Share
Print Friendly
14/04/2020

La solidarité de proximité, une arme anti-coronavirus

La présidente de l’Agence du Service Civique, Béatrice Angrand, pointe du doigt l’engagement de près de 60 000 jeunes sous contrat pour répondre aux conséquences de la crise sanitaire. Cet engagement prend effet soit dans le cadre du service civique, soit dans les dispositifs de solidarité lancés par le gouvernement. Selon elle, la solidarité de proximité a un rôle clé à jouer : ces temps de crise soulignent un sentiment fort de responsabilité et de dépendance réciproque. Agir ensemble, c’est partager le pouvoir d’être utile et ça n’a jamais été aussi vrai qu’aujourd’hui. Et si le service civique était une arme anti-coronavirus ? Véritable outil d’engagement citoyen et de cohésion sociale, il va être utile à la lutte contre l’épidémie qui balaye la France et le monde.