sur notre territoire- dans le dispositif d’appui.

Ainsi, une aide de la région de 3000 € concernera les professionnels exploitants des meublés et des chambres d’hôtes à vocation touristique justifiant d’un chiffre d’affaires supérieur à 24 000 € en 2019 et 5000 € pour les autres hébergeurs : hôtels, campings, centres et villages de vacances et gîtes de groupes de 14 lits et plus en une unité immobilière.

Par ailleurs, ADN Tourisme – la nouvelle grande fédération unifiée dans laquelle je siège -qui regroupe tous les organismes touristiques (Offices de tourisme, Agences départementales et Comité régionaux du tourisme), milite auprès du gouvernement et du ministre pour la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle afin de voir les pertes d’exploitation prises en compte par les assureurs.

Si certains doutaient de l’importance du tourisme en France, une filière à l’arrêt a démontré son ampleur, son utilité autant économique que sociale. Ce sera précieux demain pour faire entendre la voix des professionnels qui se battent debout face à la pire crise de leur histoire. Nous ne pouvons deviner l’avenir mais nous pouvons nous y préparer. C’est pourquoi un plan de relance est en cours, opérationnel dès que nous verrons un peu plus clair sur les directives nationales de mesures sanitaires et de déplacements.

A vos côtés, plus que jamais.

 

Loïc Niepceron
Président de Bourgogne-Franche-Comté Tourisme

28/04/2020

Et sur le marché Japonais

Longtemps, le Japon a fait figure d’exception : l’Archipel semblait relativement épargné par la propagation du coronavirus. Tout porte à croire que cette perception était faussement rassurante. Les cas sont désormais en progression alarmante, en particulier à Tokyo, Osaka et Kobe. Au 18 avril, le bilan était de plus de 10 000 personnes contaminées.

L’annonce, jeudi 16 avril, par le premier ministre Shinzo Abe de la mise en place de l’état d’urgence à l’échelle nationale et ce pour un mois dans un premier temps

Néanmoins, les TOs et agences japonais préparent la sortie du virus et souhaitent programmer des voyages dans notre région dès l’automne.

 

Témoignage de Frédéric MAZENQ, directeur Atout France Japon et Asie :

″Parmi les choses que je reconnais aux Japonais, il y a la détermination. J’étais hier en webinar avec Miki Travel, la semaine prochaine j’ai un webinar avec 250 décideurs (planning et ventes) de l’industrie, il y a beaucoup d’échanges entre eux, ça réfléchit, ils pensent a un grand colloque avenir du tourisme en juillet, ils préparent des produits. Ils sont tous fixes sur l’idée de relancer la machine. Il y aura des choix stratégiques pour ce faire et nous devons être sûrs que nous serons bien positionnes dans les décisions qui seront prises par le trade. Je suis confiant sur ce point, comme sur le fait que les Japonais voudront à nouveau voyager dès que ceci sera terminé – c’est une île avec des zones habitables réduites, si on veut voir un peu autre chose, il faut sortir. Il y aura un impact économique mais les seniors ne sont pas concernés, ils ont des retraites et des économies très importantes (après tout, ce sont eux qui financent la dette du pays…), l’argent sera là pour relancer″.

 

L’activité reprend au Japon : la preuve avec la demande ci-dessous envoyée par Yo Susiki de WAS Tours au Service Promotion du CRT

« Bonjour,

Je m’appelle Yo Suzuki de WAS TOURS de Tokyo. Je travaille dans une agence de voyage.

J’espère que vous allez bien malgré ces problèmes de coronavirus. Je suis en train de créer des tours pour relancer notre vente de tours organisés.

 

Je souhaite programmer un tour en Octobre.

On pense visiter Châteauneuf-en-Auxois dans le tour en Octobre. Le marché du dimanche existe-t-il toujours ? Existe-t-il un marché de producteurs au pied du château de Châteauneuf ?

Pensez-vous qu’il est possible de prendre un déjeuner avec le membre de Confrérie de la Truffe de Bourgogne de Noyers-sur-Serein ? Et aussi avec l’équipe de OT de Noyers ? Ce n’est pas une soirée mais plutôt un « Truffe Lunch ». Comme c’est après le problème de coronavirus, je veux que ça soit quelque chose de très accueillant, de spécial.

Cette idée est seulement dans ma tête donc je ne sais pas si c’est possible ou pas.

Merci pour votre aide

Bien cordialement

 

YO SuzukiM

WAS Tours »

 

 

La Minute Artips n°5 : Santé !

Restaurant à Gilly-lès-Cîteaux

La date de la fin du confinement approche… Nous comptons les jours. Enfin nous allons pouvoir retrouver notre famille, nos amis et fêter cela dignement (avec modération, bien-sûr…).

Et pourquoi pas autour d’un bon kir bourguignon ? Souvent accompagné des traditionnelles gougères, cet apéritif emblématique de notre belle région est composé de 2 ingrédients. Qu’il faut savoir bien doser… Mais connaissez-vous la recette du kir bourguignon ?

Découvrez-la ici

Restez chez vous, mangez local !

Le Parc naturel régional du Morvan accompagne depuis de nombreuses années les producteurs du territoire, les démarches collectives, l’organisation des filières et la mise en réseau des professionnels. Il vient en appui des producteurs pour faire accroître la force de vente et le consommer « Morvan » et apporte son soutien à travers différentes démarches de communication et de commercialisation. Encourager le développement et la promotion des savoir-faire et des productions locales est d’ailleurs une des priorités de sa nouvelle charte 2020-2035 :  « Morvan 2035, demain s’invente ici »

Plus d’infos

Mesures de soutien en faveur des restaurants, cafés, hôtels, des entreprises du secteur du tourisme, de l’événementiel, du sport et de la culture

Le Président de la République, en présence de Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, de Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, de Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, et de Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, s’est entretenu, aujourd’hui vendredi 24 avril, avec les professionnels des hôtels, cafés et restaurants, du tourisme et du loisir.

Des entretiens seront organisés avec les professionnels de la culture, de la communication, de l’événementiel, et du sport la semaine prochaine.

Dans le cadre du plan d’urgence économique mis en œuvre par le Gouvernement, les entreprises de ces secteurs ont bénéficié de mesures inédites.

Plus d’infos

Coronavirus : les assureurs promettent 150 millions d’euros pour le tourisme

« Le secteur du tourisme contribuera pleinement au redémarrage économique de notre pays et nous souhaitons le soutenir à travers notre programme d’investissement », a fait savoir Florence LUSTMAN, présidente de la Fédération française de l’assurance.

150 millions d’euros : c’est la somme que vont mettre sur la table les assureurs français pour financer les entreprises du tourisme une fois la crise terminée. Soit environ 10% du budget total du fonds d’investissement créé pour soutenir les entreprises françaises, et estimé à environ 1,5 milliard d’euros.

Plus d’infos

Pas de date de réouverture pour les cafés, restaurants mais une feuille de route pour tous les HCR

Aux termes de longs échanges (plus de 2h30), le Président de la République a conclu la réunion à laquelle il avait convié les représentants du secteur en annonçant que la date de réouverture des hôtels, cafés, restaurants, discothèques et traiteurs organisateurs de réceptions serait décidée fin mai – début juin, au terme des 3 premières semaines de déconfinement progressif en France.

Le Président a ensuite pris le temps de présenter la feuille de route vers la réouverture des établissements répondant à cette occasion aux nombreuses remarques et propositions des professionnels et notamment de Didier Chenet, le Président du GNI.

Plus d’infos

Baromètre exclusif spécial #COVID19 – 3e épisode

COVID – Anticiper le rebond.

Tout le monde s’accorde à dire que la question n’est pas de savoir si, mais quand et à quel rythme l’activité hôtelière va reprendre.

Afin de vous aider à repérer les signes de reprise le plus rapidement possible, D-EDGE a créé un outil dynamique, disponible dans la rubrique Blog de son site, le Recovery Tracker : cet outil permet de visualiser selon le pays et le canal les évolutions des réservations pour les 3 mois à venir.

En partenariat avec Tendance Hôtellerie, nous publions ici chaque semaine un zoom des résultats sur 4 grandes régions de France : Paris, PACA, Corse et Sud-Ouest.

Plus d’infos

27/04/2020

Mon association peut-elle bénéficier d’aides ?

Au sens de la réglementation européenne et française, les actes de commerce occasionnel font de l’association une entreprise mais dans un but non lucratif. Cela n’empêche pas pour autant de mettre en œuvre occasionnellement des activités économiques pour concrétiser un projet dont l’objectif n’est pas de faire des bénéfices. Celles-ci sont ainsi visées par l’article 3 de l’arrêté du 24 mars 2020 qui précise les conditions d’accès au dispositif de garantie BPI FRANCE pour les prêts de trésorerie. Dès lors que l’association a une activité économique, elle est éligible à ces mesures au même titre que les entreprises.

Le plafond dépendra de la date de création de la structure :

  • À partir du 1er janvier 2019 : montant de la masse salariale France estimée sur les deux premières années d’activité
  • Avant le 1er janvier 2019 : 25% du chiffre d’affaires 2019 constaté (ou de la dernière année disponible)

Accéder aux questions / réponses

FANTASTIC PICNIC 12 & 13 septembre 2020

Le Fantastic Picnic, c’est un événement régional, où sur les 8 départements de la grande-région, environ 60 partenaires proposent aux habitants, le temps d’un weekend, de découvrir ou re-découvrir le patrimoine touristique, la gastronomie et le savoir-faire local.

Cette cible de clientèle étant encore plus pertinente cette année, le CRT propose à ses partenaires de participer à l’événement en organisant leur propre manifestation sur leur territoire ou leur site, pendant ce weekend où, nous l’espérons, nous pourrons à nouveau nous rassembler.

Téléchargez le cahier des charges

Téléchargez le bulletin de participation à renvoyer avant le 15 juin

Plus d’informations ? contactez Emmanuelle Hory e.hory@bfctourisme.com

Des fonds d’urgence pour les hébergements touristiques et les entreprises de l’événementiel

La région Bourgogne-Franche-Comté multiplie les aides financières face au Coronavirus, et a pris en compte la spécificité de ces deux secteurs économiques, parmi les plus touchés par les effets économiques de la crise sanitaire. Elle mobilise au total 6,5 millions d’euros d’aide d’urgence afin de soutenir les entreprises les plus en difficultés.

POUR L’HÉBERGEMENT TOURISTIQUE

Aidée apportée :

  • 3 000 €pour les professionnels exploitant des meublés et des chambres d’hôtes à vocation touristique ; justifiant d’un chiffre d’affaires à 24 000 € en 2019
  • 5 000 €pour les autres professionnels de l’hébergement touristique : les hôtels (toutes catégories confondues), l’hôtellerie de plein air (campings, parcs résidentiels de loisirs), les centres et villages de vacances et les gîtes de groupes de 14 lits minimum en une seule unité immobilière.

POUR LES ENTREPRISES DE L’ÉVÉNEMENTIEL

Une aide forfaitaire de 5 000 euros sera apportée par entreprise.

Elle s’adresse aux entreprises appartenant au secteur de l’événementiel dont le siège social est situé en Bourgogne-Franche-Comté et ayant pour activité principale la fourniture de prestations liées à l’organisation d’événements par des professionnels (salons, foires, congrès, séminaires…) hors animations et manifestations artistiques et culturelles (spectacle vivant…) et sportives.

Pour connaitre tous les critères d’éligibilités, et télécharger le dossier de demande d’aides, rendez-vous sur le site de la région : Accéder au site

 

Gestion de crise Covid-19 – Mesures sanitaires

Au vu de la propagation de la pandémie de la COVID 19 dans le monde et des conditions de sortie du confinement dans les pays touchés, la reprise de l’activité touristique et le retour des visiteurs nécessiteront de garantir des protocoles de sécurité sanitaire dans les meilleurs délais

Le présent benchmark constitue un recueil, à date, des pratiques de prévention et de protection sanitaire en sortie de crise engagées par les acteurs de la chaîne touristique. Ces pratiques sont très avancées pour certains d’entre eux et encore peu élaborées pour d’autres.

Ces analyses se sont focalisées sur l’ensemble du parcours touristique, les lieux où passent les touristes, à commencer par les sites aéroportuaires le transport individuel ou collectif, les hôtels et autres hébergements touristiques collectifs, les locations saisonnières, les restaurants, les parcs de loisirs, les musées, les lieux de visite, les sites de loisirs Il est complété par des initiatives nationales, principalement en Asie, où la relance de l’activité est la plus avancée et la culture sur ce champ plus développée.

Télécharger le benchmark

Courage et imagination dans l’épreuve

Cher-e-s ami-e-s,

Plus le temps avance, plus on mesure les challenges qui nous attendent tous, tant d’un point de vue personnel qu’au niveau économique.
A vous tous les professionnels, associations, entreprises, et gestionnaires de sites, qui constituez la sève, l’honneur, la créativité du tourisme de nos territoires, de nos départements, de notre grande région, je veux dire ceci. Aussi mobilisés à votre côté que nous soyons, tout est inédit et nous avançons pas à pas : le déconfinement progressif et prudent n’évitera pas forcément cette  » deuxième vague » que chacun redoute.
La reprise de la vie économique, des déplacements, la réouverture des structures d’accueil se feront avec des contraintes qui vont demander à tous à la fois le respect strict des consignes de l’Etat et une vigilance accrue pour les faire respecter. Nous travaillons dès aujourd’hui à des programmes de communication de relance pour positionner notre tourisme dans les « fenêtres » sans doutes limitées de demain. Nous savons déja que les Français qui partiront en juin et cet été resteront en France : ce sont près de 9 millions de clients additionnels potentiels qui ne partiraient pas à l’étranger. 90% des familles disent vouloir rester en France cet été.
Or,  ces dernières années, le développement agressif des vols low cost favorisait inexorablement les départs à l’étranger : un tiers des Français à l’été 2019, un record déjà constaté en 2018. Et si la France possède le taux de citoyens restant dans leur pays pour leurs vacances le plus haut d’Europe, ce taux va  » exploser » en 2020. C’est une chance qui va encore se renforcer et, nous l’espérons, jusqu’à l’hiver. Et après cette crise, pour des années encore, créant un  » réflexe France » plus fort. C’est cela aussi qu’il faudra consolider et bâtir, cette future opportunité que nous saurons saisir tous ensemble.

Notre force, c’est le talent de nos chefs restaurateurs,  ce sont les investissements en qualité faits par les hébergeurs, ce sont ces itinéraires vélo et fluviaux, au grand air, patiemment aménagés, ce sont nos grands sites classés, nos pépites partout, nos traditions culinaires, ce sont ces caves magnifiques où on sait faire les meilleurs vins, ce sont nos montagnes, nos villes, nos villages et nos vallées.
Et c’est surtout vous, ces hommes et ces femmes qui montrent dans l’épreuve courage et imagination.
Je vous salue toutes et tous chaleureusement.

21/04/2020

Quand un office de tourisme fait du conseil digital à ses adhérents

Durant la période de confinement, l’OT de Besançon offre la possibilité d’auditer gratuitement les  sites internet de ses adhérents, mais des prospects de son territoire de compétence, et les mairies de la communauté de commune du Grand-Besançon,

La volonté de l’Office de Tourisme est d’une part de soutenir ses partenaires et, d’autre part, de prendre ce temps imposé pour les aider à améliorer leur visibilité et ainsi espérer une sortie de crise moins douloureuse.

Au programme ? Vérifier que les pages sont toutes accessibles, qu’elles aient un titre et une description correcte et de bonne taille. Les pages sont-elles longues à télécharger (un vrai frein pour l’internaute) ? Tous les liens sont-ils fonctionnels et à jour vers les autres pages ou liens vers sites amis ?

Vous êtes un professionnel du tourisme sur le secteur du Grand-Besançon, prenez contact avec Catherine MARCHAL / catherine.marchal@besancon-tourisme.com

Initiative du Restaurant L’Episode à Meursault

L’Episode revient pour régaler les papilles tous les vendredis, samedis et dimanches pendant le confinement. Le chef propose des menus à emporter ou en livraison directement devant la porte !

Tout est prévu : quand passer commande, les créneaux horaires pour venir chercher les commandes, les lieux de livraison, les menus sont consultables sur la page Facebook : @LEPISODE.

Le point de vue de … Antoine Compagnon

Écrivain et critique littéraire renommé, Antoine Compagnon occupe la Chaire de Littérature française moderne et contemporaine du Collège de France. Ingénieur des Ponts et Chaussées après avoir fait l’Ecole Polytechnique, il bifurque vers sa vraie passion … les belles lettres. Pour mettre à profit cette période de confinement, il nous conseille de lire ce que nous n’aurions pas forcément lu en temps normal et qui résonne étrangement avec le contexte actuel, pour aller aux sources des plus grands écrivains chercher des réponses à nos questionnements… Replongeons-nous dans La Peste de Camus qui remporta le Prix Nobel de Littérature en 1957 et qui connaît depuis le Covid-19, un regain d’intérêt manifeste. Également, Le Hussard sur le toit de Giono, roman d’aventures paru en 1951 du grand romancier provençal qui relate le destin d’un colonel des hussards dans une Provence en proie à une épidémie de choléra.

Des œuvres allégoriques majeures et profondes : la première prône des valeurs humanistes, la seconde est une ode à l’amour et à la liberté.

Le conseil lecture supplémentaire « spécial confinement » d’Antoine Compagnon : A la recherche du temps perdu de Marcel Proust et ses 7 volumes. Une somme romanesque unique au monde, une des plus grandes œuvres de la littérature universelle, c’est le moment ou jamais !

Pandémie Covid-19 : Premiers éléments sur les répercussions économiques en Bourgogne-Franche-Comté

L’épidémie de Covid-19 a commencé en Bourgogne-Franche-Comté à la mi-février, par la détection de premières personnes infectées. Les mesures de confinement mises en place par le gouvernement le 17 mars pour atténuer le pic épidémique touchent les 2,8 millions d’habitants de la région, les 3 340 établissements scolaires qui ont fermé ainsi que les entreprises, notamment les 154 200 qui appartiennent au secteur marchand non agricole.

Pour en savoir plus :

Plus d’infos

Témoignage de Jean-Baptiste Lemoyne

Le tourisme est un moteur de l’économie française et de nos territoires, qu’ils soient ruraux, littoraux, montagnards ou urbains. C’est aussi et surtout une composante de l’âme de notre pays.

Un chiffre : chaque mois ce sont entre 10 et 15 milliards d’euros de recettes pour les entreprises, pour nos territoires, qui sont perdus.

Au-delà de chiffre vertigineux, ce sont des dizaines de milliers d’entreprises et des centaines de milliers d’emplois qui sont fragilisés. C’est votre outil de travail que nous devons préserver, sauver.

L’État est là et sera au rendez-vous. A la fois pour vous permettre de ne pas chuter dans cette période, et demain, pour vous donner les moyens de repartir de l’avant.

Nouveaux labellisés Tourisme & Handicap

FELICITATIONS : Le comité régional de gestion de la marque Tourisme et Handicap BFC a validé l’attribution de la Marque T&H à 5 nouveaux établissements :

La Minute Artips n°4 : « Si j’aurais su… »

« … j’aurais pô v’nu ! » On connait tous cette célèbre réplique de ce petit garçon à la bonne bouille maline. On a lu le roman, on a vu le film, on a rit des bagarres de gamins, des répliques cinglantes de Lebrac, Camus ou Tigibus. Et pourquoi ne pas profiter de notre temps de confinement pour se replonger dans leurs péripéties comtoises ?

Mais qui est cet auteur régional d’une œuvre devenue aujourd’hui un classique de la littérature française ?

La réponse est ici

TripAdvisor se lance aussi dans les expériences virtuelles pendant le confinement

TripAdvisor propose des expériences touristiques en ligne aux internautes par le biais de sa filiale dédiée aux activités Viator. Nom de code : #RoamFromHome ou « se déplacer depuis chez soi » en bon Français. L’objectif ? Permettre aux voyageurs de continuer à élargir leurs horizons depuis la sécurité de leur canapé, tout en soutenant les petites entreprises durement touchées par COVID-19.

Plus d’infos

Charte sanitaire : la clé de la réouverture des campings

L’allocution télévisée du chef de l’Etat lundi 13 avril n’a pas éclairé les campings quant à une possible date de réouverture des établissements, loin s’en faut ! Consciente que le plan de déconfinement du gouvernement s’appuiera sur des règles strictes d’hygiène et de distanciation sociale, la FNHPA travaille à sa proposition de « plan camping » aux autorités de santé.

Plus d’infos

À vos fourneaux à Dole !!! La Recette de Patrick Franchini

Dans le cadre de la crise sanitaire actuelle et afin de rendre le confinement plus agréable, la ville de Dole et différents chefs cuisiniers proposent la rubrique « Vide Frigo ». Cette première vidéo met en scène Patrick Franchini du restaurant « Au Moulin des Écorces ». À vos fourneaux.

 

Aide aux campings : les mesures acquises et celles que l’HPA attend !!

Les mesures sanitaires visant à protéger les populations et ralentir la propagation du Coronavirus ont eu un impact immédiat sur les entreprises. L’industrie touristique et les campings n’y échappent pas qui doivent s’adapter en attendant la reprise de leur activité. Des mesures gouvernementales sont heureusement venues supporter les professionnels. D’autres sont encore attendues, depuis la déclaration du chef de l’Etat du 13 avril, pour assurer la survie des entreprises. Passage en revue de la situation à ce jour, avec le président de la FNHPA Nicolas Dayot.

Découvrez les mesures acquises et celles que l’HPA attend

Population présente sur le territoire avant et après le début du confinement – Premiers résultats

La population en nuitée à Paris intra muros a diminué de près d’un quart entre avant et après le début du confinement (entre -22 % et -23 % selon le scenario retenu), ce qui représente autour de 578 000 – 610 000 personnes en moins dormant dans la capitale. Un second mouvement massif de population est lié à la fermeture des stations de ski à partir du 15 mars. Les départements de haute montagne se sont vidés. La Savoie a connu une baisse de de 38 % à 43 % de population entre avant et après le confinement, -26 % à -28 % dans les Hautes-Alpes, -11 % à -13 % en Haute-Savoie, -8 à -9 % dans les Hautes-Pyrénées.

Pour en savoir plus :

https://www.insee.fr/fr/information/4477356

Baromètre spécial #COVID19, épisode 2

Tout le monde s’accorde à dire que la question n’est pas de savoir si, mais quand et à quel rythme l’activité hôtelière va reprendre.

Afin de vous aider à repérer les signes de reprise le plus rapidement possible, D-EDGE a créé un outil dynamique, disponible dans la rubrique Blog de son site, le Recovery Tracker : cet outil permet de visualiser selon le pays et le canal les évolutions des réservations pour les 3 mois à venir.

En partenariat avec Tendance Hôtellerie, retrouvez chaque semaine un zoom des résultats sur 4 grandes régions de France : Paris, PACA, Corse et Sud-Ouest.

Plus d’infos

17/04/2020

Le regard tourné vers la sortie de crise

Chers amis,

Après un mois de « confinement », et parce que l’actualité nous laisse encore entrevoir des évolutions en Bourgogne-Franche-Comté pour ses entreprises, ses associations et ses emplois, il faut bien sûr conforter les professionnels du tourisme pour qu’ils puissent « tenir » le temps de cette crise mondiale.

Pour cela, l’Etat et la Région Bourgogne-Franche-Comté se sont engagés avec des mesures concrètes : le CRT s’emploie à relayer vos remontées du terrain pour participer à l’effort grandement nécessaire pour conserver vos activités.

Les assureurs sont sollicités pour mettre en place leur contribution, la solidarité se déploie partout de façon exceptionnelle pour endiguer les pertes d’exploitation subies.

Bourgogne-Franche-Comté Tourisme a mis en place une grande enquête pour évaluer l’activité durant cette crise sanitaire : elle génère des indicateurs précieux, qui vont nous permettre de mesurer au plus près les conséquences et donc de concevoir les stratégies de relance à mettre en place.

Plus de 800 réponses ont été collectées auprès de vous, dont plus de 55% d’hébergeurs.  Sans surprise hélas, l’impact est extrêmement important sur l’activité touristique depuis le début du mois de mars, et en particulier depuis le confinement de mi-mars. L’ensemble du secteur est fortement impacté par cette situation : seuls 15% des hébergements sont toujours ouverts.

D’ores et déjà, chacun le sait, si la saison printemps est compromise, nous nous mobilisons pour présenter notre grande région comme un vrai terrain de retour au plaisir de vacances dès que possible, en sécurité et en solidarité.

Facteur important, 60% des répondants avaient, avant la crise sanitaire, des projets de développement, preuve du dynamisme de notre filière, et un tiers restent confiants sur leur capacité à les mener à bien malgré tout. Mais déjà 10% craignent le dépôt de bilan : tout doit être fait pour protéger les acteurs du tourisme que vous êtes.

Je relève qu’un professionnel sur cinq a d’ores et déjà pris des initiatives d’actions solidaires ou de diversification : c’est un élément de réconfort. Tous ont le regard tourné vers la sortie de crise et attendent des aides financières bien légitimement mais aussi du soutien en communication et en information.

Retrouvez le détail de notre grande enquête sur notre site pros.bourgognefranchecomte.com.

Loïc Niepceron
Président Bourgogne-Franche-Comté Tourisme

Vos questions / nos réponses

Les sites touristiques visitables moyennent un ticket d’entrée, et les restaurants seront-ils ouverts: fin mai, fin juin, en juillet, en août ? Merci.
Andrée BAILLY - 15/04/2020

Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme – 17/04/2020
Suite à l’intervention du Président de la Répiblique du 13 avril 2020, des précisions vont être apportées dans les 15 jours.
L’état pourrait-il ordonner la fermeture des hôtels, comme c’est le cas pour les cafés et les restaurants. Cela nous faciliterait nos démarches vis à vis de nos propriétaires.
Isabelle VERNAGEAU - 09/04/2020

Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme – 17/04/2020
Suite à l’intervention du Président de la Répiblique du 13 avril 2020, des précisions vont être apportées dans les 15 jours.
Quelle est la procédure pour les aides aux hôteliers restaurateurs de la région ?
Michaël BERNARD - 03/04/2020

Réponse – Bourgogne-Franche-Comté Tourisme – 09/04/2020
Il y a plusieurs fonds que vous pouvez activer :
Fond de solidarité :
• Le dépôt du dossier est à faire auprès de la DGFIP (pour le 1er volet d’aides prévues par l’Etat, comme pour le 2e volet)
• Pour le 2e volet (territorial ou complémentaire) l’instruction sera faite par la direction de l’économie de la Région après le 24 avril suite au vote de l’Assemblée Plénière 2 fonds de soutien : tourisme (2,5M€) et évènementiel (2,5 M€) :
• Modalités en cours de définition elles seront prêtes après le vote des élus le 24 avril prochain
• Dépôt et instruction du dossier sont à faire auprès de la direction tourisme de la Région (informations sur le site de la Région à compter du 24 avril prochain)
• Aide unique

Pour ces 2 fonds de soutien, les critères d’éligibilité sont : • Entreprises (1 à 50 salariés) touristiques d’hébergement (hôtels, campings, gites de groupe, centres et villages de vacances)
• Baisse de CA de 50% entre mars 2019 et 2020
• Demande à faire entre 1er et 31 mai
Les dossiers seront validés en commission permanente en mai pour les premiers et fin juin
Les dépôts sont à faire auprès de la direction du tourisme de la Région (informations sur le site de la Région) à compter du 24 avril prochain dès que les modalités d’attribution auront été votées en Assemblée Plénière.

J’ai 2 gîtes vers Chapaize. Résas annulées pour Avril et début Mai. Nous n’entendons jamais rien pour les gîtes et Chambres d’hôtes.Avez-vous une visibilité pour la suite en ce qui concerne nos établissements ? Mon gîte était réservé à 70 % par des clients étrangers, pour le moment les résas sont maintenues.
Kathy CAPPILATI - 16/04/2020

Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme – 17/04/2020
A ce jour les gîtes et meublés de tourisme ainsi que les chambres d’hôtes ne sont pas éligibles aux aides spécifiques de la région mais nous avons transmis votre sollicitation au service Tourisme afin que cela puisse être étudié.
A ce jour,mon gite était louer pour une période de 5 mois,du 1er mai au 1er octobre,y aurait ‘l un dédommagement financier pour compenser ce manque,merci
Richard ROURACK - 13/04/2020

Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme – 17/04/2020
A ce jour, les gîtes et meublés de tourisme ne sont pas éligibles aux aides spécifiques de la région mais nous avons transmis votre sollicitation au service Tourisme afin que cela puisse être étudié.
La totalité des aides annoncées concernent le tourisme avant tout « professionnel. » Nous sommes gérant et propriétaire d’une maison de ville, restaurée et aménagée en Gite, et tout le début de cette saison est perdu au niveau financier. Cette action est aussi dédiée, avec de gros efforts de financement, à la sauvegarde du patrimoine (site classé des Allées du Parc).
La perte s’évalue à ce jour à près de 3000€.
Nous sommes aussi des acteurs du tourisme régional.
Quelle démarche peut-on engager afin d’espérer une aide ?
Merci à vous pour vos actions en cours.

Philippe et Aline PRIVAT - 10/04/2020

Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme – 17/04/2020
A ce jour, les gîtes et meublés de tourisme ne sont pas éligibles aux aides spécifiques de la région mais nous avons transmis votre sollicitation au service Tourisme afin que cela puisse être étudié.
Je demeure à 45 kms de mon gite isolé et en pleine campagne .Je n’y suis pas retournée depuis le 14 mars .Il y a urgence pour effectuer un entretien des espaces autour du gite sinon je ne pourrai pas le louer à la levée du confinement….Comment suivre les conseils de confinement et être réactif post confinement?? Puis je m’y rendre pour effectuer cet entretien?
Annie POTDEVIN LIBOZ - 10/04/2020

Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme – 17/04/2020
Afin de pouvoir effectuer l’entretien de votre gîtes, et étant donné que vous ne pouvez pas le faire en télétravail, vous pouvez vous y rendre en utilisant l’attestation de déplacement dérogatoire en cochant déplacement entre domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnels…..
J’ai un gite en zone rurale , classé 2 étoiles.
J’ai un emprunt sur sur ce dernier, ai posé la question à ma banque qui me déconseille de reporter mes mensualités et que ça engendrerait des frais.
Il y a t’il d’autres recours d’aides financières, dois je insister auprès de ma banque?
Merci de votre retour.

09/04/2020 - Bérangère PARIS

Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme – 17/04/2020
A ce jour, les gîtes et meublés de tourisme ne sont pas éligibles aux aides spécifiques de la région mais nous avons transmis votre sollicitation au service Tourisme afin que cela puisse être étudié.
Propriétaire de gîtes et chambres d’hôtes, loueur non professionnel (régime représentant une très grande partie des hébergements). Actuellement aucune aide pour ces petites structures alors devons nous quand même appliquer l’ordonnance du 25/3 ?
Contrats annulés pour fin mai alors que le déconfinement n’est pas fixé, l’acompte doit-il être reporté ou devons-nous établir un avoir valable 18 mois ?

Elisabeth et Gilles LECOLLE - 09/04/2020

Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme – 17/04/2020
A ce jour, les gîtes et meublés de tourisme ne sont pas éligibles aux aides spécifiques de la région mais nous avons transmis votre sollicitation au service Tourisme afin que cela puisse être étudié. Concernant l’acompte, il peut effectivement être reporté avec une validité de 18 mois.
je suis propriétaire de meublés de tourisme dans le centre historique de Dijon , ils participe à la ville touristique de la ville , Je suis ruiné et ma banque va vendre mes bien aux enchères pour payer mes prêts… Je cherche des solutions pour éviter cela …
David CLEMENT - 09/04/2020

Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme – 17/04/2020
Cette question n’a pour l’instant pas été abordée par la Région mais nous avons transmis votre sollicitation à la direction du tourisme de la région

Bonjour,
Nous avons 5 chambres d hotes dans le Jura,nous en vivons à l année, c est une catastrophe economique pour nous aussi et nous sommes exclus de l aide de la region ,pourquoi ?
Nous ne sommes pas considérés comme des hebergeurs touristiques ?
Nous ne contribuons pas à l economie touristique?
Merci et bon courage

Julie FROEHLICH BRUEY - 16/04/2020

Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme – 17/04/2020
A ce jour les gîtes et meublés de tourisme ainsi que les chambres d’hôtes ne sont pas elligibles aux aides spécifiques de la région mais nous avons transmis votre sollicitation au service Tourisme afin que cela puisse être étudié.
j’aimerai savoir à quelle date sera levée le confinement pour les hébergeurs comme moi qui loue des chambres d’hôtes, le 11 mai ou le 15 juillet? Merci d’avance pour votre réponse.
Philippe LORME - 16/04/2020

Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme – 17/04/2020
Suite à l’intervention du Président de la Répiblique du 13 avril 2020, des précisions vont être apportées dans les 15 jours. Actuellement, les gites et chambres d’hôtes ne font pas l’objet d’une fermeture obligatoire.
Dans quelles catégories classe-t-on les chambres d’hôtes professionnelles avec n°siret en tant qu’auto-entrepreneur, et sans employés ? Je ne trouve pas d’aides prévues par la Région/tourisme correspondant à ce cas de figure qui est le mien (surtout à cause de « sans employés »). Je croyais pourtant être acteur du tourisme à part entière, avec une collecte de 3200€ de taxe de séjour reversée au Tourisme depuis la création (5ans) de ma petite entreprise !
A ce jour, environ 8000€ d’annulations + aucune rentrée d’argent, et si je dois fermer je n’aurai pas droit au chômage… Rien + rien = RIEN ( Le trou dans la raquette )
S’il vous plait, n’oubliez pas les chambres d’hôtes « sans employés » dans vos aides.

Sylvia THARRADIN - 14/04/2020

Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme – 17/04/2020
A ce jour les gîtes et meublés de tourisme ainsi que les chambres d’hôtes ne sont pas elligibles aux aides spécifiques de la région mais nous avons transmis votre sollicitation au service Tourisme afin que cela puisse être étudié.
Les chambres d’hôtes sont elles assimilées à des ‘hôtels et hébergement similaire’ comme l’entend l’arrêté du 14 mars listant les professions ayant droit d’ouvrir pendant le confinement. En sachant que les petits déjeuners seraient servis en chambre et non dans la salle commune.
D’autre part, quand les gites touristiques auront ils droit d’ouvrir ? selon quel texte ? Merci pour vos réponses.

Catherine CHRISTOPHORY - 14/04/2020

Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme – 17/04/2020
Pour bénéficier des aides de la région, il faut avoir plus de 14 lits et être classé en gîtes. Actuellement, les gites ne font pas l’objet d’une fermeture obligatoire.
Exploitante de chambres d’hôtes, c’est mon salaire…Apparemment je ne rentre dans aucune catégorie et pourtant en mars, avril je perds 100 % de mes revenus et je crains que la saison soit complètement gâchée………mon mari est retraité et nous ne sommes pas imposables, comment va-t-on faire ?
Sylvie LABROSSE - 10/04/2020

Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme – 17/04/2020
A ce jour, les gîtes et meublés de tourisme ne sont pas élligibles aux aides spécifiques de la région mais nous avons transmis votre sollicitation au service Tourisme afin que cela puisse être étudié.
Propriétaire de gites et chambres d’hôtes, loueur non professionnel (régime représentant une très grande partie des hébergements). Actuellement aucune aide pour ces petites structures alors devons nous quand même appliquer l’ordonnance du 25/3 ? Contrats annulés pour fin mai alors que le déconfinement n’est pas fixé, l’acompte doit-il être reporté ou devons-nous établir un avoir valable 18 mois ?
Elisabeth et Gilles LECOLLE - 09/04/2020

Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme – 17/04/2020
A ce jour, les gîtes et meublés de tourisme ne sont pas élligibles aux aides spécifiques de la région mais nous avons transmis votre sollicitation au service Tourisme afin que cela puisse être étudié. Concernant l’acompte, il peut effectivement être reporté avec une validité de 18 mois.
L’état pourrait-il ordonner la fermeture des hôtels, comme c’est le cas pour les cafés et les restaurants.
Cela nous faciliterait nos démarches vis à vis de nos propriétaires.

Isabelle VERNAGEAU – 09/04/2020

Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme – 17/04/2020
Suite à l’intervention du Président de la Répiblique du 13 avril 2020, des précisions vont être apportées dans les 15 jours.
Autoentrepreneur, je tiens des chambres d’hôtes à Baume les Dames.
Cette année va être catastrophique.
Toutes mes réservations de la saison ont été annulées.
Comment obtenir votre aide de 5000€ et à qui m’adresser? Un dossier à remplir existe-t-il?

Emmanuelle WALTHER – 08/04/2020

Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme – 17/04/2020
Les dépots sont à faire auprès de la direction du tourisme de la Région (informations sur le site de la Région) à compter du 24 avril prochain dès que les modalités d’attribution auront été votées en Assemblée Plenière.
Les demandes sont à faire entre le 1er et le 31 mai, le dossier de demande devrait être disponible en téléchargement sur le site de la Région à compter du 24 avril.
Nous exploitons, mon mari et moi une maison d’hôtes en nom propre, donc pas de SIRET.
Les fonds de solidarité prévoient l’indemnisation des TPE, micro-entreprise et indépendant, dans le cas d’une perte de +70% du Chiffre d’Affaire.
Le formulaire à remplir sur le site impots.gouv.fr impose de préciser son N° SIRET et NIC… Notre activité sinistrée par la crise sanitaire, peut-elle espérer une aide de la Région ?

Viviane ARBEY – 04/04/2020

Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme – 09/04/2020
Effectivement les critères d’éligibilité connus à ce jour pour les aides complémentaires de la Région sont :
• Entreprises (1 à 50 salariés) touristiques d’hébergement (hôtels, campings, gites de groupe, centres et villages de vacances)
• Baisse de CA de 50% entre mars 2019 et 2020
• Demande à faire entre 1er et 31 mai
Votre question n’a pour l’instant pas été abordée par la Région mais nous avons transmis votre sollicitation à la direction du tourisme de la région.
La Région a pris le 03 avril 2020, deux délibérations pour la création de fonds d’urgence pour les entreprises touristiques. Mme Dufay ne signale pas les ‘chambres d’hôtes’, serions-nous mis de côté ?
Cathy WAGNER – 04/04/2020

Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme – 09/04/2020
A ce jour, seuls les hébergements collectifs de plus de 14 lits pourront bénéficier de ces aides.
La majorité des chambres d’hôtes de notre territoire sont de petites structures, non déclarées en société. Des aides sont-elles envisagées pour ce type de structure ?
Audrey MILLANT – 03/04/2020

Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme – 09/04/2020
La région a effectivement décidé vendredi 03 avril la création de 2 fonds de soutien pour le tourisme (2,5M€) et l’évènementiel (2,5 M€) :
Les modalités d’attribution de ces aides d’urgence sont en cours de définition elles seront prêtes après le vote des élus prévu le 24 avril prochain. A ce jour, les seuls critères d’élligibilité connus sont :
• Entreprises (1 à 50 salariés) touristiques d’hébergement (hôtels, campings, gites de groupe, centres et villages de vacances)
• Baisse de CA de 50% entre mars 2019 et 2020
• Les demandes sont à à faire entre 1er et 31 mai
Les dossiers seront validés en commission permanente en mai pour les premiers et fin juin pour les suivants.
Au mois d’Avril nous devons déclarer et payer la redevance télévision pour les postes mis à disposition pour nos hôtes. Y a t’il des dérogations ou avantages. Il est difficile aujourd’hui sans clients, sans chiffre d’affaire de payer pour des télévisions non utilisés.
Eric GULOT – 03/04/2020

Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme – 09/04/2020
Cette question n’a pour l’instant pas été abordée par la Région mais nous avons transmis votre sollicitation à la direction du tourisme de la région.

Les sites touristiques visitables moyennent un ticket d’entrée, et les restaurants seront-ils ouverts: fin mai, fin juin, en juillet, en août ? Merci.
Andrée BAILLY – 15/04/2020

Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme – 17/04/2020 Suite à l’intervention du Président de la Répiblique du 13 avril 2020, des précisions vont être apportées dans les 15 jours.
Le domaine abbatial de Pontigny (2e fille de Cîteaux), propriété de la Région, est un des 12 lauréats de la mission « ré-inventer le patrimoine » du ministère de la culture.
Les amis de Pontigny sont porteurs de projets pour l’avenir du domaine (du site abbatial) et devait être accompagnés financièrement dans sa concrétisation jusqu’au 31 décembre. Avec cette crise, qu’en sera-t-il? le délai sera-t-il repoussé?
Qu’en est-il des subventions concernant nos activités culturelles, les manifestations étant bien sûr repoussées…

Micheline DURAND – 10/04/2020

Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme – 17/04/2020
Nous transmettons votre demande à la direction du tourisme mais à priori les aides accordées avant la crise devraient être maintenues.

je me suis mise en disponibilité dans mon travail le 01/01/20 afin de vivre de mes revenus de 6 studios loués à la courte durée ; Aujourd’hui= 0 location;vais je avoir droit à une indemnité compensatoire? je suis un particulier mais je paye de la CFE et des taxes de sejours. Merci de votre reponse
Aleth GRILLOT – 10/04/2020

Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme – 17/04/2020
A ce jour les gites et meubles de tourisme ne sont pas elligibles aux aides spécifiques de la région mais nous avons transmis votre sollicitation au service Tourisme afin que cela puisse être étudié.
La saison 2020 est très compromise. Les guides touristiques vont-ils bénéficier d’une aide financière ?
Sylvie PERRETTE – 09/04/2020

Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme – 17/04/2020
Cette question n’a pour l’instant pas été abordée par la Région mais nous avons transmis votre sollicitation à la direction du tourisme de la région
Tout mes groupes sorties scolaire sont annulés
Tous mes groupes (3ème âge)autocaristes sont annulés également
Mon activité principale est fermée (gestionnaire de musée)
Je ne vois pas comment nous pouvons l’année 2020

Bruno LABBE – 09/04/2020

Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme – 17/04/2020
Dans votre cas, vous devriez pouvoir bénéficier des aides de l’Etat, en parallèle, nous transmettons votre sollicitation au service Tourisme de la Région.
Beaucoup d’entreprise du secteur du tourisme risque de fermer définitivement si les assurances ne prennent pas leurs responsabilités. A ce jour, elles refusent la perte d’exploitation.
Il faudrait que tous les acteurs du tourisme fassent pression auprès de nos élus et un lobbying intense.
Quelle est votre position ?
Yannick POULET – 09/04/2020

Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme – 17/04/2020
Suite à l’intervention du Président de la Répiblique du 13 avril 2020, des précisions vont être apportées dans les 15 jours.
Pourriez-vous m’envoyer le formulaire dès qu’il sera disponible
Lionel – 09/04/2020

Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme – 17/04/2020
Le dossier de demande devrait être disponible en téléchargement sur le site de la Région à compter du 24 avril.
À la fin avril je devrai m’acquitter de la contribution à l’audiovisuelle pour mes hébergements . Sera t elle reportée?
Annie POTDEVIN LIBOZ – 09/04/2020

Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme – 17/04/2020
Suite à l’intervention du Président de la Répiblique du 13 avril 2020, des précisions vont être apportées dans les 15 jours.
Notre association est du domaine du tourisme (château) et nous employons 2 salariées. Nous devions ouvrir notre saison le 28 mars 2020, ce que nous n’avons pas pu faire du fait du confinement. Nous avons signé un CDD saisonnier avec nos 2 salariées qui sont actuellement en télétravail. Mais, nous n’avons pas de recettes. Existe t’il une possibilité d’aide financières pour faire face à ces dépenses ?
Jean-Jacques ANDRE – 08/04/2020

Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme – 17/04/2020
Cette question n’a pour l’instant pas été abordée par la Région mais nous avons transmis votre sollicitation à la direction du tourisme de la région
Pourriez-vous m’envoyer le dossier de demande d’aide exceptionnelle Covid 19 relatif à la baisse de mon CA durant le mois de Mars 2020 ? Quand celle-ci pourra être versée ?
Cécile Cagne – 04/04/2020

Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme – 09/04/2020
Les dépots sont à faire auprès de la direction du tourisme de la Région (informations sur le site de la Région) à compter du 24 avril prochain dès que les modalités d’attribution auront été votées en Assemblée Plénière.
Les demandes sont à faire entre le 1er et le 31 mai, le dossier de demande devrait être disponible en téléchargement sur le site de la Région à compter du 24 avril.
Nous exploitons, mon mari et moi une maison d’hôtes en nom propre, donc pas de SIRET.
Les fonds de solidarité prévoient l’indemnisation des TPE, micro-entreprise et indépendant, dans le cas d’une perte de +70% du Chiffre d’Affaire.
Le formulaire à remplir sur le site impots.gouv.fr impose de préciser son N° SIRET et NIC…
Notre activité sinistrée par la crise sanitaire, peut-elle espérer une aide de la Région ?

Viviane ARBEY – 04/04/2020

Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme – 09/04/2020
Effectivement les critères d’éligibilité connus à ce jour pour les aides complémentaires de la Région sont :
• Entreprises (1 à 50 salariés) touristiques d’hébergement (hôtels, campings, gites de groupe, centres et villages de vacances)
• Baisse de CA de 50% entre mars 2019 et 2020
• Demande à faire entre 1er et 31 mai
Votre question n’a pour l’instant pas été abordée par la Région mais nous avons transmis votre sollicitation à la direction du tourisme de la région.
Pouvez-vous me dire comment demander l’aide de fond d’urgence tourisme, la démarche à suivre et où envoyer cette demande ?
Philippe BOUVRET – 03/04/2020

Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme – 09/04/2020
Les dépôts sont à faire auprès de la direction du tourisme de la Région (informations sur le site de la Région) à compter du 24 avril prochain dès que les modalités d’attribution auront été votées en Assemblée Plénière.
Comment faire une demande d’aide de l’état ou de la région ? Merci d’avance pour votre aide
Noémie HELIE – 03/04/2020

Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme – 09/04/2020
La région a effectivement décidé vendredi 03 avril de la création e 2 fonds de soutien pour le tourisme (2,5M€) et l’ évènementiel (2,5 M€) :
Les modalités d’attribution de ces aides d’urgence sont en cours de définition elles seront prêtes après le vote des élus prévu le 24 avril prochain
Critères d’éligibilité :
• Entreprises (1 à 50 salariés) touristiques d’hébergement (hôtels, campings, gîtes de groupe, centres et villages de vacances)
• Baisse de CA de 50% entre mars 2019 et 2020
• Demande à faire entre 1er et 31 mai
Les dossiers seront validés en commission permanente en mai pour les premiers et fin juin. Les dépôts sont à faire auprès de la direction du tourisme de la Région (informations sur le site de la Région) à compter du 24 avril prochain dès que les modalités d’attribution auront été votées.

Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme
Pour résoudre les difficultés des entreprises liées à des litiges occasionnés par les conséquences de la crise sanitaire, le Médiateur des Entreprises apporte son aide. Ni juge, ni arbitre, ni conciliateur, il agit comme un intervenant neutre dans un « mode amiable de résolution des différends » (MARD). Ce service est gratuit mais aussi très réactif tout en respectant 3 grands principes fondateurs de la mission : confidentialité, neutralité, indépendance et impartialité. Vous pouvez contacter un Médiateur pour poser de premières questions en évoquant votre situation via ce formulaire de contact : https://www.economie.gouv.fr/mediateur-des-entreprises/contactez-mediateur-des-entreprises ou bien saisir directement un médiateur des entreprises en ligne qui prendra contact avec vous dans les 7 jours : https://www.mieist.bercy.gouv.fr Un processus qui s’étend ensuite jusqu’à 3 mois mais qui bien souvent peut durer quelques heures et permet de déboucher sur un accord dans 75% des cas.
Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme
Pour les échéances de paiement intervenant entre le 12 mars 2020 et le 24 juillet 2020, le non-paiement des loyers ne pourra pas entraîner de condamnation du locataire. Aucune pénalité financière ou mise en œuvre de clauses résolutoires ou pénales prévoyant une déchéance ne peuvent être engagées. Ces mesures ont été fixées dans l’article 4 de l’ordonnance n° 2020-316 du 25 mars 2020, ce qui signifie en principe que les loyers restent dus et à régler plus tard. Elles concernent les loyers de locaux professionnels et commerciaux des personnes physiques (travailleurs indépendants, artistes-auteurs, etc.) et personnes morales de droit privé (sociétés, associations, etc.). Celles-ci doivent remplir cumulativement trois conditions : un effectif d’au plus 10 personnes, un chiffre d’affaires hors taxes lors du dernier exercice clos n’excédant pas 1 million d’euros et un bénéfice imposable qui n’excède pas 60.000 euros au titre du dernier exercice clos.
Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme
Comme sur l’ensemble des réservations touristiques, l’hôtellerie de plein air est impactée par la crise sanitaire. L’arrêté du 15 mars 2020 a interdit jusqu’au 15 avril 2020 tout accueil de public sur « les terrains de camping et parcs pour caravanes ou véhicules de loisirs sauf lorsqu’ils constituent pour les personnes qui y vivent un domicile régulier ». Ainsi, la Fédération Nationale de l’Hôtellerie de Plein Air (FNHPA) est mobilisée et son président Nicolas Dayot travaille en collaboration avec les pouvoirs publics pour apporter des réponses précises le plus rapidement possible aux gestionnaires de camping.
Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme
Le principe de l’arrêté du 15 mars 2020 est celui d’une interdiction d’accès aux terrains de camping jusqu’au 15 avril. Cependant, le texte est sujet à interprétation en ce qu’il vise une exception, celle des « personnes qui y vivent un domicile régulier ». Ainsi, seuls pourraient rester sur place : les gestionnaires et leur famille y possédant leur résidence principale, les salariés logés sur place, les travailleurs de sociétés extérieures logées sur le terrain, les étudiants étrangers domiciliés sur le terrain ou les personnes à la recherche d’un logement qui vivait la période transitoire dans un camping. Tout déplacement reste interdit et toute domiciliation à titre exclusivement de loisir n’est pas autorisée.
Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme
Depuis le 15 mars dernier, les restaurateurs ont été contraints de fermer leur commerce. Anti gaspi oblige, plusieurs solutions s’offrent à eux. Première option : absorber les stocks. Pour cela, mettre en place la vente à emporter et/ou la livraison à domicile dans le respect des normes sanitaires bien-sûr notamment grâce au « sans contact ». Vendre ses stocks à prix réduit est possible via des plateformes comme Phénix et Too Good to go : des applications qui permettent d’écouler votre marchandise. Seconde option : distribuer les denrées à son personnel. Et pour finir, la distribution auprès d’associations et œuvres sociales comme les Restos du Cœur, le Samu social, les Banques Alimentaires mais aussi le personnel soignant.
Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme
Association des Maîtres Restaurateurs Pour pallier au manque d’activité, l’AFMR travaille pour mettre en place une solution pour aider les artisans à gérer cette crise. Pour vous aider, il faut tout d’abord vous identifier. L’association tente de référencer tous les restaurants qui vont mettre en place de l’emporter ou de la livraison durant la période de fermeture de leur salle. Si vous êtes dans ce cas, envoyez : « Je fais de l’emporter et/ou de la livraison » ainsi que la liste de vos plats et tarifs à afmr@maitresrestaurateurs.com
L’information sera publiée gratuitement dans l’application AFMR et sur le site internet www.maitresrestaurateurs.fr/ L’Association a également mis en place une hotline : 01 53 63 00 77.
Une initiative Resto Ensemble sur Facebook a été lancée (la page comptabilise à ce jour plusieurs milliers d’abonnés) et un site Internet https://www.restoensemble.com
Autre initiative : la création du hashtag #chefsenpérils sur Twitter pour diffuser et renforcer la demande faite au gouvernement de déclarer l’état de catastrophe naturelle sanitaire et aux assureurs d’appliquer une indemnisation. Une pétition a été lancée et compte à ce jour 100 000 signatures.
Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme
Annoncée par la Commission européenne et validée par les chefs d‘État européens le 17 mars 2020, la fermeture des frontières extérieures de l’UE est prévue pour une durée de 30 jours. Une situation à vérifier au cas par cas car évolutive.
Concernant les frontières entre les États membres, leur fermeture est autorisée mais elle ne doit pas empêcher le bon fonctionnement du marché intérieur (marchandises notamment périssables, matériel médical… qui doivent continuer à pouvoir circuler) :
Le marché unique est considéré comme un élément de solidarité européenne ; Chaque État membre définit avec ses voisins une gestion commune des frontières, les contrôles sanitaires n‘ont lieu que d’un seul côté (un résident européen avec des signes de la maladie est réorienté vers un service de santé approprié et non pas refoulé) ; Le passage des travailleurs frontaliers reste facilité ; Pour les transports d’urgence (aliments, biens médicaux, bétail, articles de protection), la Commission propose des “voies vertes“, c’est-à-dire prioritaires (les États membres sont aussi incités à annuler pour les camions les interdictions de rouler en fin de semaine) Frontières fermées hors UE
jusqu’à mi-avril : USA, Inde, Egypte, Sri Lanka, Cambodge, Laos, Oman, Turquie jusqu’à fin avril : Russie, Cuba, Népal pour une durée indéterminée : Maroc, Tunisie, Australie, Maldives, République Dominicaine, Jordanie, Israël, Canada, Vietnam, Indonésie, Birmanie, Japon, Cameroun, Chine, Colombie, Kenya, Thaïlande quatorzaine obligatoire pendant une période indéterminée :Tanzanie, Madagascar Fermeture totale des frontières en UE
Pologne / Lituanie / Slovaquie / Danemark / Chypre / République Tchèque
Fermeture partielle des frontières en UE : Espagne (frontières terrestres) / Allemagne (contrôle avec 5 pays : France, Autriche, Suisse, Danemark, Luxembourg) / Slovénie (contrôle sanitaire) / Hongrie (passage restreint avec Italie) / Autriche (restreint + quarantaine ) / Portugal (frontière fermée avec l’Espagne) / Suède (contrôle provisoire aux frontières)
Réponse - Bourgogne-Franche-Comté Tourisme
Tous les salons ont été annulés et interdiction de recevoir des clients dans les caves. Les viticulteurs sont autorisés à se rendre jusqu’à leurs parcelles pour tous les travaux relatifs à la vigne. Pour tous ces vignerons pour qui les ventes sont à l’arrêt mais qui ne peuvent pas fermer boutique, les charges fixes restent dues.
Plusieurs solutions pour les aider à passer la crise :
– Proposer à ses employés de passer un temps sur un autre poste (mise en bouteille / taille de vigne …) : s’ils acceptent, un avenant au contrat suffira.
– Recourir au chômage partiel : l’allocation versée à l’État par l’entreprise sera proportionnelle à la rémunération des salariés concernés. Le reste à charge pour l’employeur sera égal à zéro pour les salariés dont la rémunération est inférieure à 4,5 Smic. De son côté, le salarié percevra 84 % de son salaire (sans que ce montant soit inférieur au Smic)
– Accéder au fonds de solidarité : Pour les entreprises de moins de 10 salariés dont le chiffre d’affaires est inférieur à 1 M€ et le bénéfice imposable (augmenté le cas échéant des sommes versées aux dirigeants) inférieur à 60 000 €, une aide directe de 1 500 € maximum peut être accordée. Il faut justifier d’une perte de chiffre d’affaires de plus de 50 % en mars 2020 par rapport à mars 2019.
– Demander le report des charges sociales : les employeurs utilisant la DSN, les prélèvements vont être remis en œuvre à compter du 5 avril. Les employeurs utilisant le Tesa+, la MSA (Mutuelle sociale agricole) ne procédera à aucun prélèvement pour le mois d’avril. Et pour les employeurs utilisant la Tesa simplifiée : le prochain appel est reporté à mai. Les exploitants n’auront pas de prélèvements pour mars et avril. Demander le report des charges fiscales : tous les prélèvements peuvent être ajustés sur le site www.impots.gouv.fr

Vous souhaitez poser une question spécifique ? Merci de compléter le formulaire ci-dessous

Le CRT vous répond

 

 


Opération #FENETRESUR

Le CRT Bourgogne Franche-Comté s’est joint au mouvement #FENETRESUR lancé par l’Office de Tourisme de Marseille et vous propose de vous y associer.

C’est très simple, suivez la méthode que nous avons rédigé.

Découvrez la méthode

Le suivi de l’activité touristique pendant la crise du Covid-19 en Bourgogne-Franche-Comté

Le suivi de l’activité des professionnels du tourisme régional durant cette crise sanitaire a d’ores et déjà permis de recueillir plus de 800 réponses à notre enquête.

L’impact est extrêmement important sur l’activité touristique depuis le début du mois de mars, et en particulier depuis le confinement de mi-mars. L’ensemble du secteur est fortement marqué par cette situation.

Ce document présente les premiers résultats de notre étude.

Celle-ci va se poursuivre dans les jours qui viennent afin d’améliorer encore la précision des résultats.

Si vous n’avez pas encore répondu à cette enquête, nous vous remercions d’y apporter votre contribution. Elle nous permettra d’avoir une vision plus précise de votre situation, mais également de vos besoins et de vos attentes pour les semaines et les mois qui viennent

Découvrez les premiers résultats

Participer à l’enquête en ligne

La Minute Artips n°3 : Des étoiles plein les yeux !

Bistrot Port Lesney

On l’a vu depuis le début du confinement, un grand élan de solidarité et de générosité s’est instauré auprès des personnels soignants de notre pays. De nombreux restaurateurs et parmi eux, des grands noms de la gastronomie régionale, se sont mis au service du personnel hospitalier pour leur préparer et livrer de bons petits plats afin d’exprimer leur reconnaissance.

Mais savez-vous combien de chefs étoilés compte notre région ?

La réponse est ici

Retrouvez toutes les conférences gratuitement en podcast, de MUSEUMCONNECTIONS

MUSEUMCONNECTIONS, c’est LE rendez-vous international de l’équipement et de la valorisation des musées et lieux culturels. Chaque année, en janvier, les professionnels du tourisme culturel peuvent visiter un salon présentant les nouvelles tendances du secteur, rencontrer de nouveaux contacts et assister à des conférences animées par des experts de renommée internationale.

Aujourd’hui, MUSEUMCONNECTIONS a décidé de vous offrir l’accès aux podcasts des conférences du Salon 2020. Au programme : « Exposer le future », « Rendez votre musée vert, de vos bureaux à votre boutique », la Réalité Virtuelle : financement et exploitation.

Retrouvez tout le programme des podcasts ici :  https://www.museumconnections.com/retour-sur-museum-connections-2020/

Apprendre pour demain : un programme de webinaires pour les professionnels du tourisme

Nous vous en avions déjà parlé dans notre première e-letter : le Cabinet d’études François Tourisme Consultant propose à tous un programme de séminaires en ligne sur Zoom, autour des thématiques du tourisme durable.

Au vu de l’énorme succès de sa première programmation sur fin mars (plus de 1.000 inscrits à chaque session), le cabinet a reprogrammé toute une nouvelle série de dates à découvrir ici : https://apprendrepourdemain.fr/

Au programme, et jusqu’au 30 avril  : « Le développement durable, oui, mais comment ? », « labels et certifications en tourisme durable », « le webmarketing de crise », « l’écoresponsabilité dans les campings », « réduire le gaspillage alimentaire dans la restauration »…

UNESCO Huit Biens inscrits au Patrimoine Mondial

Hérités du passé et de prodigieuses conjonctions entre la terre et l’homme, les 8 biens de Bourgogne-Franche-Comté inscrits sur la Liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO constituent un patrimoine culturel et naturel d’exception. Un patrimoine irremplaçable et d’une valeur universelle. Par le témoignage historique et l’inspiration qu’ils portent, ce sont des lieux extraordinaires. Religieux, industriels, archéologiques, viticoles, architecturaux, autant de sites à voir, à vivre, à découvrir, à comprendre et admirer pour mieux les préserver et les transmettre aux générations futures.

Pour mieux saisir toute la puissance de ces biens, le club UNESCO propose une balade immersive au coeur des plus belles merveilles de la région : une nouvelle expérience de visite grâce à un film interactif à 360°

Bien vivre son confinement dans le Territoire de Belfort

Le Territoire de Belfort propose toutes sortes d’idées pour petits et grands pour bien s’occuper pendant le confinement.

Pour ceux qui souhaitent admirer les rues de Belfort désertes en plein confinement, une vidéo réalisée par Skyic, intégralement en prise de vue aérienne par un drone, offre une vue du ciel exceptionnelle de la ville et de sa citadelle.

Pour garder la forme et être bien dans sa tête et son corps, Belfort Tourisme a sélectionné quelques cours en ligne, accessibles gratuitement : fitness, gym, yoga, méditation et même des tournois d’échecs ! De quoi faire du sport aussi bien physiquement que mentalement.

Pour ceux qui voudraient s’approvisionner en produits locaux, la page “bons petits plats et produits locaux” proposer des recettes de cuisine de plusieurs restaurants, la liste des commerces alimentaires disponibles à la livraison ou à emporter et enfin la liste des producteurs locaux toujours ouverts en période de confinement.

Les enfants ne sont pas en reste puisque de multiples activités, coloriages et même jeux de société sont à télécharger sur le site.

https://www.belfort-tourisme.com/bien-vivre-son-confinement-dans-le-territoire-de-belfort/

Nomade, profitez du musée des beaux-arts de Dijon à domicile !

Téléchargez l’application NOMADE, et profitez du musée à domicile.

L’application numérique de visite NOMADE vous permet d’accéder aux collections du musée des Beaux-Arts sans vous déplacer. Sur votre smartphone ou sur votre tablette, vous pouvez retrouver les œuvres majeures du musée à travers des contenus adaptés à chacun, petits et grands.

Disponible gratuitement en téléchargement sur Google Play et App Store, l’application NOMADE est conçue pour accompagner le visiteur pendant sa découverte du musée, mais elle est aussi destinée à donner accès, avant et après la visite, à l’ensemble des contenus disponibles autour des œuvres et du Palais des Ducs.

N’hésitez pas à télécharger l’appli pour découvrir à votre rythme les principaux chefs d’œuvre du musée des Beaux-Arts de Dijon, et profitez de la visite à domicile.

Pendant la période de confinement #RestezChezVous, retrouver les musées de Dijon sur Facebook avec des oeuvres à (re)découvrir, des jeux, des quizz, des ateliers à réaliser chez soi…

https://musees.dijon.fr/nomade-musee-beaux-arts-a-domicile

A la découverte de la Nièvre

Grâce à sa chaine You Tube, Nièvre Tourisme vous emmène en voyage, même derrière votre écran…
La Nièvre, un univers à part entière où l’omniprésence de l’eau a façonné les villes et villages du territoire. Les amateurs d’art choisiront Nevers, sa faïence et son Palais Ducal et les passionnés d’histoires La Charité-sur-Loire, cité du mot. En bateau sur le Canal du Nivernais, à vélo en bord de Loire ou au cœur du Morvan, on prend le temps de vivre et de partager.

https://www.youtube.com/user/NievreEnBourgogne/videos

Les charges des entreprises du tourisme devraient être annulées

Les cafés, hôtels et restaurants devront rester fermés au-delà du 11 mai pour une durée indéterminée. Aussi, c’est une première en France, le gouvernement pourrait, d’ici quelques jours, permettre l’annulation des charges sociales et fiscales pour les entreprises du tourisme et de la restauration, secteur durement touché par la crise sanitaire.

Annoncée vendredi dernier par Bruno Le Maire, il a confirmé cette mesure mardi 14 avril sur BFMTV.

Plus d’infos

Pays-Bas : refus du confinement total

Les autorités néerlandaises n’ont pas imposé le confinement général qui est actuellement en vigueur en Italie, Espagne, France ou Belgique mais il existe bien des mesures de restriction en place aujourd’hui : les restaurants, écoles, bars, etc… sont fermés jusqu’au 1er juin. Une annonce sera faite par le gouvernement néerlandais le 21 avril 2020 pour repréciser les interdits et l’organisation future.

Jeudi 9 avril 2020, les Pays-Bas (qui bloquaient jusqu’ici les discussions) acceptent un accord sur une réponse économique commune des 27 pays de l’UE. Cet accord inclut 500 milliards d’euros disponibles immédiatement et un fonds de relance à venir.

Au 14 avril 2020, 2 833 décès et 26 710 cas de malades touchés par l’épidémie de Covid 19 ont été confirmés aux Pays-Bas.

Cécile AMBACHER, Chargée de Promotion, nous livre ci-dessous le retour de 2 Tos néerlandais :

Joost FRANSEN, Contract Manager à l’ANWB Reizen :

Bonjour Cécile,

Les tour-opérateurs de l’ANWB :  FOX Verre Reizen,  Pharos Reizen, ANWB Ledenreizen, Kampeerreizen van ANWB et Travelhome ont dû décider d’annuler tous les départs jusqu’au 31 mai 2020 inclus. Le virus COVID-19 a impacté globalement tous les domaines d’activité et empêche ANWB de garantir à ses clients des vacances sans souci. Cela concerne toutes les destinations offertes par ANWB Reizen : p.ex. un weekend aux Pays-Bas, un autotour en France ou un voyage en Nouvelle-Zélande. Il s’agit de 6.000 départs annulés au total. Heureusement que l’ANWB est une société financièrement stable.

En ce moment nous avons quasiment zéro demande pour l’été. Tout va dépendre des mesures prises par les gouvernements et l’ampleur de la récession si/quand les clients vont réserver des vacances et pour quelle période de l’année. Il est difficile de prévoir par quelle destinations les Néerlandais vont être attirés du moment ils vont à nouveau penser au tourisme. Il y a trop d’incertitudes en ce moment et le comportement des consommateurs change tous les jours suivant les nouvelles du COVID-19.

Nous voulons néanmoins rester présents et préparer l’avenir proche (l’été, automne cette année) et 2021 dès que la demande du marché se fera sentir.

Nous vous souhaitons bon courage, une bonne santé, et l’énergie et l’imagination nécessaires pour surmonter cette épreuve collective.

Michel Leijen – Directeur de Het Frankrijk Huis

Chère Cécile,

Après la fermeture des domaines skiables mi-mars, nous sommes surtout occupés avec les annulations des séjours sport d’hiver. Depuis mi-mars, il n’y a plus de demandes de vacances, ni pour l’été, ni pour l’hiver. Les Néerlandais – comme les Français – ont autre chose à faire pour l’instant. Et en plus, voyager en ce moment est impossible. Pour l’été, c’est difficile à dire. Tout dépend quand nous pourrons de nouveau voyager, au niveau national et international. Si la France ouvre ses frontières, je pense que nous aurons des demandes pour des structures et/ou destinations relativement petites. Donc là, il y a peut être un avantage pour votre région.”

Dernier point de vue, celui de Stefan de Vries journaliste, correspondant basé à Paris d’Euronews et RTL Pays-Bas.

Il nous livre ici son analyse sur la réaction des Pays-Bas à la crise épidémique et sur ses conséquences européennes.

Lettre à Jean-Baptiste LEMOYNE de la part d’ADN Tourisme et la Confédération des Acteurs du Tourisme

ADN Tourisme et la Confédération des Acteurs du Tourisme, qui représentent, pour l’une, près de 1300 structures institutionnelles du tourisme et, pour l’autre, une quinzaine d’organisations professionnelles du secteur, à dominante privée, ont adressé un courrier à Jean-Baptiste LEMOYNE pour demander que l’État reconnaisse la crise sanitaire actuelle comme état de catastrophe naturelle.

ADN Tourisme et la Confédération des Acteurs du Tourisme souhaitaient également relayer, par ce courrier, la grande inquiétude des entreprises du secteur touristique, notamment les TPE et les PME, pour la majorité desquelles la crise se traduit par une perte de chiffre d’affaires de plus de 80%.

Téléchargez le courrier ici

Intervention de Laurence BOONE et Eric HEYER

Certains secteurs auront plus de mal à redémarrer. « Dans le scénario progressif de déconfinement, on va mettre très longtemps à rouvrir le secteur du tourisme, on va mettre du temps à voyager« , explique Laurence Boone. « La diffusion du virus n’a pas été la même partout, donc on ne pourra pas rouvrir toutes les destinations immédiatement. À l’inverse, on va avoir des secteurs en tension, parce que la consommation qui ne s’est pas faite va rebondir (équipement de la maison, vêtements, agriculture…). Il va falloir favoriser une réallocation de personnes qui sont au chômage temporaire dans des secteurs qui vont rester en berne pendant longtemps vers des secteurs qui ont besoin de personnes pour travailler, pour produire. »

Plus d’infos

Tourisme : Ce qu’il faut retenir de l’allocution d’Emmanuel Macron

Un G20 du tourisme a déjà été annoncé. Il doit se tenir le 25 avril, pour amorcer la coopération entre les destinations, en vue de la reprise. Emmanuel Macron a aussi annoncé des mesures particulières pour le tourisme : “Rapidement, un plan spécifique sera mis en œuvre pour les secteurs qui, comme le tourisme, l’hôtellerie, la restauration, la culture et l’événementiel, seront durablement affectés. Des annulations de charges et des aides spécifiques seront mises en place”.

En savoir plus

https://www.lechotouristique.com/article/emmanuel-macron-le-discours-du-13-avril-2020

Hôtels, résidences, campings… : vers une norme sanitaire

Le Premier ministre tiendra courant mai un Comité interministériel du tourisme, précédé d’une réunion de préparation du comité de filière du tourisme en date du 28 avril. Il sera alors question de normes sanitaires, de tourisme durable et de la place des assureurs dans le dispositif de la reprise d’activité.

en savoir plus

https://www.lechotouristique.com/article/hotels-residences-campings-vers-une-norme-sanitaire

14/04/2020

#LoveYourLocal : TripAdvisor vient en aide aux professionnels de la restauration

En cette période délicate, même si les acteurs du tourisme peinent à se mettre au même pas, les marques de solidarités ne manquent pas. Tripadvisor vient de dévoiler son plan d’action pour soutenir les acteurs du tourisme, à base de dons, de microcrédits et autres actions pour soutenir les restaurateurs.

https://www.tourmag.com/LoveYourLocal-TripAdvisor-vient-en-aide-aux-professionnels-de-la-restauration_a103175.html

Après-crise : Le tourisme de savoir-faire, une carte à jouer

Alors que la crise du coronavirus touche le monde entier, le secteur du tourisme est impacté de plein fouet par l’instauration des mesures de confinement. En France, première destination touristique mondiale, les pertes sont considérables pour les professionnels du tourisme.

Mais qu’en sera-t-il de l’après crise ? Certes, il est encore trop tôt pour se prononcer ; toutefois …

« Cette crise entraînera un regain pour le tourisme national »

C’est, en effet, une perspective probable. La reprise sera progressive : une grande majorité de Français va choisir la France comme destination touristique cet été. Cette perspective nous intéresse et doit entraîner une nouvelle dynamique du tourisme de savoir-faire.

https://www.entrepriseetdecouverte.fr/apres-crise-le-tourisme-de-savoir-faire-une-carte-a-jouer/

SOLIDARITE REGIONALE POUR LES PROFESSIONNELS DE SANTE

Les professionnels de santé peuvent compter sur la solidarité des entreprises régionales. En Bourgogne-Franche-Comté, les distilleries et les chimistes ont modifié leurs outils de production pour venir en aide à ceux qui ont besoin de gel hydroalcoolique.

D’autres entreprises se sont aussi mobilisées pour apporter leurs contributions. Ainsi des tatoueurs, mais aussi des instituts de beauté, des parfumeries et des restaurateurs ont offert leurs stocks de gants, de masques et de gel aux professionnels de santé.

En Bourgogne-Franche-Comté, le mot solidarité n’est pas qu’un concept.

https://www.bourgognefranchecomte.fr/leau-de-vie-na-jamais-si-bien-porte-son-nom-en-bourgogne-franche-comte

S’approprier le patrimoine gastronomique bourguignon

Chômage partiel, congés forcés ou étudiant en panne de cours magistraux, comment utiliser votre temps libre ? Sur le site de Manger Bouger, découvrez la gastronomie de la Bourgogne-Franche-Comté marquée par les célèbres vignobles qui font la fierté de la région. Au fil des lignes, le patrimoine gastronomique bourguignon n’aura plus de secret pour vous. Les plats emblématiques, les produits locaux et en bonus 3 recettes à réaliser à la maison, que demander de plus !

www.mangerbouger.fr/Le-Mag/Tendances-de-saison/A-la-decouverte-de-la-gastronomie-de-la-Bourgogne-Franche-Comte

Coronavirus : et si vous poursuiviez vos visites (musées, pays…) depuis votre canapé ?

Même dans un monde à l’arrêt, l’absence n’est jamais bonne. Et pour continuer à exister dans la tête de citoyens du monde, les musées ont décidé d’ouvrir virtuellement leurs portes. Nous vous proposons de vous cultiver sans bouger de chez vous ! Direction le Louvre ou encore New York, l’Argentine, la Grotte Chauvet, l’Islande… Ouvrez vos écrans et vos téléphones, c’est parti !

https://www.tourmag.com/Coronavirus-et-si-vous-poursuiviez-vos-visites-musees-pays-depuis-votre-canape_a103034.html

Des nuits en chambre d’hôtes offertes pour les soignants

« Quand tout sera fini, ce sera à nous de les cocooner » promettent Christine et Éric CHOPIN, propriétaires de la chambre d’hôtes « Le Moulin de la Cascade », dans la région des lacs du Jura. Le couple a décidé de remercier à sa façon le personnel soignant et les forces de l’ordre.

Dès la fin du confinement, il offrira 20 séjours pour deux personnes, comprenant une nuit, un petit-déjeuner et un dîner. Pour en bénéficier, il suffit de contacter la chambre d’hôtes par mail en joignant un justificatif de votre engagement ainsi que vos coordonnées à l’adresse : lemoulindelacascade@gmail.com

En savoir plus

Chambre d’hôtes le Moulin de la Cascade

Sur Facebook

Nouveaux labellisé Qualité Tourisme

FELICITATIONS : Le comité régional de gestion de la marque Qualité Tourisme BFC a validé l’attribution de la Marque Qualité Tourisme à 12 nouveaux établissements :

  • Restaurant L’Ô à la Bouche à Besançon
  • Les Rives Sauvages, hôtel-restaurant à Malbuisson
  • Hôtel les Montagnards à Morteau
  • Distillerie Paul Devoille à Fougerolles
  • Hôtel-restaurant Aux Vendanges de Bourgogne à Paray-le-Monial
  • La Tour du Pouilly-Fumé à Pouilly-sur-Loire
  • Hôtel-restaurant Les Charmilles à Anciaux
  • Le Petit Bonheur 21, chambre d’hôtes à Saint-Germain-Le-Rocheux
  • La Tourelle, chambre d’hôtes à Choye
  • Hôtel Le Clos de la Vouge à Vougeot
  • Hôtel Vauban à Belfort
  • Hôtel Le Victor Hugo à Besançon

La solidarité de proximité, une arme anti-coronavirus

La présidente de l’Agence du Service Civique, Béatrice Angrand, pointe du doigt l’engagement de près de 60 000 jeunes sous contrat pour répondre aux conséquences de la crise sanitaire. Cet engagement prend effet soit dans le cadre du service civique, soit dans les dispositifs de solidarité lancés par le gouvernement. Selon elle, la solidarité de proximité a un rôle clé à jouer : ces temps de crise soulignent un sentiment fort de responsabilité et de dépendance réciproque. Agir ensemble, c’est partager le pouvoir d’être utile et ça n’a jamais été aussi vrai qu’aujourd’hui. Et si le service civique était une arme anti-coronavirus ? Véritable outil d’engagement citoyen et de cohésion sociale, il va être utile à la lutte contre l’épidémie qui balaye la France et le monde.

Assureurs : des attentes fortes

Dans la bouche des entreprises ayant dû fermer leurs portes, une question revient : “pourrons-nous faire jouer la garantie perte d’exploitation de nos contrats ? “. Si les interrogations sont si nombreuses, c’est parce que cette dernière est destinée à compenser la baisse du chiffre d’affaires en cas d’interruption de son activité. La réponse est sans ambiguité : les pertes d’exploitations ne sont pas couvertes par les assureurs car la quasi-totalité des contrats des compagnies exclut le risque d’épidémie. Des voix s’élèvent cependant en France, notamment dans l’hôtellerie et la restauration, pour demander aux compagnies d’assurances de couvrir les pertes d’exploitations massives liées au covid-19…

Les membres de la Fédération Française de l’Assurance se sont engagés de leur côté à contribuer pour 200 millions d’euros au Fonds de solidarité mis en place par l’Etat en faveur des TPE et des indépendants.  Cette mesure vient s’ajouter à l’engagement pris le 19 mars de conserver en garantie les contrats des entreprises en difficulté en cas de retard de paiement suite à la pandémie, et ce pour toute la durée de la période de confinement. Les membres de la FFA s’engagent également à différer le paiement des loyers pour les PME et les TPE appartenant à l’un des secteurs dont l’activité est interrompue en application de l’arrêté du 15 mars 2020. A noter, après la crise du coronavirus, le PDG d’Axa a annoncé (Journal du Dimanche) vouloir que soit créé un « régime d’assurance pandémie ». Inspiré de celui qui existe déjà pour les catastrophes naturelles, le nouveau régime « pourrait appartenir à 50 % à l’Etat et à 50 % à un pool d’assureurs privés », estime Thomas Buberl

Qui contacter pour pallier les troubles psychologiques liés au confinement ?

L’interdiction prolongée de quitter son domicile peut avoir des conséquences de détresse psychique dérivant vers de l’anxiété ou de la dépression. L’Académie Nationale de Médecine a posé différentes recommandations de comportement pour pallier ces troubles chez l’adulte et l’enfant. Également, elle rappelle la possibilité de chacun de recourir à un soutien psychologique en contactant les services dédiés :

  • Croix-Rouge chez vous : 09.70.23.30.00 (disponible 7j/7 de 8h à 20h)
  • Plateforme coronarivus Covid-19 : 0.800.130.000 (7j/7, 24H/24)
  • Plateforme nationale de l’association Soins aux professionnels de santé : 0.805.23.23.36 (7J/7, 24H/24)
  • O.S Amitié : 09.72.39.40.50 (7j/7, 24h/24)

Nouveau ! Baromètre spécial #COVID19

COVID – Anticiper le rebond.

Tout le monde s’accorde à dire que la question n’est pas de savoir si, mais quand et à quel rythme l’activité hôtelière va reprendre.

Afin de vous aider à repérer les signes de reprise le plus rapidement possible, D-EDGE a créé un outil dynamique, disponible dans la rubrique Blog de son site, le Recovery Tracker : cet outil permet de visualiser selon le pays et le canal les évolutions des réservations pour les 3 mois à venir.

En partenariat avec Tendance Hôtellerie, nous publions ici chaque semaine un zoom des résultats sur 4 grandes régions de France : Paris, PACA, Corse et Sud-Ouest.

En savoir plus

https://www.tendancehotellerie.fr/articles-breves/conjoncture/13247-article/rouge-nouveau-rouge-barometre-th-d-edge-special-covid19-1er-episode

10/04/2020

Belfort Tourisme organise une chasse aux oeufs numérique

Ce week-end, c’est Pâques, et les traditionnelles chasses aux oeufs. Compte-tenu de la situation particulière cette année, Belfort Tourisme s’adapte et propose de chercher les oeufs d’une manière plus originale : une chasse aux oeufs numérique.

Le concept est simple : il suffit d’aller sur le site internet de Belfort Tourisme et de chercher des oeufs déguisés en lapin qui sont cachés dans les pages du site.

La chasse aux œufs est ouverte jusqu’à mercredi 15 avril 2020

 

En savoir plus

www.belfort-tourisme.com

09/04/2020

Solidarité, Attention, Anticipation

Solidarité, Attention, Anticipation : voici les trois motivations qui guident l’action du Comité régional du tourisme et du Conseil régional en ces heures sombres pour les professionnels et les territoires de Bourgogne-Franche-Comté. La Région a annoncé des mesures supplémentaires le vendredi 3 avril avec la création d’un fond de solidarité et d’un fond de soutien pour les structures touristiques qui seront effectifs le 24 avril prochain.

Nous ne pouvons prédire l’avenir mais notre objectif est la préservation des entreprises, des entrepreneurs, des emplois, du tissu associatif. Cette crise inédite touche de plein fouet toute l’économie, mais les PME familiales, les TPE, les artisans, les commerçants, les indépendants, les sites publics qui forment la sève des acteurs du tourisme sont par nature plus vulnérables. Des efforts d’une vie, des projets, des visions, des innovations, des reprises d’équipements entre générations ne doivent pas être balayés en quelques mois. Il faudra demain réinventer des passerelles, des échanges et aujourd’hui il est indispensable de collectivement soutenir et indemniser.

Pour répondre à toutes vos interrogations, un questionnaire ouvert à tous est en ligne ainsi qu’une Foire Aux Questions sur le site pro du CRT. Nous sommes à votre écoute, avec le cœur aussi.

Loïc Niepceron
Président Bourgogne-Franche-Comté Tourisme

08/04/2020

L’action gourmande de l’association du Chat Perché

Les restaurateurs dolois s’organisent pour une opération de soutien au personnel des établissements de santé dolois.

L’association organisatrice du Week-end du Chat Perché à Dole a lancé un appel à ses adhérents afin de soutenir les personnels soignants en leur offrant, deux fois par semaine, un encas festif.

L’association prend en charge financièrement les prestations. Elle suggère, par respect pour le travail des cuisiniers de l’hôpital et dans un esprit de complémentarité, de préparer des plateaux style mignardises salées, sucrées, facile à manger à tout moment. Une autorisation spéciale a été accordée aux restaurateurs pour l’utilisation des denrées qu’ils avaient en stock.

En savoir plus

Découvrez cette opération de soutien

Zoom Chine : Vers le Déconfinement

La Chine, berceau de l’épidémie du Covid-19, annonce, depuis le 19 mars, une stabilisation de la situation et une baisse significative de nouveau cas de contamination d’origine locale par le virus. Le pays confiné depuis deux mois se prépare maintenant au déconfinement. La ville de Wuhan devrait à nouveau être ouverte le 8 avril. En attendant, la quarantaine est toujours de mise, même si les conditions se sont assouplies. Le port de masque dans les lieux publics est obligatoire.

La Chine craint désormais un nouveau danger : les cas importés et une deuxième vague de l’épidémie. Pékin a déjà fermé le pays aux étrangers qui avaient un visa permanent la semaine dernière.

Malgré cette situation, selon l’étude communiquée par Atout France, 1 voyageur chinois sur 2 envisage toujours un séjour touristique international, dont 32% dès l’été (25 mars 2020), sous réserve que les conditions le permettent et 1/3 des voyages sont envisagés en individuel. Cette reprise sera bénéfique dans un premier temps aux voyages domestiques et les destinations européennes sont envisagées à 14% derrière la Thaïlande et le Japon.

Enfin, notre représentante officielle à Hong Kong, Gwen LEUNG de l’Agence PAM nous a adressé un rapport sur la situation sanitaire en Chine et à Hong Kong – situation actualisée au 7 avril 2020.

En savoir plus

Découvrez le PDF

Tripadvisor : Message de Steve Kaufer à l’industrie du voyage

Steve Kaufer a souhaité expliquer comment Tripadvisor entend soutenir tous ses partenaires de l’industrie du voyage, du tourisme et de l’hôtellerie pendant cette pandémie – c’est-à-dire MAINTENANT mais aussi APRÈS que cette crise se soit calmée – afin qu’ils sachent que lorsque les voyageurs pourront à nouveau visiter le monde, Tripadvisor est et sera là pour eux.

La vidéo explique certaines des mesures prises par Tripadvisor pour surmonter la crise, comme par exemple :

  • Encourager activement les gouvernements du monde entier à soutenir les politiques publiques qui contribuent à protéger les secteurs du voyage, du tourisme et de l’hôtellerie, y compris les entreprises et les travailleurs touchés par la crise,
  • Reconsidérer la gamme de produits d’abonnements payants et médias Tripadvisor afin d’identifier comment alléger la pression financière sur les entreprises les plus touchées en ce moment,
  • Dans les régions où l’on conseille de rester chez soi, Tripadvisor réfléchit également à de nouvelles façons pour soutenir le commerce local, que ce soit les plats à emporter, les livraisons dans les restaurants ouverts ou encore des achats par carte cadeau.

Ce ne sont là que quelques-uns des plans initiaux déployés, et l’entreprise travaille d’arrache-pied pour développer d’autres initiatives, avec l’adaptation du service pour les partenaires, dans ces circonstances en constante évolution.

Ceci est le contenu copié-collé du communiqué de presse officiel de son émetteur qui en assume l’entière responsabilité.

Un réseau de cyclistes solidaires à Besançon

Un réseau de bénévoles propose d’aider les personnes dans le besoin ou fragiles en leur proposant de faire leurs courses et de les livrer.

Une page Facebook permet de centraliser l’offre et la demande. D’un côté les bénévoles sont recensés sur une carte google map et de l’autre les personnes fragiles peuvent solliciter le service de livraison via une adresse mail : besancyclo25@gmail.com.

Des consignes strictes sont respectées, une fiche synthétisant les consignes à respecter pour optimiser la livraison en tout sécurité est mises à disposition de la communauté ainsi qu’une attestation spécifique à imprimer 👍🚴‍♀️

Le point de vue de Dominique Méda

Directrice du Laboratoire de Sciences Sociales de l’Université Paris-Dauphine Dominique Ména est aussi sociologue du travail et coautrice de l’ouvrage Une autre voie est possible. Face à la crise sanitaire qui balaye un grand nombre de pays à l’échelle mondiale, la sociologue souligne un constat inéluctable : “ nous redécouvrons l’utilité immense des métiers invisibles ! ”. Suite au bouleversement de notre société, les métiers les plus importants ne sont pas ceux que l’on pensait. Tous ces métiers dit prestigieux ont laissé place aux métiers de première nécessité. Le fossé entre deux hiérarchies s’impose : la rémunération et l’utilité sociale. Aujourd’hui, ces métiers invisibles sont sous le feu des projecteurs du covid-2019. 8 millions de français sont désormais en télétravail et cette nouvelle façon de travailler replonge les foyers dans un partage des rôles : travail, tâches domestiques, manque de contact avec l’extérieur. Ces bouleversements auront peut-être raison des jeunes : suis-je utile à la société ? quel métier j’ai envie d’exercer dans le monde d’aujourd’hui ? Est-ce utile de faire des études ? Un constat est bel et bien présent : une transition écologique est nécessaire pour mieux appréhender la société de demain.

Le point de vue de Boris CYRULNIK

Le célèbre neurologue, psychiatre, éthologue et psychanalyste français Boris Cyrulnik est aussi le spécialiste du concept de résilience, faisant référence à notre capacité d’adaptation face à un traumatisme. Dans un passionnant entretien à France Inter le 16 mars dernier, il nous expliquait : « on doit s’adapter à une agression invisible. L’évolution humaine ne se fait que par crises. Après cette crise, la famille et le couple redeviendront des havres de paix. Les crises sont très fréquentes dans la condition humaine. Il y a eu des périodes de glaciation où il a fallu s’adapter en augmentant la chasse. Et pendant les périodes de réchauffement, il a fallu augmenter l’agriculture. On a déjà connu beaucoup d’épidémies qui ont contraint à des révolutions culturelles, à de l’adaptation. A ceux qui s’inquiètent pour leur travail, leur famille, leurs enfants, je leur dis qu’il faut s’inquiéter de façon à prendre les mesures de protection. Si on les respecte, l’inquiétude va diminuer. Quand l’épidémie sera terminée, on constatera que l’on aura dépoussiéré d’anciennes valeurs qui nous serviront à mettre au point une nouvelle manière de vivre ensemble. A chaque épidémie, ou catastrophe naturelle, il y a eu changement culturel. Après le trauma, on est obligé de découvrir de nouvelles règles, de nouvelles manières de vivre ensemble. Au Moyen-âge, on n’avait pas compris qu’il fallait mettre en place le confinement : les gens infectés fuyaient emportant avec eux le bacille. Et en Europe, deux ans après l’épidémie de peste de 1348, un Européen sur deux avait disparu. Quand l’épidémie s’est arrêtée, les valeurs sociales avaient complètement changé. On avait découvert les arts de la maison. Auparavant l’art était essentiellement religieux. On a vu apparaître le gibier et les fruits peints délicatement, les tapis sous les tables.  Demain, avec la lecture, la cuisine va prendre plus d’importance, alors qu’auparavant, on mangeait sur le pouce de la nourriture industrielle. On va plus écouter la radio, de la musique. On va s’adapter en effectuant un repli sur soi, on va retrouver les valeurs de nos grands-parents. »

 

Suite à la crise mondiale du covid-19, conséquence selon lui des effets de la mondialisation et de la quête de surperformance, trois axes d’intervention devraient prendre selon son analyse le relais. L’action et l’affectation deviendront des tranquillisants purement naturels à associer à la réflexion, volet plus méditatif. En suivant ce cheminement vers la liberté, à une heure où déjà, l’impératif sanitaire supplante la priorité économique, deux schémas de pensée pourraient s’affronter pos-confinement. Ceux qui militeront pour un changement drastique y verront la seule solution pour éviter de vivre à nouveau de telles situations quand ceux qui n’auront pas vécu le même choc souhaiteront poursuivre le projet classique qui peut rassurer.

Le point de vue de Jean Viard

Célèbre sociologue, éditeur et homme politique français, Jean Viard est notamment connu pour ses travaux autour du rapport ville-campagne, thème de son dernier ouvrage Le sacre de la terre paru en janvier 2020. Dans le contexte actuel, des similitudes entre la gestion des crises du Covid-19 et du réchauffement climatique lui paraissent évidentes. Car en parallèle des grandes migrations des citadins souhaitant se confiner au plein air, les agriculteurs continuent à travailler, preuve de leur rôle essentiel et de l’importance de leurs productions. À l’image des enjeux environnementaux desquels nombreux se désintéressent ou s’intéressent trop peu, cet événement sanitaire historique nous paraissait tout aussi improbable. L’engagement pour la nature et contre les produits chimiques pourrait donc être décuplé, faisant naître ce « new deal vert », une sorte de contrat entre agriculture et société. L’objectif sera d’être capable de produire en circuit court et de développer l’agriculture durable avec le soutien d’agriculteurs désormais plus confiants et conscients voire avant-gardistes pour porter le mouvement.

Point de situation – Atout France

Un impact sur le 1er semestre 2020 estimé supérieur à 40 milliards €, risquant de générer une baisse de plus de 25% du PIB touristique en 2020. Sur le marché chinois, 1 voyageur sur 2 envisage toujours un séjour touristique international, dont 32% dès l’été (25 mars 2020), sous réserve que les conditions le permettent.

En savoir plus

Découvrez la présentation d’Atout France

Actualités Qualité Tourisme (Aides aux entreprises)

Compte tenu de l’ordonnance n° 2020-306 du 25 mars 2020 relative à la prorogation des délais échus pendant la période d’urgence sanitaire, le droit d’usage de la Marque Qualité Tourisme des établissements qui devait être résilié à partir du 12 mars 2020, faute d’un renouvellement d’audit, demeure valide jusqu’à nouvel ordre.

Les messages automatiques du Portail Qualité Tourisme concernant les résiliations liées à l’échéance de l’audit et les messages de relances d’audit à 3 et 6 mois sont arrêtés au moins jusqu’au 30 septembre. Les établissements qui ont reçu ces notifications automatiques pendant cette période seront recontactés individuellement.

La mise à jour de la reprise du calendrier des audits évoluera en fonction de l’évolution de la situation et en concertation avec les partenaires de la Marque.

Néanmoins, les partenaires et les professionnels qui souhaiteraient maintenir les audits prévus cet été, dès que les conditions le permettront, sont invités à le faire.

La DGE continuera d’instruire les dossiers d’attribution de la Marque issus d’audits réalisés avant l’instauration de l’état d’urgence sanitaire lors des commissions du 2 et 3 avril et mai.

Bourgogne-Franche-Comté Tourisme vous informe que les prochains audits Qualité Tourisme commandés dès la reprise de l’activité (renouvellement et adhésion) seront pris en charge à 100 % par le CRT en 2020.

Pour tous renseignements complémentaires : d.bouhelier@bfctourisme.com

Minute 2 : Le saviez-vous ?

Les médias s’accordent à dire qu’il y aura un avant et un après COVID-19. Mais certains grands hommes en Bourgogne-Franche-Comté, n’ont pas attendu une crise sanitaire pour essayer de changer le monde. Découvrez le doux rêve de l’architecte utopiste qui bâtit l’extraordinaire Saline Royale d’Arc-et-Senans, aujourd’hui inscrite au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

En savoir plus

Retrouvez son histoire

À l’école en confinement

Le cabinet de consultants Francois-Tourisme-Consultants, cabinet de conseil et formation en tourisme, hôtellerie, camping et restauration, a mis en place une plateforme de formation en ligne : apprendrepourdemain.fr. Spécialisé dans l’optimisation de la rentabilité durable et responsable, le site propose des contenus pédagogiques pour les professionnels du tourisme. Au programme : labels et certifications, restauration, tourisme durable, web marketing, développement durable, développement territorial, événementiel et hôtellerie de plein air.

Le cabinet a annoncé une belle initiative : il rend accessible gratuitement ses sessions de formation pendant toute la durée de la crise sanitaire. C’est le moment de s’y (re)mettre !

Accéder aux sessions de formation

Un pour tous, tous pour le personnel soignant !

De nombreux acteurs de l’hébergement, ont décidé de mettre leur énergie à profit en proposant des solutions à ceux qui en manquent cruellement. Personnel soignant et sans abris trouveront désormais refuge dans ces établissements.

La chaîne hôtelière les Logis a pour projet d’ouvrir plus de 450 établissements au personnel soignant et professionnels de santé. C’est via le réseau social professionnel LinkedIn que les hôtels Logis ont fait passer le message : des hôtels dans 84 départements français tous situés à moins de 15 minutes d’un établissement hospitalier.

Le SNRT (Syndicat national des résidences de tourisme et apparhôtels) s’active pour faire face à cette crise. Plus de 200 résidences ont rouvert leurs établissements pour offrir un toit au personnel soignant.

Au tour du géant de l’hospitality de se mobiliser en proposant des solutions d’hébergement. Pour l’occasion, le groupe Accor a créé une plateforme de crise : la CEDA – Coronavirus Emergency Desk Accor – en collaboration avec l’Assistance Publique et les Hôpitaux de Paris. Son but ? Traiter rapidement les besoins dans cette situation d’urgence. En plus de cet outil, des hôtels ouvrent leurs portes pour accueillir le personnel soignant mais aussi les personnes sans-abri qui rencontrent des difficultés d’envergure.

Les grandes surfaces s’engagent.

Les supermarchés basculent vers 100% de fruits et légumes français ! Pour soutenir l’agriculture française, le gouvernement a demandé à la grande distribution de s’approvisionner localement et les supers et hypers ne manqueront pas à leur devoir : Carrefour, Intermarché, Leclerc … tous ont décidé de jouer la carte du “patriotisme alimentaire”. Les stocks de produits étrangers sont en train d’être écoulé pour laisser place à des produits locaux.

Arigato ! Cinq chefs de restaurants japonais livrent une centaine de repas à l’hôpital de Dijon

« C’est une belle manière de dire merci (« Arigato » en japonais) au personnel hospitalier qui se donne sans compter pendant cette rude crise sanitaire » explique le chef étoilé du Château de Courban, Takashi Kinoshita. La semaine dernière, il lançait le mouvement avec 4 amis chefs japonais, pour confectionner une centaine de menus au CHR de Dijon.

L’ensemble des repas est cuisiné grâce aux dons des restaurants et des producteurs régionaux. Au menu : gougères à l’Époisses, crème d’asperges, œufs pochés, mousse légère au chocolat…

Et la semaine prochaine, l’aventure continue avec des livraisons prévues pour l’hôpital de Beaune puis de Troyes.

Voir le reportage

Une cellule dédiée au Tourisme au sein de la Commission des Affaires Economiques au Sénat

Afin de poursuivre le travail de suivi et de contrôle du volet économique du plan d’urgence du Gouvernement pour faire face à la crise sanitaire, la commission des affaires économiques du Sénat s’organise en cellules sectorielles de veille, de contrôle et d’anticipation du plan d’urgence.

Michel RAISON, Sénateur de la Haute-Saône, pilotera, une cellule dédiée au Tourisme, secteur d’activité particulièrement impacté par la crise sanitaire.

« Nous avons pour missions de récolter les retours du terrain et d’interroger les professionnels du secteur sur les conséquences économiques de la crise, l’efficacité des mesures prises dans le cadre du plan d’urgence et leurs suggestions et besoins » explique le Sénateur qui précise que ces auditions seront, bien entendu, réalisées en visioconférence.

Les objectifs de ces 7 cellules – Tourisme ; Agriculture ; PME, commerce, et artisanat ; Industrie ; Télécom, numérique ; Logement ; Energie – sont :

– de contrôler la mise en place effective des ordonnances issues de la loi portant les dispositions d’urgence pour lutter contre le covid‑19, leur effectivité sur tous les territoires et leurs résultats ;

– de remonter aux ministres les préoccupations des professionnels, des élus locaux et des sénateurs, recueillies dans leur département. Il s’agit de contribuer ainsi à l’amélioration de ces mesures d’urgence et d’identifier les « trous dans la raquette » (dispositions nécessaires non envisagées) ;

– de travailler dans l’anticipation sur les mesures qui seront nécessaires à une reprise rapide et forte de ces activités, au‑delà du plan de relance financier lui-même : mesures dérogatoires d’urbanisme, de simplification…

Le Point de vue de FRÉDÉRIC LENOIR

Frédéric Lenoir est un philosophe et conférencier français, également écrivain dont l’œuvre est marquée par la variété des sujets traités.

Aujourd’hui, il apporte sa vision sur la crise sanitaire, une source d’opportunités selon lui, un paradoxe ?

Elle pourrait renforcer notre volonté de transformation au niveau individuel et collectif. La déstabilisation de notre quotidien dans ce contexte absolument imprévisible donne l’occasion d’une introspection profonde. Alors que nous n’en avions jamais le temps, nous pouvons nous recentrer sur l’essentiel et ainsi mieux accepter la situation pour rebondir plus sereinement. Plutôt que de résister aux conséquences inévitables de cet épisode mondial et de répondre par le stress et l’angoisse, la méditation ou même l’humour sont à privilégier. Frédéric Lenoir note également cet état d’interdépendance des uns et des autres, preuve de l’importance capitale du collectif. Cependant, à une autre échelle, la globalisation montre elle ses limites notamment dans la pénurie de masques de protection. Enfin, si les décisions prises aujourd’hui sont très radicales, elles démontrent l’importance de changements majeurs pour répondre efficacement aux grandes crises, et peut-être demain, aux grands enjeux écologiques qui menacent notre monde ?

Le CRT Bourgogne-Franche-Comté ouvre ses Réseaux Sociaux aux professionnels du tourisme pour des témoignages Vidéos

Les Community Managers du CRT proposent aux professionnels du tourisme qui le souhaitent de témoigner par vidéo à destination du Grand Public sur Facebook et Instagram mais également sur son site professionnel pendant la crise.

Des audiences assurées pour présenter vos établissements d’une manière détournée auprès des communautés Facebook et Instagram.

En savoir plus

Brief vidéo on vous donne la parole

Tourisme à l’arrêt pour les vacances de Pâques

Les vacances de printemps sont habituellement le moment où le secteur de l’hôtellerie-restauration réalise en un mois 12 à 15% de son chiffre d’affaires de la saison soit une facture chiffrée à 4 milliards d’euros. Mais, selon un sondage du site campings.fr, les indicateurs sont plutôt bons pour l’été puisque 88% des personnes interrogées affirment vouloir partir en vacances dès la fin du confinement, et 90 % disent vouloir rester en France.

En savoir plus

Une facture chiffrée à 4 milliards d’euros pour les vacances de Pâques

Accor : Point sur l’activité & Mesures face au CoVid 19

Ces trois dernières semaines, la situation s’est dégradée de manière brutale. Plus de la moitié de la population mondiale est aujourd’hui confinée ou bloquée aux frontières. Ceci a entrainé une quasi-paralysie des voyages, de la restauration et des loisirs, affectant fortement notre industrie. A ce jour, plus de la moitié des hôtels sous enseigne Accor sont fermés, et deux tiers devraient l’être dans les semaines à venir. La seule bonne nouvelle dans cet environnement concerne le marché hôtelier chinois, avec une reprise progressive des taux d’occupation et de l’activité de restauration.

La dégradation brutale de l’environnement a amené le Groupe à prendre des mesures drastiques pour l’ensemble de ses opérations. Ces mesures sont indispensables pour atténuer l’impact sur les résultats et la liquidité du Groupe, et préparer le rebond d’après-crise. Dans cette situation inédite, le Groupe se tient plus que jamais aux côtés de ses employés, de ses partenaires et de ses parties prenantes, leur apportant son temps, ses ressources, et l’accès à ses réseaux locaux et internationaux.

La suite de l’article ici :

Accor : Point sur l’activité et mesures face au Covid 19

03/04/2020

La région Bourgogne-Franche-Comté a décidé la création d’un fonds d’urgence pour les entreprises touristiques

La Région, aux côtés des acteurs du Tourisme a pris ce vendredi 03 avril 2020,la décision de créer 2 fonds d’urgence pour les entreprises touristiques. Les modalités d’attribution de ces aides d’urgence sont en cours de définition elles seront prêtes après le vote des élus prévu le 24 avril prochain. Les dossiers sont à faire auprès de la direction du tourisme de la Région (informations sur le site de la Région) à compter du 24 avril prochain dès que les modalités d’attribution auront été votées en Assemblée Plénière.

En savoir plus

Lire la délibération : Mesures d’urgence pour les entreprises et l’emploi

Lire la délibération : Création d’un fonds d’urgence pour les hébergements touristiques

#1 Voir la vie en… dématérialisé

Du e-commerce aux e-conférences, la technologie et la distanciation sociale sont déjà bien amorcées. Depuis le confinement national, la tendance s’amplifie : e-apéro, téléconsultations, télétravail ou même école à distance. Jusqu’à présent, nous étions 24% de français à regarder quotidiennement Netflix et 22% à écoute chaque jour des musiques en streaming. Le mode e-life est donc en cours et plus que jamais en cette période de crise sanitaire. Bien-sûr, la volonté de se retrouver physiquement sera bien là mais tout laisse présager que nos modes de partage et de contact resteront largement impactés par ces modifications forcées.

Source : Le Huffington Post / enquête Sociovision – Ifop

#2 Responsabiliser nos plaisirs

Nos modes de consommation étaient déjà chamboulés : le temps de décision était conditionné aux recherches de prix raisonnable mais aussi et surtout, de qualité et de garanties. L’exigence des consommateurs vers plus de transparence et de responsabilité est grandissante. D’ailleurs depuis une dizaine d’années, le retour au marché de l’occasion est en plein boom : 60% en 2019 contre 47% en 2008. Ici encore, la période post-crise sera certainement marquée par une phase d’hyperconsommation, en quête de plaisir immédiat jusqu’à ce que finalement, la consommation raisonnée redevienne une norme d’autant plus impérative.

Source : Le Huffington Post / enquête Sociovision – Ifop

#3 Ensemble, c’est mieux

De 2014 à 2019, deux mots envahissaient toutes les citations : solidarité et fraternité contre plaisir et réussite. Le besoin de réinvestir le collectif et la solidarité est omniprésent. Les entreprises elles-mêmes aménagent leur modèle avec les notions de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE). De nouvelles priorités basées sur la préservation de l’environnement, l’harmonie sociale et l’épanouissement du personnel. D’ailleurs, en 2010, la sociologue américaine Sherry Turkle publiait un livre intitulé « Seuls ensemble » : de plus en plus de technologie, de moins en moins de relations humaines. Etre connecté à la fois aux autres et au monde : voici l’état d’esprit de demain.

Source : Le Huffington Post / enquête Sociovision – Ifop

#4 Disponible pour l’essentiel

Avec ce confinement imposé, l’envie déjà largement posée de se reconnecter à l’essentiel et de retrouver du temps pour soi et ses proches sera une priorité. Pour 73% des français « j’aimerais revenir à l’essentiel, me concentrer sur ce qui compte vraiment pour moi » est la formule qui traduit le mieux leur schéma de pensée. Avec l’impossibilité actuelle du contact physique hors du foyer, les échanges via Facebook, Skype, WhatsApp se multiplient jusque dans les maisons de retraite pour garder le lien avec nos anciens. Notre foyer se transforme donc en cocon et les moments à la maison deviennent les vrais instants de retrouvailles les plus appréciés.

Source : Le Huffington Post / enquête Sociovision – Ifop

#5 Retrouver l’équilibre vie professionnelle/vie personnelle

Avec la naissance du télétravail et l’engouement massif des entreprises et salariés pour cette pratique, c’est tout le rapport au travail qui se métamorphose. Si les générations précédentes avaient peut-être négligé cette quête d’équilibre indispensable entre vie personnelle et professionnelle, le modèle est remis en cause. Avec l’aménagement du travail contraint et forcé face aux mesures d’urgence sanitaire, cette idée pourrait se renforcer et se généraliser… le télétravail pourrait donc devenir le nouveau cadre du XXIème siècle.

Source : Le Huffington Post / enquête Sociovision – Ifop

#6 Pour notre santé, préservons celle de l’environnement

L’épisode du coronavirus va laisser des marques… Définitivement alertés et conscients des menaces sanitaires qui pèsent sur notre monde, nombreux seront ceux qui rattacheront ces problématiques aux enjeux environnementaux. Théorie de l’effondrement, collapsologie : tant de nouvelles peurs qui envahissent les pensées de certains. 42% des français sont d’ailleurs convaincus que « notre civilisation va bientôt disparaître »… Mais pour lutter contre ce fléau : 82% des français déclarent faire de plus en plus attention aux conséquences des produits qu’ils achètent sur leur santé.

Source : Le Huffington Post / enquête Sociovision – Ifop

Rebondir dès demain

Chers Partenaires,

L’équipe de Bourgogne Franche Comté Tourisme tient à vous exprimer sa solidarité profonde, nous sommes pleinement conscients de ce que vous traversez dans vos entreprises, vos organismes, vos associations.
Et parce que rien ne remplace l’action, nous sommes sur le pont, nous préparons la relance de nos destinations, vers vos hébergements, vos restaurants, vos sites, vos activités, vos offices de tourisme.
Car demain se prépare aujourd’hui. Sur les réseaux sociaux – qui sont suivis par plusieurs milliers de fans- nous veillons à garder le lien, à « entretenir la flamme », à diffuser du positif, des images qui font rêver, des idées pour l’après, pour que les clients soient bien au rendez-vous que nous leur donnons demain.
Nous sommes en contact avec des opérateurs des marchés internationaux, des tour-opérateurs, les bureaux à l’étranger d’Atout France, pour « sonder » les tendances de retour à la normale.

Dorénavant nous partagerons avec vous chaque semaine toutes les analyses et prospectives que nous menons. Nous gardons le lien avec les journalistes, les prescripteurs, les responsables des marchés groupes.  Sur notre site internet professionnel, vous retrouverez des informations, de conseils utiles en ces temps difficiles et un espace pour poser vos questions.

Et nous préparons les campagnes et les messages de communication pour repositionner notre tourisme aussi haut que possible. Nos clients qui aiment voyager, découvrir, venir à votre rencontre, sont immobilisés, confinés : il faut maintenir la confiance.

Vous pouvez compter sur notre engagement, notre énergie et notre expertise pour leur redonner l’envie irrésistible de vous rejoindre en Bourgogne Franche-Comté.

Loïc Niepceron
Président Bourgogne-Franche-Comté Tourisme

01/04/2020

Le marché allemand face au Coronavirus

Le marché allemand face au Coronavirus

Le Service Promotion de BFC Tourisme a fait le point sur la situation en Allemagne :

L’Allemagne, qui compte environ 62 000 cas et 600 décès a opté pour un confinement plus tardif et moins complet qu’en France. Elle a choisi la stratégie sud-coréenne : multiplier les tests de dépistage et placer les malades en quarantaine pour empêcher une saturation de ses hôpitaux. Dans le même temps, le gouvernement allemand a adopté un plan de relance sans précédent : jusqu’à 1 200 milliards d’euros seront mis à disposition des entreprises, de l’économie et des ménages.

Cécile AMBACHER, Chargée de Promotion, nous livre ci-dessous le retour de Philippe MASSON, Directeur Général de La Cordée Reisen.

Bonjour Cécile, 

On reçoit de plus en plus de demandes concernant les conditions d´annulations, des demandes de report, des annulations complètes.
De plus, le gouvernement a interdit à toutes les écoles, lycées et universités, les voyages scolaires à l´étranger jusqu´à la fin de l´année scolaire.
Donc, comme nous avons également plusieurs groupes scolaires jusqu´à fin juin, ils veulent bien entendu tous annuler ou reporter car le gouvernement remboursera les frais d´annulation….
Et maintenant que la région Grand-Est est considérée comme „zone à risque“, tous les groupes prévus dans cette région jusqu´à fin mai ne savent pas encore s’ils vont réaliser le voyage ou pas.
Donc tu vois, on a fort à faire.
Bon espérons que tout cela va se calmer dans les semaines qui viennent …. Mais ce qui est sûr c´est que pour l´instant, il va falloir attendre fin avril.
Bon courage et on se dit quand même à bientôt.

Philippe MASSON
Directeur général Wir sind Frankreich GmbH La Cordée Reisen

31/03/2020

Appart Solidaire

Appart Solidaire : Airbnb et sa communauté mobilisés partout en France et en Bourgogne-Franche-Comté

En partenariat avec le Ministère de la Ville et du Logement, Airbnb lance une opération de solidarité en aidant sa communauté d’hôtes à accueillir le personnel soignant, les travailleurs sociaux et les bénévoles dans les centres d’hébergement dans des logements mis à disposition gratuitement autour des hôpitaux, EHPAD et centres d’hébergement d’urgence.

En savoir plus

Découvrir l’opération Airbnb

Enquête en ligne

Suivi de l’activité touristique pendant la crise Covid-19 en Bourgogne-Franche-Comté

Afin de mieux vous accompagner pendant cette période de crise et au sortir de celle-ci, le Comité Régional du Tourisme met en place une enquête en ligne auprès des professionnels du tourisme de la région.

Nous vous serions très reconnaissants de bien vouloir prendre quelques minutes pour remplir ce questionnaire afin d’appréhender la situation avec la plus grande précision.

Répondre à l’enquête

Accéder au questionnaire

Les bonnes pratiques

Comment gérer vos Réseaux Sociaux durant la crise

Les Community Managers du CRT vous proposent une note de recommandation des bonnes pratiques sur les réseaux sociaux en cette période de confinement liée à la crise Covid-19.
Les bons messages, les réponses type, les posts à privilégier, autant d’éléments à porter à la connaissance des professionnels du tourisme.

Découvrir nos recommandations

Arrivées de touriste internationaux

UNWTO

Avec la mise en place inédite de restrictions sur les voyages partout dans le monde, l’institution spécialisée des Nations Unies pour le tourisme s’attend à ce que les arrivées de touristes internationaux baissent de 20 % à 30 % en 2020 par rapport aux chiffres de 2019.

En savoir plus

40 milliards de pertes

40 milliards d’euros de perte pour la filière touristique française

La pandémie de coronavirus pourrait engendrer des pertes de 40 milliards d’euros pour la filière touristique en France sur trois mois, estime le secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne.

 

En savoir plus

Lire l’article de l’echotouristique.com

L’impact sur les Camping

Campings de FranceLe camping en France, valeur refuge des vacanciers français

Une étude menée par Campings.com sur sa clientèle mesure l’impact de la crise sanitaire actuelle sur les projets de vacances des Français. Le camping en France y apparaît comme une véritable valeur refuge. Rassurant dans la perspective de la sortie de crise.

En savoir plus

J’aime mon Resto

Logo Jaimemonresto.frJaimemonresto.fr c’est :

Une initiative généreuse et solidaire au service du plus grand nombre notamment en Bourgogne-Franche-Comté

Cette opération permet aux restaurateurs et aux traiteurs de garder un lien avec leur clientèle habituelle. L’idée étant de favoriser l’entraide et de mettre à disposition du voisinage mais également des transporteurs et du personnel soignant une solution de restauration : des plats préparés avec soin à partir de produits locaux et de saison.

Une initiative permettant aux restaurateurs indépendants de poursuivre leur activité.

Informations complémentaires

En savoir plus

28/03/2020

Mot de soutien

Bonjour,

En ces temps difficiles pour l’industrie du tourisme comme pour l’ensemble de l’activités économique française et internationale, nous souhaitons vous faire part de notre soutien le plus total.

Les équipes de Bourgogne-Franche-Comté Tourisme restent mobilisées pour permettre une continuité de service optimale. Télétravail, visioconférences, réunions téléphoniques … Tous les moyens techniques que nous avons à notre disposition sont utilisés !

En un mot : nous restons à votre service, au service de la région, au service de nos futurs touristes.

Evidemment, nos actions de terrain sont suspendues et nos opérations de communication aussi.

Pour autant, nous préparons l’avenir. Nous travaillons déjà sur de nouveaux projets pour remettre l’activité touristique de Bourgogne-Franche-Comté sur de bons rails dès que la crise sera derrière nous.

Prenez soin de vous et de vos proches !

Loïc NIEPCERON
Président de Bourgogne-Franche-Comté Tourisme